Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne !

Je vis en contraste extrême entre Bangkok la sauvage torride et la jungle encore préservée du sud pacifique du Costa Rica. 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.


ME RENCONTRER A PANAMA CITY Le sommet mensuel TRADER INVESTISSEUR ENTREPRENEUR C'est GRATUIT !

>>> Les infos sont ici



Inscription à ma newsletter BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE 
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle
NOUVEAUTE 2017


Suivez mes "conneries" et ma life sur INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User compte 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
Loic Abadie - Le bouclier

Quand j'oublie d'appliquer Pareto, je fais souvent des conneries

Audience de l'article : 2430 lectures
Nombre de commentaires : 2 réactions
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Ca a l'air de rien ma petite histoire de bambou, mais en fait, c'est la base de la base de l'efficacité humaine qui est illustrée avec. Il y a de quoi longuement méditer avec. Enfin moi, j'y ai longuement réfléchi...










.......
lead-enrichir-25000
Poster un commentaire

2 commentaires

  • Lien vers le commentaire sven jeudi, 26 mai 2016 16:33 Posté par sven

    Ouais.... alors là ppour une fois pas d'accord du tout avec l'application de la loi de Pareto qui est humaine, sur la Nature, ici la botanique qui ... ne l'est pas.

    On ne sait jamais ce qui se passe avec le végétal même si es conditions semblent identiques pour le biotope, et il y a parfois des surprises de sujets qui dégomment alors qu'on les croyait crevards.
    Ici , les phyllostachys semblent avoir un sol plus rocailleux pour les souffreteux, or ils aiment le lourd argileux qui colle aux bottes, et il y a aussi peut être une pente cachée qui draine l'eau loin des racines...


    Bref , on y gouverne pas grand'chose dans les plantes, faut planter, faire au mieux et il y aura de belles suprises., bref accepter les vilaines surprises aussi.

    Il va pas aimer ma diatribe Charles.... :=))

  • Lien vers le commentaire Fabrice jeudi, 26 mai 2016 11:45 Posté par fabulousfab

    Avec un bémol concernant la nature : les semanciers ont sélectionné quelques variétés optimisées pour la production de fruits et légumes et dès qu'un prédateur ou une maladie se déclare, des millions d'hectares sont touchés.
    La Floride a perdu 25% de ses orangers, l'amérique centrale est également concernée pour les plantations de bananes.
    Si l'homme aime rationnaliser, la nature préfère la biodiversité.