Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne !

Je vis en contraste extrême entre Bangkok la sauvage torride et la jungle encore préservée du sud pacifique du Costa Rica. 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.



Inscription à ma newsletter BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE 
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle
NOUVEAUTE 2017


Suivez mes "conneries" et ma life sur INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User compte 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
conquerirlabourse

Méthode pour savoir évaluer si on réussit ou pas dans sa vie (d'humain + entrepreneur ou investisseur)

Audience de l'article : 2210 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 1 réaction
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Il y en a encore qui vont m'allumer dans les coulisses sur un sujet de ce genre... Tant pis, je me lance.

Réussir, ce n'est pas un montant par mois d'argent gagné, une fois les impôts payés ou même figurer dans le classement de sa spécialité si possible en tête, avec les honneurs de la race humaine (d'autant que la race humaine est plutôt assez douée pour foirer sa vie et porter la croix de l'échec ensemble en se rassurant que tout le monde est en train de vivre un grand succès...)

Réussir, c'est à la fois un taux de satisfaction personnelle et obligatoirement d'un taux horaire de gains nets d'impôts (pour ceux qui ne maîtrisent pas, j'ai fait une formation sur ce sujet disponible au prix violent de 9€. Toutes les infos sont ici).


Pourquoi le taux horaire ?

Parce qu'il y a des petits mâlins qui en fait ne le sont pas, qui bossent 240h par mois pour parvenir à gagner plus d'argent. Si vous gagnez 10.000€ net par mois, une fois toutes les formes d'imposition déduites, en bossant 80h par mois, vous comprenez bien que votre efficacité n'a rien à voir avec celui qui bosse 240h.

Il est impératif donc de connaître la valeur économique qu'on créé, chiffrée par heures travaillées !


Pourquoi les impôts ?

Parce que c'est littéralement aberrant que de regarder des montants bruts. Prenez mon exemple. J'ai préféré optimiser ma fiscalité à l'international plutôt que de bosser plus. Je fais donc varier mon taux horaire net par la variable impôt et je câle ensuite depuis 7 ans ma force de travail en fonction de mon objectif annuel. Dès que je le dépasse, je lève le pied et alloue mon temps à mes autres passions.

Toute la question est le temps et l'énergie que les Etats exigent de nous. Un pays comme la France vous vole littéralement votre temps de vie et votre énergie, par le biais de la taxation.


Maintenant pour être tout à fait honnête, ce n'est pas un vol. C'est un deal.

Pas mal de français contrairement à ce que pensent les intellos, sont satisfaits du deal (je ne le suis pas, donc je parle abusivement de vol).


Ce qui est étonnant, c'est de voir les français qui ont signé le deal de manière inconsciente. Ils râlent mais agissent en conséquence du deal sans voir leur part de responsabilité. Tout le monde sait pourtant pertinement mettre fin à un deal quand il est insatisfait... Les français ne comprennent pas qu'en continuant, implicitement, ils remplissent leur part du deal. Le seul moyen que le système FRANCE change est le nombre de deals en cours. Il y a besoin d'un nombre minimum sinon la FRANCE s'écroule. Si trop de français mettent fin au contrat, la FRANCE devra proposer une nouvelle forme de deal à ses sujets. Ce n'est pas en allant voter pour un énième crétin à l'Elysée que quoique ce soit va changer... Bien au contraire, on a l'assurance qu'il va tout faire pour maintenir le système en place des deals...

Dans le cadre de la réussite et de son évaluation, il importe d'évaluer la contrepartie et le prix que vous payez à l'Etat dans lequel vous résidez.


Est ce que cela vaut la peine de travailler deux fois plus à résultat financier constant, pour couvrir le poids de l'impôt ?

Quel est le coût en terme de santé car vous comprenez bien que bosser 250h par mois tue un bonhomme à long terme. L'idéal de la république française est il assez puissant pour que vous fassiez ce sacrifice ?

Choisissez de manière chiffrée au lieu de faire l'autruche et de ne pas regarder.

Dernière précision, car j'en ai reçu des emails de ce genre. Il faut évaluer la quantité TOTALE d'impôts qui est réglée. La France est spécialisée dans la tonte des agents économiques. Tout le système de communication est conçu pour endormir les sujets en se focalisant que sur une partie sans jamais regarder l'ensemble.

