Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Tim Sanchez

Tim Sanchez

 
Si j’avais un rêve un peu fou ça serait de fédérer une communauté qui rêve davantage de vaincre les difficultés et pas seulement de leurs survivre.


Si j’avais la main verte, j’aiderais les autres à cultiver une pensée libre: créatrice de valeur, définitivement tournée vers la réalisation de l’excellence.

Mes convictions :

1-La vie d’un être humain est trop courte pour qu’il demeure l’esclave de sa vieille habitude de ne penser que dans une seule direction.

2-Il n’y a pas « de bon moment » pour se lancer, s’améliorer et avancer vers la liberté financière et d’être.

3-La clef n’est pas la motivation ou les conditions mais l’information à laquelle on a accès.

Mes constats :

a-La « crise » a bousculé à peu près tout ce qui existe dans ce monde, à part la manière dont les hommes pensent : si vous voulez investir dans quelque chose de stable qui à survécu à l’épreuve des balles, voilà une piste intéressante.

b-Point de liberté individuelle en focalisant son temps et son énergie sur des problèmes collectifs : La crise, les impôts, les contraintes sociales sont des problèmes collectifs, les solutions individuelles enjambent ceux-ci.

c-Il est plus facile d’avancer dans la vie en tant qu’écho, seulement jusqu'à temps que l’autre joue une fausse note.

d-Le monde change à une vitesse hallucinante, ouvrant la voie à un cycle de destruction créatrice intense qui ravage l’ancien modèle sur son passage.

Ici je partage avec vous mes réflexions pour investir, protéger son patrimoine et entreprendre.

PS : Il paraît que je suis un rêveur invétéré avec deux mains vertes , et vous ?

 
PS2 : Vous pouvez me retrouver sur Facebook ou je poste en exclusivité pour ceux qui me suivent une image commentées de temps en temps  ou bien poser une question ici :

sanchez.tim @ yahoo.com

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
conquerirlabourse

Comment construire un business plan avec une courbe démographique

Audience de l'article : 943 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances
En France, il y a environ 30 millions de ménages.


Niveau immobilier:

A-10 millions sont locataires

B-10 millions sont propriétaires avec un crédit

C-10 millions sont propriétaires sans crédit

Pourquoi je vous raconte ça?

Parce que le plus gros poste de dépenses par ménage c’est l’immobilier. (Jusqu’à 50% du budget mensuel, voir plus …)

Quand cette charge là est supprimée, cela libère mécaniquement du pouvoir d’achat et du capital au fil des années.




Dans le monde réel, on nous a appris qu'un business plan c’est d’abord une idée qui se transforme en tableau Excel prévisionnel, qui se transforme en étude de marché, qui, ensuite se transforme en produit.

C’est bien, mais je vous demande, où est la valeur ajoutée là-dedans?

Oui, parce que la valeur ajoutée, cela se transforme en bénéfices puis en dividendes puis en fortune personnel (la vôtre).

Point de business à forte valeur ajoutée, point de copieux dividendes.




Donc, il veut en venir où Sanchez aujourd’hui?

Il veut vous emmener dans les poches à forte valeur ajoutée pour les prochaines décennies.

Dans les années 70-80, la bonne idée était de cibler les classes moyennes entre 25 et 40 ans.

L'inflation galopante qui remboursait les emprunts mécaniquement, la hausse des salaires et du pouvoir d’achat et plus de clients, car tout était à reconstruire et en plus ça pondaient en abondance.

Maintenant, faut miser sur les mêmes sauf qu’ils ont 30 ans de plus.

pyramide


80% des 10 millions de propriétaires sans crédit sont des baby-boomers.

Ce sont eux qui ont bénéficié des 30 glorieuses et qui ont le plus de pouvoir d’achat aujourd’hui.

C’est le segment de clientèle où est le plus facile d’avoir une demande solvable et stable dans le temps pour des produits chers.

Alors que le secteur où il est le plus facile de faire de la croissance exponentielle, c’est la technologie.




Par moment, c’est mieux de commencer à avoir des idées en suivant un filtre «demande solvable et stable» qui répond à des critères sociaux-démographiques précis.

Ça peut autant offrir un coup de pouce à votre business que vous emmener sur un chemin auquel vous n’auriez pas penser spontanément.




Poster un commentaire