Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne ! 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.


MON COMPTE FACEBOOK est ici

MON COMPTE TWITTER est ici



Le livre JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE (10.000 ventes à 40€) est téléchargeable 

==> ici

Charles-Dereeper

charlesjungle

Mes 2 comptes INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

promospeciale

Convaincre les consommateurs et leur vendre - la faille à exploiter qui nous concerne tous, qu'on parvient difficilement à contrôler !

Audience de l'article : 3330 lectures
Nombre de commentaires : 3 réactions
250.000 nouveaux produits et services sont lancés chaque année aux USA

85 à 95% échouent.

Les entreprises qui survivent sont l'exception, pas la règle.

Non seulement, c'est de plus en plus technique ce jeu de la croissance organique, mais aussi de plus en plus émotionnel. On ne peut plus faire l'impasse de la psychologie des consommateurs.



La confiance, la transparence, la crédibilité, l'autorité sont des valeurs en plein essor.


La stratégie du pipo facile des marques commencent avec internet à prendre l'eau.


Raconter aux clients ce qu'ils veulent entendre marche toujours, mais on s'aperçoit au regard des études que la tendance est désormais à une vision binaire du monde des produits entre réel et fake.


Plus les clients perçoivent de l'authenticité, plus ils achètent.


S'ils ne peuvent pour x raisons percevoir ces produits selon ce scan, ils se tournent alors massivement vers l'opinion des autres.

La célébrité est le déclencheur le plus connu de cette approche. Si beaucoup d'humains ont déjà validé ce gars, ce produit, ce service, alors je peux lui faire confiance.

Si telle personne célèbre consomme ce produit, alors je peux lui faire confiance.



On m'a raconté hier soir une histoire qui m'a fait réfléchir, car elle montre que ce process est capital.


Mon copain Antoine est rentré en France pour se faire charcuter par un hôpital public dans le cadre de calculs rénaux.

Son aventure a été un cauchemar absolu.

Je ne vais pas m'étendre sur la situation de la France, son service de santé publique ne vaut guère mieux que ceux des pays émergents désormais (je pense à plusieurs français qui m'ont écrit que je ferais moins le malin le jour où j'aurais un souci de santé et que je rentrerais tout mignon tout gentil en France pour me faire soigner, ce qui me fait doucement marrer, parce que c'est bien le dernier des endroits où j'irais... et si je devais en arriver à une telle extrêmité après avoir éliminé toutes les autres options, croyez moi, je serais ultra flippé, car ma confiance est proche de zéro. Je choisirais une clinique privée. Si je n'ai plus une thune pour payer du privé français, là, que dieu me protège...). Tous les individus qui font l'expérience de la médecine publique française en reviennent avec les mêmes conclusions. Notre système est en bout de piste, en phase finale, dépassé...


Ce qui m'a intéressé, cela a été les circuits décisionnels de mon ami qui ont abouti à ce naufrage qui s'est terminé par 4 jours de morphine et un échec presque total car le scanner a montré que 70% des calculs rénaux étaient encore présents APRES l'opération.

(Au passage, oui, la France est capable d'échouer à soigner de simples calculs rénaux... le mois dernier, j'ai payé au Costa Rica, tout compris, médicaments, tests, service à Oscar, le gars qui manage ma propriété depuis 4 ans une opération avec un chirurgien privé pour 5100$. Il avait 7 fois plus de calculs rénaux dont 2 de même taille que mon ami Antoine... 7 fois plus au départ. Il ne reste rien du tout. Et c'est sa deuxième opé après son autre rein, il y a un an qui elle aussi a été un succès intégral... Le chirurgien français a dénigré les solutions techniques utilisées par Oscar au Costa Rica et d'autres intervenants Thaïlandais parmi les plus cotés de la planète et a vendu une approche fumeuse qui au final, a produit un résultat fumeux... Son explication finale est : la médecine n'est pas une science exacte... Ben voyons...)


Revenons au process et à l'expérience elle même car elle montre la puissance de nos mécanismes.


Mon copain Antoine a du patienter nu à jeun de la veille sur un brancard pendant 6 heures qu'un appareil soit apporté car l'équipement n'était pas complet. Il devait démarrer à 7h00 du matin. Il sera opéré à 13h00...

Notez bien. Il n'a à ce stade de l'opération jamais pu parler à personne, encore moins au chirurgien qui a refusé de répondre à ses questions basiques de malade inquiet désireux de savoir un minimum ce qui va se passer. Le téléphone ne répondait jamais les jours précédents. Ni après malgré les soucis... Pendant l'attente, aucune communication. Pendant 6 heures !


Ce qui est intéressant, c'est qu'Antoine aurait pu annuler au bout de 5h d'attente par exemple, compte tenu de tous les autres détails qui clochaient déjà que je ne relaterais pas ici (de même que je ne relaterais pas ce qui s'est passé après qui est stupéfiant, entre absence d'équipement, de personnels et de propreté les plus élémentaires comme l'arrivée dans une salle de bains pleine de sang du mec d'avant alors qu'il est en train de s'écrouler dans les vapes à cause de la douleur, personne ne lui ayant adminstré quoique ce soit après l'opération, les humains s'accordant à dire que les calculs rénaux sont l'une des douleurs physiques les plus intenses qui existent, les femmes n'hésitant pas à dire que plus douloureux que l'accouchement sont les calcules rénaux... je vous laisse deviner ce que vous ressentez quand vous vous écroulez de douleur de devoir le faire dans le sang d'un autre... du dégoût de la France et de la haine bien sûr).

