Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Antoine Capitan

Antoine Capitan

Malgré un nom à consonnance militaire, ce qui caraterise le mieux ma vie depuis déjà de nombreuses années est un rejet de l'autorité.

Je suis un travailleur acharné et un passionné. J'etais plutot destiné par mes origines modestes à un avenir conformiste et banal, ce qui etait considéré à l'époque comme un ideal. Mais j'aime me dépasser et apprendre. Je pense que c'est ce qui m'a sauvé de la "Rat Race".

10 ans de grande distribution à l'époque on y faisait encore du commerce "au cul du camion" m'ont permis de me débrouiller dans toute situation et développer un état d'esprit propice à la "débrouille". Puis la liberté y a disparu et j'ai quitté le metro boulot dodo pour devenir independant, webmaster et marketeur.

J'ai pris gout à l'indépendance et la liberté. En parler et y gouter sont 2 choses bien différentes. Finalement j'ai compris que peu de gens aspirent à être libre, c'est une activité qui necessite de s'y consacrer à temps plein. Les gens sont paresseux. Si vous n'avez pas une grande soif, vous continuerez à boire à la paille car cela vous suffira....

2/3 ans comme independant m'ont convaincu de quitter la France, trop de paperasses, d'intermediaires inutiles et d'impots.
Trop de contraintes et de dépendances pour etre un homme comme moi.

Je savais gagner de l'argent mais aucune idée comment l'investir et le faire fructifier. 4 ans plus tard et xxx.000 euros dans ma poche j'ai commencé à m'interesser à l'investissement et au trading. La pierre ne m'a jamais interessé .... trop de contraintes et d'enracinemment (dans mon jargon "boulet au pied").

Depuis 2 ans je m'interesse au marché des actions, en swing trading et trend following. Je fais aussi du trading sur CFD et Devises dans une optique CT ou MT. Je m'interesse aux cryptomonnaies egalement.

Antoine-Capitan

 

Cadeau :

Formation gratuite sur l'indicateur RSI, à travers 12 mensonges et 3 vérités à son sujet, cliquez ici

L'Investisseur Opportuniste :

==> Suivez en TEMPS REEL mes trades sur le Forex


==> Suivez en TEMPS REEL mon portefeuille actions

Et devenez autonome dans vos investissements en un an

   MES LIVRES

Le 1er qui a faconné ma vie d'adulte : "les raisins de la colère" de John Steinbeck.
Lu à 15 ans, ce livre m'a giflé. J'ai eu 2 lectures de ce livre. La premiere à 15 ans m'a donné une forte conviction socialiste et une haine du capitalisme, car il etait impossible aux familles pauvres de sortir de leur rat race et je me suis dit qu'il fallait changer le systeme.
Des années plus tard j'ai compris qu'on ne changeait pas le systeme, que l'individu le contourne ou en sort. On croit qu'il y n'a qu'un seul systeme.... changer de pays / de vie vous fait quitter le systeme.

Stratégies de Prospérité par Jim Rohn
J'ai bien sur lu beaucoup de livre sur le developpement personnel mais c'est celui-ci que je retiens.
L'idée du book est de donner des étapes pour avoir une vie qu'on aime. Un livre très simple avec 7 stratégies clés.
C'est le livre que j'ai lu avant de quitter la France.
Il m'a aidé à comprendre que "les raisins de la colère" a suscité chez moi une colère et le besoin d’être libre financièrement pour mener une vie d'homme libre.
Un livre tres pratique et adaptable à tous je pense. Un must pour moi.

Me Contacter ?

mailoeP

promospeciale

Comment les startups vont nous venger des banques

Audience de l'article : 1746 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction
Je ne connais pas grand monde, personne en fait (j'entends quelqu'un avec un minimum de reflexion ou un QI qui dépasse celui du passionné de football) qui ne déteste pas sa banque ou les banquiers en général.
Sans doute les effets de la crise de 2008, le fait qu'ils dirigent aujourd'hui le monde sans controle et avec mépris pour les gens comme vous et moi.
Mais les grandes banques sont en train de perdre leur suprématie au profit des startups de la Silicon Valley qui ont gagné au fil des ans la CONFIANCE de millions d'utilisateurs.