Quand on évalue un coût fiscal, on regarde tout intégralement, de la TVA à la taxe pour la TV, les produits pétroliers, l'habitation... Je connais pas mal de petits mâlins qui se contentent du seul impôt sur le revenu et qui ensuite, trouvent cela acceptable...


Enfin, la satisfaction personnelle !


Ce critère, relié à celui de la productivité, est fondamentale à long terme. Je connais des dizaines de personnes qui l'ont délaissé et c'est comme une bombe à retardement. Il pète à la gueule systématiquement.

Il est vicieux car à court et moyen terme, on parvient tous à s'imposer des tâches, des jobs, des missions, des entreprises, des produits qu'on n'aime pas. On le choisit par survie ou appât du gain. Le souci, c'est qu'à long terme, on explose tous. Car les hommes ont besoin de donner du sens à leur vie. Sur une durée de 5 à 10 ans, si on vend des produits de merde auxquels on ne croit pas, on finit tous par lâcher. Si on travaille avec des connards qui nous insupportent à cause de leur valeur et leur comportement, on explose aussi.

Donc la satisfaction personnelle, c'est primordial pour construire du solide qui dure. Certains projets n'ont qu'une durée de vie limitée. La vie économique a ses cycles. On peut lever le pied dans ce cadre et arbitrer la non satisfaction personnelle au profit du rendement. Mais si vous vous lancez sur un projet long terme capable de vous accompagner 20 ans, alors choisir ce qui vous plaît est incontournable pour caresser le sentiment de réussite !

Ensuite, la satisfaction personnelle de sa vie implique de connaître son besoin de financement. Si vous menez grand train en fumant 50.000€ par mois dans des objets, de la consommation ou des expériences de vie, il faut bien comprendre que le poids dans l'équation de votre réussite du gain financier va peser assez lourd.

Si vous choisissez de limiter votre satisfaction personnelle pour éviter de devoir gagner assez d'argent pour financer vos réelles ambitions, est ce vraiment une vie satisfaisante ? N'est ce pas un énorme mensonge ? De la paresse ? De la peur ?

Il n'y a pas que ça.


Je rencontre beaucoup d'entrepreneurs qui se sont laissés bouffer par leurs activités.

Est ce vraiment satisfaisant si pour parvenir à gagner votre ratio taux horaire / net dépensable, vous dépensez vos journées, vos semaines et vos mois à des tâches à valeur ajoutée limitée qui vous insupportent et vous laissent amer sur ce que vous pourriez réellement faire et le temps de vie que vous gâchez ?


Il y a des choses à comprendre dans le domaine de la productivité liée à la création de valeur économique si on veut sortir de sa vie pleinement satisfait. Ce sont des sujets qui m'ont obsédé dans le passé car comme la majorité, j'ai vécu de moments qui m'ont rendu insatisfait... la bonne nouvelle, c'est que des humains éclairés ont pondu des solutions qui marchent. Ces solutions, au milieu de l'océan mondiale de médiocrité, je les ai trouvé, puis implémenté et je me suis libéré de l'enfer de l'emploi du temps de l'entrepreneur basique. L'espoir est permis pour tous car chacun de nous est programmé pour apporter de la valeur aux autres. Tim Ferriss il y a 10 ans avec sa semaine de 4h nous a tous ouvert des portes à des nouvelles réflexions, mais reconnaissez le avec moi.. question solutions... son livre était très très léger. Il était ultime pour définir le problème et brosser le portrait d'une autre manière de fonctionner, mais en implémentation et concrétisation, c'était vide de chez vide...


Chacun a une équation unique

Ce qu'il faut comprendre, c'est que chacun a une équation unique. Je sais bien qu'en ces moments troublés de l'histoire de la France, parler d'unicité à la place de la rhétorique nationale d'égalité et de la névrose collective socialiste collectiviste, je m'engage dans une voie dangereuse. Mais le fait est que si vous commencez à vouloir régler votre équation de la réussite (taux horaire + impôts + satisfaction + temps qui passe...) en fonction des autres, de leurs opinions, de leur adhésion... il faut comprendre que cela ne marchera pas. Chacun a des besoins uniques. Ce que je retiens de mon expérience de vie, c'est que les humains sont écartelés entre leurs instincts grégaires du groupe, de la tribu, du jugement social et en face de leurs aspirations personnelles souvent uniques.