Antoine n'a pas annulé. Même au bout de 6 heures d'attente et du reste.

Pourquoi ? Cela m'a intéressé.


Il a choisi ce chirurgien suite à une recommandation de son père qui avait une expérience positive avec lui.


Alors qu'on dispose de top chirurgiens et des équipements les plus modernes à Bangkok dans certains hôpitaux classés dans le top 10 mondial pour certaines spécialités.


Un choix sur recommandation d'une personne dont il a confiance a écrasé les faits rationnels

Il a payé un billet d'avion pour la France. Et quand la recommandation a délivré une performance médiocre, il n'a pas pu faire marche arrière dans sa tête dans le feu de l'action.


Voilà la clef du business. J'en ai déjà parlé ici pour l'utilisation de témoignages vidéos. Cet article a suscité beaucoup de réactions privés d'ailleurs de votre part.



Nous, les humains, nous ne pouvons pas nous empêcher de nous décider en fonction des reviews d'opinion, de proches, puis de spécialistes qui ont l'air de s'y connaître qu'on suit de longue date.


Nous sommes incapables d'adopter un comportement rationel au moment de nos achats.

Qui plus est, vu que nous sommes des machines affectives, nous privilégions les opinions de personnes avec lesquelles on entretient des liens affectifs au détriment des faits et des gens qui ne nous touchent pas mais qui sont experts dans leur domaine.

On retrouve bien la valeur OFFRE authentique, privilégié en ce moment par les consommateurs, ce qui provoque une explosion du CONTENT MARKETING aux USA. Créer de l'émotion pour vendre est plus rentable qu'engager des ingénieurs pour expliquer la puissance technique du produit et sa fiabilité hors pair...



C'est un danger majeur en tant que consommateur dont nous devrions avoir tous conscience.

Il est impératif de s'entourer de personnes de qualité avec une machinerie intellectuelle digne de ce nom pour pouvoir remettre en cause nos choix.


En outre, il est impératif d'apprendre à consulter l'opinion de techniciens, de comprendre que l'opinion des gens qu'on aime n'est pas forcément la meilleure et la plus efficace, de comprendre aussi que notre opinion est vérrolée.



C'est une faille à exploiter en tant qu'entrepreneur, une énorme porte d'entrée dans le porte monnaie des consommateurs.


La plus belle et la plus simple à stimuler.


Quand une marque entretient une relation de confiance avec ses clients, les ventes suivent.

Pensons à Virgin dans le monde Anglo Saxons qui se démènent pour innover et soigner ce lien avec ses clients.

Pensons en France à FREE qui a fait exploser le cartel de la téléphonie et redonner de la valeur aux consommateurs.

Pensons à Amazon qui se bat depuis 15 ans sur le front du service et de la qualité / confiance. Avant Amazon, il y avait en France la FNAC. La FNAC n'a pas la même image que AMAZON. Pas le même état d'esprit non plus...


Cela va plus loin encore...


Pour ma part, je ne fais plus aucun projet professionnel SEUL. Je prends toujours des associés. Evidemment, cela donne lieu à plus de lourdeur. Il faut discuter et convaincre par moment. MAIS la vérité, c'est aussi que si je commence à décider des trucs à partir de mes failles humaines, mes associés interviendront pour rectifier le tir et vice et versa.

Le début de l'intelligence, je pense, consiste à ne pas se faire confiance soi même à un certain niveau et à connaître ses limites pour les prendre en compte dés le départ, trouver des parades et éviter des décisions qui au final couteront de l'argent, de la douleur, des échecs, de la perte de temps précieuse et j'en passe...

Charles Dereeper

crisedusiecle
Poster un commentaire

3 commentaires

  • Lien vers le commentaire LEFEVRE mardi, 21 juillet 2015 11:48 Posté par AL60

    Quelle était l'opération? s'agissait il d'une lithotricie?

  • Lien vers le commentaire Le Banquier jeudi, 16 juillet 2015 22:01 Posté par Le Banquier

    Bonjour Charles,

    Super Texte de vulgarisation marketing :)

    Bon été !

  • Lien vers le commentaire hftrade lundi, 13 juillet 2015 10:32 Posté par hftrade

    Ce qui m'a toujours frappé c'est le nombre de commerciaux qui ne connaissent pas leur produits, meme pour des produits industriels ou logiciels specifiques (il faut appeller dans ce cas le specialiste) et dans ce domaine on n'est pas dans le consommateur lambda de masse.
    le gars qui pose des questions techniques (et s'y connait) passe pour un emmerdeur, empecheur de tourner en rond et j'en passe.
    juste embobiner le client avec du softtalking