Les banques sont embourbés dans leur ratio et la régulation, tournées vers une maximisation des profits au détriment des besoins clients alors que les entreprises numériques sont avant tout tournées vers la satisfaction client, les profits en découleront. On se souvient tous de GoldmanSachs prenant des positions contraire aux recommendations d'investissement que la banque prodiguait en même temps à ses clients. On ne peut faire pire je crois dans le mépris du client. La banque a une vison vache à lait du client, elle crée des produits en fonction de ce que ça lui rapporte et non en fonction du besoin de ses clients, les "nouvelles banques" cernent le besoin du client et crée un produit ou service pour lui, et gagne de l'argent pour cela. Cela semble normal non ?

Changement de paradigme ou "aux chiottes les banques" !(j'ai brocardé le passionné de football mais je lui emprunte parfois ses expressions ;) )

Les choses changent pour les entrepreneurs.

Les grandes boites se passent maintenant des banques d'affaires pour absorber d'autres entreprises, (Facebook a acquis Whatsapp pour 19 milliards de dollars sans recourrir aux services d'une banque). Les entrepreneurs négocient d'entrepreneurs à entrepreneur.
Même chose pour les augmentations de capital, la plus grande source de financement est aujourd'hui dans la Silicon Valley et non à Wall Street.

La Startup n'avait il y a peu comme source de financement que la banque et les contraintes que celles-ci imposent ne permettent que peu d'éclosions.

startup

Le développement de solutions de paiement et de transferts d'argent ont permis l'explosion du commerce en ligne et sont venus balayer le pré carré des banques. Les exemples sont légions , Paypal comme pionnier, Square et Transferwise dernierement. Le payement en ligne - et donc le business des entrepreneurs - appartient désormais à ses sociétés, tournées vers eux, qui ont intégré le paiement sur mobile, les réseaux sociaux, la vitesse, .... notre époque quoi !.
L'age est à la fluidité, le volume des transactions traitées baisse le cout pour les entrepreneurs. La banque ne prendra plus sa dîme.

La banque de détail va exploser.

En France les grandes banques ont commencé le dégraissage des agences que les clients ont déserté, .... mais en parrallèle vont taxer les comptes des clients ! http://www.lefigaro.fr/societes/2015/11/08/20005-20151108ARTFIG00074-bnp-paribas-fera-a-son-tour-payer-ses-clients-pour-gerer-leur-compte.php
Cela me rappelle l'industrie du disque qui n'a pas su prendre le virage du streaming et du Peer to Peer et s'est fait déborder par son immobilisme et conservatisme.
Par contre les banques tiennent bien plus le politique par les co....cordons de la bourse ( je suis pas Charles pour employer le mot couille dans un de mes éditos....ha si je viens de le faire)  que l'industrie du disque. La bataille sera féroce mais l'issue certaine : les consommateurs et entrepreneurs délaisseront les banques. Les banques vont racheter beaucoup de startups ( comme BBVA l a fait avec Simple en 2014 dont le slogan était d'ailleurs "Simple, remplacez votre banque".) mais elles ne pourront les racheter toutes, ni empêcher la création de nouvelles. Si cela ne se passait qu'en France oui elles pourraient faire bloquer l'évolution par le politique. Heureusement ce n'est pas le cas.

Le Peer to Peer lending ( B2C ou B2B) exclue les banques du financement.
Lending Club, 1ere société mondiale en P2P Lending (dirigée par un francais cocorico!) gere 11 milliards de $ de prets. La boite fut crée en 2006 !
Wealthfront gère 1 milliards d'actifs, créée en 2008 elle ne facture pas de commissions, ne facture pas des frais de compte et gère vos premiers 10.000$ gratuitement. Bnp ... tu es sure de vouloir faire payer tes clients ....?

L'innovation technologique permet de gérer le risque de défaut de l'entrepreneur rapidement. Saviez-vous que les problèmes de trésorerie à court terme représentent 25% des causes de faillites des entreprises Françaises. Une demande d'affacturage (rachat de factures) est aujourd'hui acceptée (ou déclinée) en 48h par Finexkap (société fr à Paris, 2eme cocorico)!

venture-capital

Le Crowfunding catapultera les business angels comme 1ere source de financement des startups bien sur mais aussi des PME et PMI.
Le Venture Capital à la portée de tous les entrepreneurs, que ce soit au noiveau du capital risque ou capital investissement.

Les nouvelles technologies vont libérer le citoyen et l'entrepreneur de l'emprise rigide et dictatoriale des banques sur leur vie personnelle et professionnelle.

Les entrepreneurs vont vite, les banques ne peuvent suivre. Les solutions existent pour se financer, rapidement et à moindre cout.

Pensez différent cela suffira.

Aléluia !

Antoine Capitan

Formationrsi
Poster un commentaire

1 Commentaire