Je patauge dans ce marécage comme vous tous.

Prenons le projet Objectif ECO. Ce site m'a coûté les yeux de la tête en terme de création de valeur. Dieu sait si c'est une aberration dans mon équation volet financier... Mais il m'a énormément apporté aussi pour couvrir dans mon équation de la réussite, l'aile grégaire de l'expérience de groupe. J'aurais pu stratégiquement tout quitter et faire une carrière seul d'auteur. Personne ne le voit, mais j'ai 8000 lecteurs par email depuis des années (je ne l'ai découvert qu'il y a 6 mois en consolidant sur un seul fournisseur email tous mes contacts, car avant je croyais à la présence de doublons en masse),  en plus des 2000 sur le site Objectifeco et 1000 à 4000 sur les réseaux sociaux genre Youtube. Croyez moi, une audience comme cela suffit largement à un auteur pour se monétiser avec succès. Je connais des auteurs qui avec moins, ont gagné des petites fortunes sur le net.


J'ai arbitré au profit de l'expérience de groupe et j'ai touché gros, car on a à nouveau un bon team en place avec des gens ultra compétents et humainement de qualité. en face, les auteurs qui cartonnent dans leur coin avec leur audience au niveau financier, ont un souci eux que je n'ai pas du coup... ils sont isolés et dans le fond, humainement, ne se réalisent pas pleinement. Car cette histoire de tribu et de groupe, c'est fondamentalement dans notre ADN. On en a horriblement besoin... Les Etats ont de par le monde cassé méthodiquement cela pour nous asservir, mais il suffit de faire un petit pas dans la direction de la tribu pour sentir au fond de nous à quel point l'écho est profond.


Changer sa manière de penser

Toute le problème pour résoudre l'équation de la réussite, consiste donc à trouver des solutions pour couvrir nos besoins contradictoires et opposés à l'aide d'un moteur multi patte. Si on est mono projet, c'est impossible d'y trouver son compte... (Je ne peux m'empêcher d'ailleurs de faire le parallèle avec les relations amoureuses qui butent sur les mêmes contradictions...). Il faut impérativement mener de front plusieurs projets avec des enjeux opposés.

J'ai appris cette manière de penser dans l'univers du trading. La pensée paradoxale qui s'oppose à la pensée commune des humains, blanc ou noir... alors que tout est BLANC ET NOIR en même temps.

J'ai recommencé récemment le trading sur options, comme je le faisais en 1992 / 1995 dans ma jeunesse. Je débriefais avec Thimothé d'ObjectifECO de stratégies de jeu (avantage du projet Objectifeco pour moi, je suis entouré de killers dans de nombreux domaines économiques. Du coup, la qualité des brainstorming est juste exceptionnelle ce qui augmente ma courbe d'apprentissage méchamment).


Je bloquais sur mon hedge en cas de déclenchement de marchés baissiers, car on ne sait qu'après coup qu'un marché baissier sur les indices boursiers est là.

Donc, toutes les positions options sont coincées et assignées. Thimothé, trader (tiens tiens, quel hasard), me sèche en une seule phrase : Charles, une stratégie de jeu ne peut pas résoudre l'ensemble de la problématique. Tu as besoin de plusieurs moteurs.


Et là, ce fut le flash. Je faisais la même vieille connerie humaine... en arrêtant, la solution s'impose d'elle même. Faire le hedge sur les titres à faible volat en achetant, et shooter la volat sur les titres à forte volat implicite en plus de mon approche dividendes en vendant des primes. 2 logiques différentes qui se superposent au lieu de chercher une seule stratégie capable de répondre aux contradictions imposées par le trading !

Thimothé s'est contenté de me rappeler la réalité de la vie que j'avais une énième fois oublié. Je me suis dit que j'écrirais un édito de qualité pour vous la rappeler à mon tour. Car ces piqueres de rappel sont souvent nécessaires... Je ne sais pas pourquoi on a ce réflexe d'humains de chercher le mouton à 5 pattes pour tout ce qu'on touche au lieu de "spreader" sur plusieurs dossiers indépendants et mieux couvrir nos besoins !


