Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Morgan

Charles Morgan




Bonjour,

Psychologue et formateur au départ, je suis aussi surtout un investisseur privé qui a acheté, rénové, mis en location, fait construire et vendu un grand nombre de propriétés au cours des vingt dernières années pendant mon temps libre, parallèlement à l’exercice de ma profession.

Je viens de publier un guide pratique sur l'investissement immobilier : LES SECRETS DE L'IMMOBILIER - Comment Bâtir Votre Liberté financière & Vous Assurer Une Retraite Confortable (308 page - Ed. Aldanias)


Depuis début 2011, je blogue sur LIBERTE FINANCIERE consacré, entre-autre, au thème de l’immobilier.

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
david renan telechargement livre

N’abandonnez Jamais Vos Rêves

Audience de l'article : 1281 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction
Votez pour cet article
(1 Vote) - Note : 5.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Dans une interview en 1971, le célèbre chanteur belge Jacques Brel disait : « Je crois qu’à 16-17 ans, un homme a eu tous ses rêves. Il ne les connait pas, mais ils sont passés en lui. Il sait s’il a envie de brillance, ou de sécurité ou d’aventure … Il le sait, mais il ne le sait pas bien. Mais il a ressenti le goût des choses. Et il passe ensuite le reste de sa vie à vouloir réaliser ces rêves-là. » (Jacques Brel parle. Film documentaire. Interview à Knokke. Réalisateur Marc LOBET. 1971)

Nous avons tous en effet des rêves et des objectifs que nous aimerions réaliser. Et comme le disait Brel, ceux-ci peuvent être en nous depuis très tôt dans notre vie.

Pourtant, la plupart des gens abandonnent leurs rêves à un moment où un autre de leur vie, et finissent par se contenter d’une vie conformiste qui est parfois bien éloignée de leurs rêves d’enfance.

Comment cela se fait-il ?

L’une des raisons pour lesquelles on ne réalise pas ses rêves est parce que l’on se décourage face aux obstacles. On rencontre une difficulté, puis une deuxième, et finalement on abandonne en se disant que de toute façon ça ne sert à rien de s’entêter à continuer.

Or, la persévérance est la clé du succès. Persévérer, c’est allez jusqu’au bout. C’est poursuivre ses efforts avec obstination jusqu’à ce que le but soit atteint. Il est inévitable de rencontrer des difficultés et des obstacles lorsque l’on se fixe un grand but.

Mais beaucoup de gens sont prêts à abandonner au premier signe d’échec ou d’opposition. Nous échouons le plus souvent dans nos entreprises parce que, découragé après ce que nous croyons être un échec définitif, nous abandonnons la partie. Très peu de personnes persévèrent malgré les obstacles, et c’est cette minorité qui finit par atteindre ses objectifs.

Comme en témoignent la plupart des patrons d’entreprises à qui l’on demande de raconter leurs parcours, le succès est rarement venu tout de suite. Avant de finalement réussir, beaucoup ont d’abord essuyé plusieurs échecs retentissants, et certains ont même fait faillite plusieurs fois.

L’effet du conditionnement négatif

L’une des principales raisons pour lesquelles beaucoup de gens n’arrivent pas à réaliser leurs rêves est le conditionnement négatif. Vous avez peut-être commencé avec beaucoup d’enthousiasme à tenter de réaliser votre rêve, mais après avoir rencontré des obstacles, vous vous découragez et finalement abandonnez la partie. C’est un conditionnement négatif : la répétition d’un stimulus (la difficulté) entraine à la longue une réponse conditionnée de votre part : l’abandon et le sentiment d’échec.

Je voudrais vous relater une expérience qui explique très bien comment fonctionne le conditionnement négatif. Bien qu’elle ait été effectuée sur des poissons, vous verrez qu’elle nous concerne directement.

Des scientifiques ont conduit une recherche pour étudier les effets du conditionnement sur les organismes vivants. Pour cela, ils se sont procurés deux sortes de poissons : des brochets et des fretins. Les brochets sont de grands poissons qui se nourrissent des fretins. Les expérimentateurs mirent ensuite quelques brochets et une grande quantité de petits fretins dans un bassin divisé en deux parties que séparait une fine vitre transparente. Dans la première partie furent placé tous les brochets et une certaine quantité de fretins. La seconde quant à elle, ne fut remplie que de fretins.Brochet

Les brochets commencèrent naturellement par avaler tous les fretins qui se trouvaient dans leur compartiment. Mais ensuite, quand ils voulurent attraper ceux qui se trouvaient dans l’autre, ils se heurtèrent à chaque fois à la vitre qui les en empêchait. Au plus ils essayaient et au plus ils échouaient, jusqu’à ce que finalement ils abandonnent et cessent d’essayer de manger les fretins.

Après un certain temps, les scientifiques enlevèrent la vitre qui séparait les deux compartiments, et tous les brochets et les fretins purent ainsi nager ensemble dans la même eau. Mais les brochets ne firent plus aucune tentative pour avaler les fretins, et ils finirent par tous mourir de faim. Malgré qu’ils soient au milieu d’une abondance de nourriture, les brochets moururent de faim parce qu’ils avaient été conditionnés par un obstacle temporaire à croire qu’ils ne pouvaient plus se nourrir des fretins.

Le phénomène mis en évidence par cette expérience s’applique aussi à la plupart des gens.

Les obstacles et les difficultés sont en réalité éphémères. Ils ont une durée de vie limitée qui est bien plus courte que ce que nous croyons. Mais nous les percevons comme permanents, parce que depuis l’enfance nous avons reçu des conditionnements négatifs nous apprenant que la vie est trop dure, qu’il est difficile de réaliser des choses, qu’il est difficile de réussir, etc.

Le plus souvent, nous vivons limités par nos fausses croyances. Nous sommes comme l’éléphant élevé dans un cirque qui vit avec une chaîne au pied depuis qu’il est petit. Les premières années de sa vie, cette chaîne est bien suffisante pour le retenir, mais lorsqu’il devient adulte, il serait capable, s’il le voulait, de casser sa chaîne et même d’arracher le mur ! Mais il ne le fait pas parce qu’il a pris l’habitude de se sentir faible.

C’est la même chose pour nous lorsque nous nous sentons impuissants face aux circonstances. Pourtant, en réalité, nous avons le contrôle total de notre destinée, et si nous changeons la façon dont nous pensons, nous pouvons devenir et obtenir tout ce que nous désirons.

Restez fidèle à vos rêves. Les obstacles et les oppositions sont beaucoup trop faibles pour vous retenir plus longtemps que vous pouvez le supporter. Aucun obstacle n’est permanent, et si vous persévérez, vous les verrez tous plier devant vous et disparaître.

N’abandonnez jamais. Continuer à creuser un peu plus profondément et vous trouverez votre mine d’or !
Poster un commentaire

1 Commentaire