Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Noemie Marketing

Noemie Marketing

Je m'intéresse à l'immobilier, la finance, l'économie !


Ce compte auteur publie des articles sponsorisés. Objectif Eco est directement rémunéré pour chaque insertion.

noemie marketing

promospeciale

Jeunes entrepreneurs - 4 astuces à connaître pour vous lancer sans trop vous ruiner

Audience de l'article : 1974 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Quand on débute un business ou qu’on passe du statut d’indépendant à celui d’entreprise, il est important de connaître les astuces qui permettent de se développer en gardant la tête hors de l’eau. Zoom sur 4 points à examiner qui peuvent s’avérer très utiles.


Domicilier son entreprise dans un centre d’affaires

Le choix de l’entreprise de domiciliation ou du centre d’affaires est très important car il intervient directement dans la construction de l’image de votre entreprise. La domiciliation d’entreprise permet d’attribuer une adresse à votre activité, elle sera présente sur les documents comme les factures et le chéquier, mais c’est aussi un moyen d’attribuer un ancrage géographique. Si vous avez un positionnement haut de gamme, vous aurez tout intérêt à être domicilié dans un beau quartier plutôt que dans un quartier peu côté, pour la cohérence générale de votre image.

Le lieu de la domiciliation fiscale peut aussi vous permettre d’organiser des rendez-vous avec vos clients par le biais de la location de salle de réunion. Cette option est à envisager si vous souhaitez donner un cadre et rassurer vos partenaires et futurs clients. Selon votre activité et votre positionnement, vous devez évaluer les attentes des prospects et vous y adapter. Ainsi, si vous optez pour un environnement de prestige, un centre d’affaires comme Taller (taller.fr) situé dans le 16e arrondissement de Paris vous proposera des salles de réunion élégantes et chic, tandis qu’une salle de réunion en plein 20e conviendra plus à un autre type d’image (populaire, dynamique, accessible).


Travailler hors de chez soi : trouver le lieu adéquat

De nombreux indépendants ou jeunes entrepreneurs commencent par travailler à leur domicile. Seulement voilà, il arrive un moment où le canapé, la table du salon, ou le bureau familial ne conviennent plus, preuve qu’il est temps de séparer votre vie professionnelle et votre vie personnelle.  Pour donner un cadre à leur activité, les jeunes entrepreneurs peuvent choisir de se tourner vers les bureaux à partager (aussi appelés espace de coworking) qui sont un excellent moyen de rompre l’isolement social et de développer son réseau professionnel. Sinon, il est possible de louer des locaux vides et de les meubler à moindre frais (en achetant des meubles d’occasion sur leboncoin par exemple) – reste à voir combien coûte le raccordement à Internet et le temps que cela va prendre. Autre option, la location de bureaux équipés, elle permet de travailler sans aucun investissement et de pouvoir profiter des services proposés au sein du site (visioconférence, petit secrétariat ou encore service traiteur pour une occasion spéciale).


Avoir recours à des indépendants

Quand on débute, on ne peut pas forcément embaucher des collaborateurs, c’est là que le travail avec des indépendants peut s’avérer judicieux. Ces derniers ont généralement plusieurs clients simultanément, ce qui n’empêche pas de faire appel à eux sur la durée, voire d’obtenir des tarifs préférentiels. Vous construisez ainsi une relation de confiance avec un travailleur indépendant qui saura vous rendre service lorsque vous aurez besoin, tout en connaissant ses compétences et ses délais, le temps de pouvoir accueillir quelqu’un en interne.


S’entourer de stagiaires

A l’heure actuelle, un stagiaire coûte au minimum 436.05 € à une entreprise – les options remboursement de 50 % des transports et tickets restaurant n’étant pas vraiment règlementées. S’il est prévu une augmentation de la gratification pour septembre 2015 à 523 €, celle-ci n’est pas encore d’actualité, et on se doute que les entreprises vont faire corps pour la bloquer, ou au moins la retarder. Pour plus d’informations sur le sujet, nous vous conseillons la lecture de l’article intitulé « Réforme du stage 2014 – Ce qui a changé ». Du coup, prendre un ou plusieurs stagiaires est une solution très rentable pour une start-up d’un point de vue économique.

Les stages sont bien connus pour arranger les entreprises, des patrons peu scrupuleux n’hésitent pas à voir les stagiaires comme de véritables salariés et à fixer des objectifs à atteindre, ce qui n’est pas à la base dans le cadre de la convention de stage. Toutefois, entrer dans une jeune société en tant que stagiaire peut-être un excellent moyen de faire ses preuves et de participer au développement de l’activité. Du point de vue du patron, recruter des stagiaires permet aussi de faire un pari sur l’avenir et de trouver des collaborateurs investis qui pourront rester et s’intégrer durablement dans la croissance du projet.

Développer son entreprise ne rime donc pas forcément avec de gros investissements financiers, à condition de faire les bons choix, tout en se donnant les moyens de grandir. A la recherche d’autres idées pour monter un business ? Nous vous recommandons l’article de mondandy.fr sur le sujet.

Poster un commentaire