Où en êtes vous de votre équation de la réussite ?

Je reçois de nombreuses propositions depuis des années pour que je fasse un mastermind ou un group coaching. J'ai toujours repoussé car je dépense chaque heure de ma vie avec calcul et parcimonie pour obtenir une satisfaction maximale. Aller foutre le nez dans les soucis des autres, même contre du pognon dont je n'ai fondamentalement pas besoin, avouez que c'était facile de refuser.

Un français récemment d'Indonésie a su me faire évoluer. Sa demande m'a touché. Elle sonnait juste !

J'ai commencé à réfléchir depuis quelques semaines à la réussite et de ses grands thèmes. En effet, je trouve un plaisir majeur à faire changer les gens, à les faire se réaliser.

Chaque année depuis 5 ans, je choisis un bonhomme dans la nature et je lui ai tout donné pour l'aider à concrétiser une meilleure version de lui même. Je n'ai misé que sur des outsiders, sans diplôme avec juste le feu sacré dans les tripes. On sait quand un mec en veut ou pas, qu'il ne se pervertit pas, qu'il ne se trahit pas, qu'il y a cette petite lumière au fond de lui indescriptible, le surcroît de pulsion de vie qui change tout...


Attention, faire passer une caissière d'Auchan à caissière chez Monoprix centre ville, en mode industriel comme le font certains speakers sur le net, moyennant des centaines de milliers d'euros, c'est toujours pas ma came et cela le sera jamais. Je déteste profondément les gens qui ne sont pas au contact de la réalité, qui n'ont pas envie d'en découdre, qui se planque dans le monde virtuel de la conception, qui donne des coups d'épée dans l'eau pour arrêter le cours de la rivière en pensant que cela peut marcher... sans moi, même pour une montagne d'argent. De toute façon, je pète une durite avec ce genre de personnalité assez rapidement.


Le vrai test, le contact à la réalité loin des idées...


Je pense à un chef d'entreprise récemment qui m'expliquait toute la valeur et le côté unique de ceux qui consacrait genre 2h par jour à se documenter ou regarder des reportages sur youtube, à accumuler des idées, à savoir, à se cultiver et entretenir la culture... Le genre de mec que je déteste, brassage de vent maximal et petite couille tout aussi maximale dès lors qu'il s'agit de concrétiser. Ce genre d'individu peut servir la communauté humaine en recrachant des synthèses de leurs recherches. Mais dans les faits, la plupart ne partage jamais aux autres, le plus ridicule étant qu'ils ont peur de se faire voler leurs idées... et quand un autre concrétise à leur place, ils se la jouent victime ou se rassurent en se disant qu'ils avaient raison.

Dans la foulée, ce même chef d'entreprise m'expliquait comment une pétasse, MBA de surcroît, l'avait entubé assez salement au bout de seulement 6 mois et comment il avait passé ses nouvelles annonces pour cibler des ressources humaines d'un nouveau genre. Donc un gars que la réalité a puni, qui se relève et qui y retourne en ayant réfléchi, qui recommence avec une nouvelle stratégie de jeu qu'il estime être plus viable, ce qui est pour moi le summum de la valeur humaine, l'apprentissage dans la douleur au contact de la réalité, la claque et l'action à nouveau, un gars donc qui se dévalorise face à un pseudo intello qui ne sert à rien, alors que lui même fait le job le plus dur, le plus respectable, le plus sain, batailler dans le monde réel...


J'élimine systématiquement les gens qui ont renoncé, qui brasse le vent des idées sans même les partager pour aider les autres et qui pour soigner leur ego, cherchent à se la jouer intelligent dans le vide. Et je suis vraiment convaincu que la folie humaine démarre quand on perd l'aptitude à se confronter à la réalité.

Mais à cause de cela, en lisant la demande du français d'Indonésie, je me suis rendu compte que j'avais éliminé les autres. Ceux qui, quand on corrige la trajectoire et qu'on apporte en développement les bonnes ressources, les bons diagnostiques, la prise de conscience des failles, peuvent produire de la grande valeur.

