Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Tim Sanchez

Tim Sanchez

 
Si j’avais un rêve un peu fou ça serait de fédérer une communauté qui rêve davantage de vaincre les difficultés et pas seulement de leurs survivre.


Si j’avais la main verte, j’aiderais les autres à cultiver une pensée libre: créatrice de valeur, définitivement tournée vers la réalisation de l’excellence.

Mes convictions :

1-La vie d’un être humain est trop courte pour qu’il demeure l’esclave de sa vieille habitude de ne penser que dans une seule direction.

2-Il n’y a pas « de bon moment » pour se lancer, s’améliorer et avancer vers la liberté financière et d’être.

3-La clef n’est pas la motivation ou les conditions mais l’information à laquelle on a accès.

Mes constats :

a-La « crise » a bousculé à peu près tout ce qui existe dans ce monde, à part la manière dont les hommes pensent : si vous voulez investir dans quelque chose de stable qui à survécu à l’épreuve des balles, voilà une piste intéressante.

b-Point de liberté individuelle en focalisant son temps et son énergie sur des problèmes collectifs : La crise, les impôts, les contraintes sociales sont des problèmes collectifs, les solutions individuelles enjambent ceux-ci.

c-Il est plus facile d’avancer dans la vie en tant qu’écho, seulement jusqu'à temps que l’autre joue une fausse note.

d-Le monde change à une vitesse hallucinante, ouvrant la voie à un cycle de destruction créatrice intense qui ravage l’ancien modèle sur son passage.

Ici je partage avec vous mes réflexions pour investir, protéger son patrimoine et entreprendre.

PS : Il paraît que je suis un rêveur invétéré avec deux mains vertes , et vous ?

 
PS2 : Vous pouvez me retrouver sur Facebook ou je poste en exclusivité pour ceux qui me suivent une image commentées par jour  ou bien poser une question ici :

sanchez.tim @ yahoo.com

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
DE GIRO 2

Une semaine pour trouver de nouvelles idées quand on a la tête dans le guidon

Audience de l'article : 734 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 1 réaction
Votez pour cet article
(1 Vote) - Note : 5.00
Partagez cet article avec vos connaissances
La plupart d’entre vous ont un emploi du temps bien chargé.

Si vous vivez à l’occidental avec des amis, de la famille et des responsabilités alors ce qui suit devrait vous aider.



Le premier constat, est qu’on se crée tous un cadre, une routine qui est un mixte entre obligatoire et agréable.

Le problème de ce cadre c’est justement qu’il vous limite et à un point beaucoup plus insinueux que ce que vous pouvez imaginez.



Rassurez-vous, je ne fais pas le fanfaron car j’ai moi-même un cadre qui me limite mais une petite aventure qui m’est arrivé vaut le détour.

J’ai l’habitude tous les jours soit d’aller courir soit d’aller marcher si j’ai moins la patate.

Il m’est impossible de rester plus de 24 heures sans voir la lumière du jour, sinon après l’humeur, l’énergie, la créativité se dégrade et tout mon environnement extérieur est impacté.



Les faits se sont passés la semaine dernière :

Je sors me balader comme à mon habitude et justement ce fameux cadre/routine m’a poussé (à mon insu) à faire plus ou moins toujours la même balade.

En passant par les mêmes chemins et en tournant dans le même sens.



Pourtant j’adore découvrir de nouvelles choses , de nouveaux chemins, mais voilà la vie quotidienne a pris le dessus et je me suis fait imposer une sorte de piste téléguidée à mon insu.

Sauf que la semaine dernière alors que j’en avais un peu marre de tout, je décide de dire « fuck » et du coup je pars marcher en tournant à gauche plutôt qu’à droite…

Super anodin et pas très excitant comme truc.

Figurez-vous que j’ai découvert un raccourci et un autre circuit en cassant tout simplement ce cadre téléguidé.



Mieux encore , les jours qui ont suivis, j’ai continué d’avancer plus loin et j'ai découvert de nouveaux endroits , dont une vallée à la vue époustouflante.

Et c’est là que ça devient intéressant.

approch-no-agenda




Alors que je continuais mes petites découvertes depuis une bonne semaine , mon cerveau a commencé à enregistrer que je sortais du cadre et il s’est mis lui aussi à réfléchir hors du cadre. ( parralélisme entre le corps physique et les neurones)

Pourtant, je ne suis vraiment pas quelqu’un de conformisme mais en fait qu’on soit super indépendant d’esprit ou pas, on a tous un cadre qui nous protège et nous limite aussi.



Justement, mon cerveau une fois qu’il a enregistré le changement , s’est mis à me trouver des solutions à des problèmes que je traînais depuis des mois.

Comme un facteur clé a changé dans mon trading pour améliorer mon timing qui se révèle redoutable.

Et aussi un truc de ma vie perso, qui m’enlève une sacrée épine du pied.



Et c’est probablement pas fini, jusqu’à ce qu’il adapte le cadre à ces nouvelles découvertes et qu’il faudra tout recommencer.

C’est la vie.



Alors si je dois vous donner un conseil , ne casser surtout pas entièrement votre cadre car il vous protège mais montrez-vous aventureux avec lui pour pas qu’il vous limite toute votre vie.

Si vous allez en voiture au travail, prenez un autre chemin même si vous perdez 10 minutes, faites cela pendant une semaine.



Et observez comment votre cerveau réagit.

Si vous y allez en bus ou en métro, faites un changement ou changez de ligne.

C’est parfois les choses les plus simples qui apportent des résultats inattendus.

Poster un commentaire

1 Commentaire