Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Guillaume de Rouville

Guillaume de Rouville

Embaucher, virer, gérer les stocks et les clients, tout cela je l'ai vécu en gérant une entreprise d'un secteur traditionnel à 18 ans.

Cela m'a permis de confirmer l'objectif de ma prochaine décennie : créer une entreprise bénéficiant d'une croissance exponnentielle où 7% de croissance par semaine serait la norme.

Le monde des startups étant devenu tellement médiatique, il faut remettre à plat tous les postulats et utiliser les vrais outils des temps modernes, ceux dont personne ne parle. 

Je souhaiterais partager avec vous sur Objectif Eco tout ce que j'ai appris jusqu'à ce jour et tout ce que je vais apprendre sur le magnifique chemin qu'est la confrontation d'une idée au marché.

Dans le même temps, la vie heureuse peut se résumer au travers des 3F, qui sont : freedom, family/friends and fitness.

Comprendre les implications de chacun des ces pans de notre vie est indispensable afin de vivre une vie bien vécue. J'ai toujours voulu les optimiser, et cette quête d'optimisation n'est pas prête de s'arrêter.

Cheers,

guillaume.derouville {} gmail.com

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
DE GIRO 2

Jusqu'où irez-vous pour rester dans la course face aux machines ?

Audience de l'article : 990 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(2 Votes) - Note : 5.00
Partagez cet article avec vos connaissances
L’actualité nous bombarde d’informations sur l’arrivée imminente de l’intelligence artificielle dans nos vies. Son impact, qui va entièrement redistribuer les dés de la répartition capital-travail, pose tout de même des questions éthiques : qu’est-ce que l’homme sans travail ? Même si les hommes tendent à penser que le travail est synonyme d’aliénation, il peut dans le même temps être source d’améliorations et d’environnement qui nous tire vers le haut. Les interactions sociales qu’il créé nous poussent et nourrissent l’être social qui sommeille en nous.



L’arrivée de technologies intelligentes dans nos vies est un phénomène immuable qui va tout dévaster, ce phénomène va ainsi nous forcer à nous remettre en question. Chacun d’entre nous, je dis bien chacun d’entre nous va devoir se remettre en question que ce soit au niveau personnel ou professionnel.


Au niveau professionnel, survivrez-vous à la déferlante de l’IA ? Et si ce n’est pas vous, vos enfants y sont-ils préparés ? Les avez-vous préparés ? Je ne le crois pas, du moins, dans mon entourage, c’est chose rare et malheureusement trop peu de personnes s’adonnent à cette remise en question.




Comme dans toute révolution, il va y avoir de la casse, une période de transition où le stock d’emplois disponibles va diminuer sur cette planète. Et je sens gros la vague arriver : la population va se tourner vers ses institutions … tout comme les taxis l’ont fait face à Uber. Malheureusement pour nous, nos institutions y sont encore moins préparées que nous ne le sommes : la bureaucratie n’a qu’un objectif et un seul -> Faire avancer le bateau sans que personne ne puisse en prendre le commandement (et c’est d’ailleurs tant mieux). Mais cette division des tâches amène une certaine lenteur … le tsunami arrive et le paquebot va le prendre de côté … ça risque de tanguer.



Un exemple criant ? L’éducation.


Cette institution qui promeut l’ascenseur social est à la dérive, et même si je suis extrêmement content qu’elle existe et qu’elle soit tout de même de bonne qualité, je me rends compte qu’elle ne prépare pas aux enseignements les plus importants de la vie : savoir parler en public, apprendre réellement des langues étrangères, apprendre le code, bref augmenter son quotient émotionnel et non son quotient intellectuel.


Les nouveaux métiers ne sont pas enseignés dans les universités françaises : dans la seule formation universitaire de marketing en ligne à laquelle j’ai assisté et parlé avec le corps professoral (niveau Licence donc Bac+3), non seulement les enseignants n’avaient jamais vendu en ligne, mais ils ne maitrisaient que PrestaShop, n’avaient jamais essayé de battre Google en SEO, jamais essayé de méthode BlackHat, ni aucune analyse statistique sur Google Analytics … pour résumer, n’importe qui de curieux saurait déjà faire tout ce que cette licence enseigne …


Ainsi, la technologie continue d’avancer, les pionniers de la Silicon Valley continuent d’innover, et c’est à nous de suivre le rythme, de nous battre pour ne pas nous faire déclasser par l'innovation perpetuelle. La dernière révolution dans les boites ? CRISPR.


CRISPR est une technologie qui permet l’édition de l’ADN :


Principe-base


Comme vous pouvez l’imaginer, cette technologie est révolutionnaire. Ce qui nous paraissait de l’ordre de l’inné, les gênes, sont maintenant de l’ordre de l’acquis. De nombreuses applications médicales sont en cours de test et sont très prometteuses, notamment sur la dystrophie musculaire de Duchenne.


bénéficesrisques


Un des avantages de la technologie est son coût très peu onéreux. On peut même l’acheter en ligne : http://www.the-odin.com. Pour 150$, vous allez pouvoir génétiquement éditer du vivant. Ça fait tout de même assez peur …

CRISPR pose ainsi de nombreux questionnements éthiques :

enjeux-ethiques


Mais le débat mérite d’être posé publiquement car l’édition génétique permettra de résoudre les inégalités les plus graves de notre ère : les inégalités de QI. Je vous laisse méditer ce point au travers de cette conférence effectué par le fondateur de Doctissimo Laurent Alexandre :







Et vous? Accepterez-vous de modifier génétiquement vos enfants ? 

Poster un commentaire