Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

J'aide les humains 

1 - à se libérer du système socialiste

2 - à financer leur liberté via les marchés financiers et le business online

3 - à vivre mieux et à se comprendre mieux 

J'ai créé en 2010 Objectif Eco et je l'ai entretenu depuis en réunissant des auteurs animés par les mêmes convictions que les miennes et des lecteurs à la recherche de solutions pour ces mêmes problématiques.



GRATUIT ! Téléchargez le livre JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE (10.000 ventes à 40€). Le lien est ici

.

ME SUIVRE PAR EMAIL
3 THEMATIQUES

==> VIVRE (sens de la vie - trouver la paix - oublier le temps qui passe - créer avec passion - se libérer du socialisme asservissant) 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-vivre/



==> BUSINESS ONLINE (enrichissement, l'entrepreneuriat, l'expatriation, la création de valeur économique, la vente digitale, la productivité, l'automatisation) 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-business-online/


==> FINANCE (trading investissement macro économie / niveau intermédiaire ou expert)  http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-finance/

charlesjungle
charleshongkong

promospeciale

Entreprendre sans régler le poison de la comparaison aux autres n'amène aucune joie à la fin même en cas de succès

Audience de l'article : 1427 lectures
Nombre de commentaires : 5 réactions
Honnêtement toute la communauté online explose les compteurs depuis 2 mois. J'ai discuté hier avec mon processeur de paiement. Les scores se sont envolés pour tous ses clients.

Les tendances dont je parle depuis 1 an se mettent en place. Communisme 2.0 et digitalisation. Défense contre la consommation excessive des matières premières et financement impossible des promesses sociales.

La digitalisation est une valeur sûre dont il faut s'emparer.

Mais dans ce nouveau monde existe un démon qui suce notre sève d'entrepreneurs : la faille narcissique stimulée et chauffée à blanc par tous les metrics, nombre de followers, audience, nombre d'emails dans la liste, nombre d'amis....argent, réussite, nombre de ventes... bref il n'a jamais été aussi facile de se comparer aux autres que dans le monde numérique où tout est transparent...

Il n'a donc jamais aussi facile de se pourrir la vie soi même, en se jugeant mal ou moins performant que les autres.

Se comparer aux autres est le moyen le plus rapide de ne jamais pouvoir jouir de la vie, de ce qu'on a, de ce qu'on est, de ce qu'on souhaite partager.

Clairement, certains talents individuels vont se monnayer à l'unité très cher, d'autres talents vont se diffuser très largement, d'autres resteront au niveau de la niche à prix de vente bas. Certains auront une audience moyenne à prix moyen. Bref, en se concentrant sur ce qu'on souhaite exprimer et partager, il faut pouvoir assumer que le jeu des comparaisons soient défavorables ou favorables.

La petite voix dans nos têtes " tu n'es pas assez" "tu gagnes moins que" doit être conscientisée au risque de nous détruire à petit feu.

Chacun mène une route unique, avec un plan d'action à exécuter. Le grand danger est d'adopter le plan des autres qui font mieux, plus, moins que nous et de dévier.

Un entrepreneur doit se connaître et ne jamais se trahir. Il y a une étincelle qui s'éteindra très rapidement au contact du jeu de la comparaison et de la compromission.

D'autant qu'avec la comparaison, on commence à chercher des explications sur le pourquoi... alors que s'il y a bien un truc imbittable sur cette terre, c'est le karma qui régule nos vies et nous limitent massivement. Ces forces transgénérationnels, ce putain de surmoi insurmontable. Comment pouvons nous nous punir nous mêmes alors que de manière presque certaine, nous sommes à notre place avec une marge de liberté extrêmement faible, donc une responsabilité des plus limités sur nos performances et nos résultats. Ou notre sphère d'action.

Pour moi, très clairement, un entrepreneur ne récolte que ce que son surmoi lui permet de récolter. Tant qu'un individu ne s'est pas lancé dans le recodage pour influencer sa trajectoire pré établie et bénéficier du libre arbitre, honnêtement, le poids de sa responsabilité est minine. La vie est une grande machine. Il existe une option liberté, mais dans la majorité des cas, c'est le programme global qui joue la partie et nous entraîne dans des chemins que nous subissons. 

Un entrepreneur doit accepter la vitesse de son chemin, renoncer aux comparaisons, veiller à ne pas se trahir ses valeurs et son coeur.

Des petites phrases comme JE SUIS EXACTEMENT A L'ENDROIT OU JE DOIS ETRE ont du bon...

La vie n'est pas un jeu de comparaison, mais une succession d'expériences dont il faut savoir profiter simplement.

Deux personnes de mon entourage m'ont sorti cette même phrase à quelques jours.