J'ai donc changé.


Pourquoi pas un group coaching de mecs énervés par la vie, qui ont envie de monter les marches de la réussite saine ? (probablement plus haut que moi d'ailleurs, car perso, j'ai atteint mon point d'équilibre)


Cela pourrait me passionner. Techniquement, les sources financières sont l'entrepreneuriat, les marchés financiers et l'immobilier. Il faut rajouter le temps qui passe, les hormones et la satisfaction. Nos biens les plus précieux...


Je serais intéressé par vos témoignages, ce que vous estimez qui vous bloque dans votre réussite.

Car à vrai dire, aujourd'hui, j'ai résolu tous les problèmes de ma vie, y compris ceux de ma petite enfance qui étaient méchamment ardus. Certains d'entre vous voient donc en moi une machine capable de résoudre leurs problèmes de vie liés à la concrétisation de l'équation de la réussite et sont prêts à payer chers. Mais je ne sais pas si ma définition de la réussite vaut pour beaucoup ou juste une poignée.


Je m'interroge. Nos problèmes sont ils tous communs ? Auquel cas, oui, cela sera facile de vous apporter mes solutions et de bosser la mise en oeuvre (la clef de tout). Ou avez vous quand vous lisez cet édito sur la réussite de votre chemin de vie une toute autre approche, un désaccord profond avec ce que j'ai écrit, des envies qui n'ont rien à voir ?

N'hésitez pas à m'envoyer sur mon email charlesdereeper @ yahoo.fr vos témoignages et besoins. Je lirais tout avec une vraie curiosité.

Charles Dereeper


PS : je vous propose un package spécial cette semaine. L'ensemble de mes formations pour 750€. Offre valable jusqu'à fin février 2017 !

LE CHIRURGIEN (500€)
EXPATRIATION (150€)
DEFLATION (150€)
CHUTE DE L'EURO (150€)
5 TENDANCES ENTREPRENDRE (150€)
IMPRESSION 3D (69€)
COMMUNICATION (14€)
S'ENRICHIR (9€)
HORMONES (69€)
PACK 20 LIVRES (19€)
1 AN PORTEFEUILLES RENTIER (150€)


==> JE COMMANDE



.
lead-enrichir-25000
Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire hftrade mardi, 21 février 2017 21:23 Posté par hftrade

    Le temps est plus precieux que l'argent et la vie est trop courte. tous les milliardaires cherchent le graal, l'elixir de jouvence, et c'est pas pour rien
    Mais bien sur les moyens financiers sont indispensables pour la liberté. Disons le un salarié est comme un serf, attaché a son patron et corveable.
    Alors qu'un actionnaire, ou meme parfois un entrepreneur parfois peut s'etalir n'importe ou pour gerer un business

    La liberté n'a pas de pris non plus, j'en ai parlé avec divers entrepreneurs. Evidemment il faut choisir un secteur rentable
    Par ailleurs il y a la vie personnelle, famille, enfants, pas toujours facile de s'expatrier dans ces conditions, ou de prendre des risques
    Le francais moyen lui aime bien vivre dans une cage et gavé de telerealité il vit dans un monde imaginaire, la teloche (au mains de grands groupes francais)
    ayant remplacé la religion comme opium du peuple. chacun son truc.

    Par ailleurs en thailande ou pays similaires, (asie en general) on peut vivre convenablement avec des revenus modestes si pas comme un pacha avec de gros revenus.

    De plus la qualité de vie est importante : liberté financiere, liberté reelle, climat, climat social etc. Quand on a vecu dans pas mal de pays on se rend compte de la diversité, qui conviendra pas a tous. Alors qu'en France, pays de cons lobotomisés par l'EN s'il en est, il est meme interdit d'en discuter au nom de grands principes a la cons (et les recentes affaires ont demontré la corruption enorme des elites qui pillent le peuple mais il aime ca)

    La France, a perdu beaucoup de ses charmes. relations sociales degradées, imposition dementielle, etat en faillite, acceuil touristique parmi les pires . Ca convient bien aux francais moyens jaloux des autres et raleurs insatisfaits si pas emm*