Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Noemie

Noemie

Je m'intéresse à l'immobilier, la finance, l'économie !

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
DE GIRO 2

Crédit professionnel : est-il plus facile d’emprunter ?

Audience de l'article : 1520 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Est-il plus facile d’obtenir aujourd’hui un crédit professionnel, après le creux économique provoqué par la crise de 2008 ? Et dans quelles conditions ?

Pour un entrepreneur, contracter un emprunt professionnel s’avère indispensable lors de la création de son entreprise ou pour le développement de son activité. Mais les banques, après la crise de 2008, ont rechigné à prêter de l’argent sans solides garanties. Est-il plus facile d’obtenir un crédit professionnel aujourd’hui ? Et comment s’y préparer de la meilleure façon ?

Prêt pro ou propret ?

Un crédit professionnel, ou prêt pro, comme son nom l’indique si bien, est un crédit à destination exclusive des professionnels pour financer le lancement d’une activité, ou répondre à des besoins en équipements, en immobilier et en trésorerie. Il s’adresse aux professionnels dans les catégories suivantes :

·        Artisans

·        Commerçants

·        Professions libérales

·        Professions médicales

·        Agriculteurs

·        Auto-entrepreneurs

·        Associations

Un crédit professionnel vise plusieurs objectifs : faciliter la liberté d’entreprendre, permettre aux professionnels de se développer via un accès facilité au prêt, et par corollaire participer à la création d’emplois.

À qui s’adresser pour un crédit professionnel ?

Lorsqu’on désire contracter un prêt à des fins professionnelles, le premier réflexe est de s’adresser à sa banque personnelle pour des questions de confiance réciproque : ses méthodes ne nous sont pas étrangères, et elle-même nous connaît en tant que client. La fidélité personnelle peut, en effet, avoir un impact sur une demande de crédit.

Toutefois, il est recommandé de faire jouer la concurrence et d’interroger plusieurs organismes prêteurs. Dans ce cadre, faire appel à un courtier spécialisé peut grandement faciliter l’obtention d’un crédit pro dans de bonnes conditions. Le professionnel du prêt a les compétences et l’expérience pour proposer aux entrepreneurs des solutions adaptées.

À l’aide d’un courtier, vous serez amené à faire le choix le plus avantageux pour votre portefeuille. Les prêts professionnels sont généralement accordés pour une durée allant de 7 à 10 ans et ne nécessitent pas forcément d’avoir un apport personnel, contrairement aux crédits immobiliers qui sont plus délicats à obtenir sans.

Le crédit pro est-il plus accessible aujourd’hui ?

Dans le contexte économique de l’après-crise de 2008, les établissements prêteurs sont devenus particulièrement frileux et rechignent à jouer pleinement leur rôle de financeurs de l’économie. En conséquence, les entreprises, dans les années qui ont suivi le séisme économique, ont éprouvé les pires difficultés à emprunter auprès des banques pour financer leur création ou leurs investissements.

Si la situation s’est améliorée et que l’accès au crédit professionnel est plus aisé ces dernières années, l’obtention d’un tel prêt reste sujet à de nombreuses complications. Par exemple, un organisme de crédit exigera bien souvent un cautionnement du prêt par le dirigeant qui demande l’emprunt, à titre personnel. Un engagement qui peut être lourd de conséquences pour l’entrepreneur.

Les difficultés inhérentes à l’obtention d’un prêt pro s’expliquent aussi en partie par l’impréparation des demandeurs, qui négligent encore certaines règles fondamentales qui font la différence auprès des établissements prêteurs. Respecter ces règles nécessite de constituer un bon dossier de demande d’emprunt ; et c’est là que l’aide d’un professionnel du crédit pro peut vous sauver la mise.

Constituer un bon dossier

Pour obtenir un crédit professionnel, il faut savoir convaincre une banque de vous suivre dans votre projet – y compris si vous passez par un courtier. Dans ce but, il est nécessaire de respecter certains critères en vue de la constitution d’un bon dossier de demande de prêt.

En conséquence, il vous faut :

·        Un dossier fort de tous les justificatifs demandés : carte d’identité, extrait Kbis de l’entreprise, les trois derniers bilans comptables (ou un prévisionnel si l’entreprise est en cours de création ou fraîchement créée), un justificatif de domiciliation et les relevés de compte de l’entrepreneur. Chaque établissement prêteur peut ensuite exiger des documents supplémentaires (garanties, cautions, statuts de la société…).

·        Si vous créez votre entreprise : un business plan qui tienne la route (avec des prévisions financières réalistes), et une excellente connaissance du domaine d’activité dans lequel vous vous lancez.

Enfin, la demande de crédit professionnel se fait à l’occasion d’un entretien avec la banque prêteuse. Le demandeur remet son dossier complet et détaille son projet à son interlocuteur – à la façon d’une épreuve scolaire orale.

Il faut bien s’y préparer, en rédigeant un document qui expose les motivations, les besoins et les ressources de l’entrepreneur, les détails du financement et de l’activité, ainsi que les objectifs à atteindre et les investissements qui seront nécessaires.

Une fois de plus, pensez au fait que l’aide d’un spécialiste du crédit immobilier peut s’avérer précieuse, dans un contexte qui n’est plus de crise, mais qui peine à se rééquilibrer tout à fait.

Poster un commentaire