Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Noemie

Noemie

Je m'intéresse à l'immobilier, la finance, l'économie !

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
david renan telechargement livre

Infos sociétés : quel est le constat à l’heure du Big Data ?

Audience de l'article : 649 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Vous souhaitez améliorer le traitement de vos infos sur les sociétés ? Plusieurs problématiques vous sont posées. On vous en parle au cours de cet article.

Comment traiter les infos sur les sociétés à l’ère du Big Data ?

Le défaut de paiement représente un problème d’envergure pour toutes les entreprises et tous les secteurs d’activité. Des partenaires commerciaux incapables d’honorer une commande ou de régler une facture peuvent faire peser un poids important sur une activité. Dans certains cas, cela peut même la conduire à la faillite.

Pourtant, un bon traitement des infos sur les sociétés permettrait aux dirigeants concernés de mieux appréhender les risques. Mais comment y voir clair à travers la massification des données numériques ? De prime abord, ce phénomène semble être un atout de taille pour les entrepreneurs. Mais quantité ne rime pas avec qualité, et ce qui pourrait être une arme peut très vite devenir une entrave. Mal maîtrisée cette problématique s’avère alors handicapante.

Par ailleurs, une autre question se pose. En tant que dirigeant, quels sont les moyens mis à votre disposition pour obtenir une information claire et pertinente, en mesure de vous aider à choisir les partenaires les plus fiables du marché ? On vous répond au cours de cet article.

Questionnez la solvabilité de vos fournisseurs et de vos clients

D’après le Figaro, les défauts de paiements ont coûté près de 350 milliards d’euros aux entreprises européennes. Plus de la moitié des enseignes françaises subissent des retards de paiement, à la source de difficultés financières pour de nombreuses activités. La grande majorité des entrepreneurs estiment que ces résultats ont un impact durable et sérieux sur le développement de leur projet.

Une situation qui résulte surtout de lacunes de la part des dirigeants à traiter efficacement les infos sur leurs sociétés partenaires. A cause de cela, il est difficile d’y voir clair sur les marchés et de prendre les décisions qui s’imposent. Des délais de paiement sont accordés à des clients qui ne parviennent pas à honorer leur promesse, et des acomptes sont versés à des fournisseurs qui font faillite avant de livrer commande.

Pour plus de transparence en termes d’infos sur les sociétés, il est possible d’étudier le comportement de paiement de vos interlocuteurs. Vous êtes ainsi en mesure d’évaluer leur degré de fiabilité.

Vous pouvez par ailleurs vous informer sur le bilan d’un partenaire commercial. Mais cette solution ne permet d’obtenir qu’une photographie restreinte de son état de santé. Les données bilancielles n’offrent qu’un aperçu a posteriori, hors de toute conjoncture économique. Vous vous retrouvez ainsi avec de bons ou de mauvais chiffres sous les yeux, sans savoir si cette situation est due à des circonstances exceptionnelles et ponctuelles, ou à une tendance durable.

De plus, aller piocher des infos sur les sociétés à travers les flux de données numériques produits par les entreprises s’avère de plus en plus compliqué. L’abondance d’information est une chose, mais elle est inutile si sa gestion et son analyse ne sont pas pertinentes. C’est là toute la problématique du Big Data.

Des outils pour gérer vos infos sur les sociétés

Si l’on en croit ITespresso.fr, la production de giga-octets devrait atteindre pas moins de 44 000 milliards de giga-octets en 2020. Le développement des IoT est à la source de cet essor exponentiel.

On peut penser que le Big Data permet aux entrepreneurs de disposer de toutes les infos sur leurs sociétés partenaires. Mais une mauvaise maîtrise de ces importants flux de données s’avère finalement aussi utile que de ne pas y avoir accès du tout. Avoir trop d’information ou pas assez revient alors au même : dans les deux cas, il est impossible de la traiter.

C’est pourquoi certaines agences digitales proposent des solutions d’accompagnement et des outils destinés à aider les dirigeants. Ces derniers sont ainsi en mesure de mieux appréhender leurs marchés et d’identifier plus distinctement la fiabilité de leurs interlocuteurs.

Algorithmes de recommandation, génération de trafic, mise en relation, gestion de campagnes digitales… Les moyens développés permettent aux entrepreneurs d’une part d’améliorer la gestion, le stockage et l’archivage de leurs propres données, et d’autre part de disposer des meilleures infos sur les sociétés.

D’autres moyens d’en savoir plus sur d’éventuels partenaires existent par ailleurs. C’est le cas par exemple des enquêtes commerciales, qui permettent d’obtenir une vision claire des données bilancielles de toutes les entreprises. Cela concerne également celles qui ne publient pas leurs bilans ou qui ont été créées récemment.

Antécédents de carrière des dirigeants, situation de la trésorerie, état du carnet de commandes, identité des fournisseurs, description de la clientèle… Par ce biais, il est possible d’en apprendre beaucoup à propos de partenaires potentiels, tout en conservant la confidentialité de l’enseigne à l’origine de l’enquête.

Les entreprises peuvent ensuite entrer en contact avec des clients ou des fournisseurs dont ils ont vérifié la pertinence et la solidité au préalable. Ce qui leur évite d’accorder des acomptes ou des délais de paiement pouvant s’avérer handicapants voire fatals pour leur activité.
Poster un commentaire