Il est presque impossible de trouver une certitude sur le sens de notre vie. L'expérience et l'apprentissage, ca, oui, nous pouvons en être certain. Mais la mission de vie viole le principe de libre arbitre. Nous sommes libres de ne rien branler ni rien concrétiser si le coeur nous en dit. Donc chercher du sens ou la compétition ne mène nulle part à la fin.

Créer, partager, se connecter, expliquer, aider les autres à grimper... ce sont des choses simples qui remplissent presque mécaniquement notre coeur. Ce n'est pas ambitieux... mais cela reste très efficace.

Battre son prochain, concrétiser les plans d'envergure diffusés dans nos cerveaux par des entités de l'astral qui sont planquées dans le monde de l'énergie, bien loin de l'enfer de l'incarnation dans la matière... à mon humble avis, il faut s'en méfier comme la peste. Il y a qu'à lire les derniers tweets d'Elon Musk qui est loin d'être clair malgré son génie inspiré et inspirant... Il en a sa claque de Tesla, de la SEC, d'être prisonnier d'une cotation sur sa seule image perso, donc sur du vent.

Une nouvelle ère démarre, violente, polarisante, dangereuse... on monte dans le train ou on le rate avec de grosses conséquences. Si je devais la qualifier cette nouvelle ère, je dirais VIBRATION ET TECHNO !

J'ai modifié assez lourdement les infos sur le groupe STRATEGIE DE VIE PRO ET PERSO ici http://formation.objectifeco.com/apprendre-ne-pas-rater-sa-vie-charles-dereeper/

J'ai baissé aussi le prix de l'accès au groupe.

Tout comme la formation MONTER SON BUSINESS EN ETANT CERTAIN DE NE PAS SE PLANTER http://formation.objectifeco.com/montersonbusiness-sansseplanter/.  Le code pour accéder à cette formation à un peu plus de 100€ le package intégral est DIGITALISATION. Il se termine dans 2 jours.


Si j'ai bien appris quelque chose de mes 3 dernières années d'ouverture aux problèmes des autres, c'est l'énorme difficulté des hommes à définir précisément leurs problèmes. D'une manière générale, les hommes savent résoudre leur problème, mais ils savent beaucoup moins prendre conscience qu'ils en ont, puis de poser une équation sur la table à résoudre.

La farce du corona virus est une opportunité. Nous sommes poussés à regarder ce qui compte vraiment. A arrêter de fuir ce que nous devons résoudre. Je suis sorti hier dans Panama City et j'ai senti ma tristesse. J'aimais tellement ma petite vie peinard dans cette ville. Tout a disparu. Y a plus que des singes stupides et apeurés qui interagissent au minimum. La bonne ambiance n'est plus là. Et en même temps, je suis content de ce corona virus. Il m'a forcé à repartir dans la jungle sans cette fois ci repousser, dès que le lockdown disparaîtra.

Charles





Poster un commentaire

5 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Bertrand Evequoz jeudi, 07 mai 2020 00:55 Posté par Bertrand Evequoz

    Tu vas dans la jungle avant ou après la pupuce ?

  • Lien vers le commentaire Engin-ear mercredi, 06 mai 2020 21:27 Posté par Engin-ear

    Dans ma conception des choses, le le but de l'entreprenariat est de gagner de l'argent en prenant des risques.

    Cela peut aussi appprter une satisfaction d'une pulsion créative. Créer un produit, un service, une entreprise.

    La "joie" dedans - j'en vois pas. Pour la joie - il y des solutions plus sûres et directes.

  • Lien vers le commentaire Antoine Capitan mercredi, 06 mai 2020 19:19 Posté par antoine capitan

    "Un entrepreneur doit accepter la vitesse de son chemin, renoncer aux comparaisons, veiller à ne pas se trahir ses valeurs et son coeur."

  • Lien vers le commentaire Bruno Koegler mercredi, 06 mai 2020 13:51 Posté par Bruno K

    Bon Charles, c koi ton plan, c koi l'apres Panama vu que tu a prevu une nlle remise en cause / demenagement ?

  • Lien vers le commentaire Masadj mercredi, 06 mai 2020 10:42 Posté par Max

    Les deux maladies les plus graves et incurables des etres humains sont la peur (sous toutes ses formes) et l'insatisfaction. Et comme l'une nourrit l'autre, c'est un cycle sans fin.
    Comme on dit, le ver est dans le fruit.
    Il en va de chaque personne, comme des civilisations, la faiblesse est interne.
    Les dangers extérieurs ne viennent que comme le coup de grâce.
    Le  microbe n'est rien, c'est le terrain immunitaire qui fait la différence.

    Une grande civi­li­sa­tion n’est conquise de l’extérieur que si elle s’est détruite de l’intérieur. Will Durant