Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne !

Je vis en contraste extrême entre Bangkok la sauvage torride et la jungle encore préservée du sud pacifique du Costa Rica. 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.



Inscription à ma newsletter BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE 
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle
NOUVEAUTE 2017


Suivez mes "conneries" et ma life sur INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User compte 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
PPA 7 ans pouvoir d'achat

Peut on s'enrichir encore en France ? Doit on continuer ou arrêter de travailler ?

Audience de l'article : 5100 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 25 réactions
Votez pour cet article
(59 Votes) - Note : 4.24
Partagez cet article avec vos connaissances

Je suis tombé sur un graphique qui en dit long sur le côté castrateur de l’Etat français. Vous savez que j’ambitionne tous les mois de convaincre des indépendants travaillant par internet de quitter la France et laisser les vieillards menteurs arnaqueurs gérer le vilain système sans avenir qu’ils ont créé.

 

Certes, certains pensent encore que la dette des Etats, et la dette de la France en particulier, n’est pas un problème car nous sommes riches de x milliers de milliards d’euros. Ce qu’il y a de renversant, c’est qu’on prend 1800 milliards d’euros de dettes et qu’on les compare aux actifs des Français. On nous explique qu’on peut monter l’endettement de l’Etat à 33% comme un ménage sans que cela pose problème puisqu’on peut rembourser en vendant nos actifs. Petit souci comptable, les entreprises et les ménages français, qui détiennent les fameux actifs évoqués pour couvrir les dettes de notre état, sont eux-mêmes largement endettés. Du coup, les ratios réels sont nettement moins jolis que les fables racontées par notre élite.

 

Surtout, mon père part à la retraite dans un semestre. Il me racontait récemment combien il allait toucher en comparaison de ce qu’il touche en ce moment. Il m’exposait aussi ses stratégies de vie liée à la réduction de son pouvoir d’achat. Si on multiplie son cas de figure par 3 millions de baby boomers, d’ici 2020, et que le concept de downsizing se met réellement en place, mais comment peut on espérer seulement une seconde qu’après la crise et l’orage de la galère financière actuelle, la croissance reviendra comme avant ? J’ignore comment autant d’humains peuvent se persuader que la terre est totalement carrée alors que tous les indicateurs nous la montrent ronde !

 

Il ne fait plus aucun doute que nous allons emprunter le tunnel du Japon avec une progression anémique des PIB occidentaux et une fiscalité assommante. La prochaine décennie est défavorable et oblige les malins de ma génération à optimiser à l’international leurs stratégies de vie pour s’échapper.

 

Je tiens à souligner qu’ObjectifEco m’apporte de plus en plus de contacts de Français installés à l’international, certains réussissant très bien et m’inspirant même des stratégies. Internet rend accessible et facile le franchissement de cette porte de la liberté qu’est l’internationalisation. C’est extraordinaire.

 

J’en arrive au point du jour qui est de dégoûter ceux qui restent. J’en profite pour répondre à un lecteur qui nous expliquait qu’il avait levé le pied pour continuer à vivre en France tranquille. Je conçois pleinement cette stratégie qui consiste à abandonner l’efficacité et le rendement de sa carrière professionnelle au profit de sa vie personnelle (notamment profiter de ses amis et de sa famille sans trop bosser ou grâce au sponsoring des assedics…). Je compte d’ailleurs ouvrir une rubrique aux témoignages de cette population pour défendre leur point de vue et montrer à tous qu’ils sont eux aussi dans le vrai.

 

Nous savons tous que depuis trois décennies, la croissance mondiale a été record. Jamais l’environnement économique n’a été plus favorable à la création de richesse. Pensez vous que les Français en ont profité de ce gros gâteau géant mondial ?

 

 

 

J'ai fait quelques recherches pour mettre en valeur relative ces chiffres et prendre pleinement conscience de la réalité qu'est notre pays !  

 

 

 

Population américaine : 310 millions. Donc 1% de millionnaires.

 

Population japonaise : 128 millions. Donc 1,35% de millionnaires (ça paye l’export…)

 

Population allemande : 81 millions. Donc, 1,14% de millionnaires (mais il y a l’ex RDA, donc l’export, c’est confirmé que ça paye bien…)

 

Population anglaise : 61 millions. Donc, 0,74% de millionnaires (ah, moins bon là…)

 

Population française : 65 millions. Donc, 0,61% de millionnaires (moitié moins que les autres grands pays…) 

 

Question 1 : mais où est donc passé le pognon en France ?

 

Question 2 : après une décennie future de stagnation économique, à votre avis, combien de richesses individuelles vont être créée en France vu que pendant trois décennies favorables, très peu sont parvenues à en tirer quelque chose ?

 

Question 3 : si on enlève les rentiers et nombreux grands propriétaires qui se repassent depuis des décennies, voire des siècles, du patrimoine immobilier, combien est le taux réel de millionnaires créé par le système économique français ? Rappelons qu'en 1880 aux USA, on jouait encore aux cow boys et aux indiens... Que le Japon était tribal, pendant que la noblesse européenne dominait le monde, richissime d'actifs accumulés pendant des siècles !

 

Mes détracteurs aiment à me répondre que l’argent ne fait pas le bonheur d’une vie.

 

Je leur réponds : pourquoi continuer à travailler dans un système qui ne récompense pas l’effort mais qui le spolie ? J’approuve à 100% ces millions de français qui ne veulent plus bosser. Pourquoi le feraient ils ? Statistiquement, il n’y a qu’une très faible probabilité d’obtenir une récompense matérielle.

 

Concernant l’importance des moyens financiers dans le confort d’une vie, je réponds : qu’en savez vous vraiment que l’argent ne permet pas d’obtenir une forme enviable de paix et d’absence de stress d’adaptation ? Vraiment, cela ne permet d’accéder à une forme de bonheur ? Vraiment, l’argent ne constitue pas le meilleur des tremplins pour se développer à titre personnel, dans d’excellentes conditions et atteindre un bon équilibre ? Vraiment ? Et si vous aviez tort ? Et si l’argent facilitait au contraire l’accès au bonheur ?

 

 

 

Charles Dereeper

 

www.charlesdereeper.com

 

Je vous remercie de continuer à m'envoyer vos témoignages d'expatriation ou projets économiques pour travailler à l'international. Les rubriques s'étoffent petit à petit comme vous pouvez le constater sur cette page : http://www.objectifeco.com/nos-forums/viewforum.php?f=16&sid=5b43975780d5ffeb65e7a338eea7175e

lead-enrichir-25000
Poster un commentaire

25 Commentaires

  • Lien vers le commentaire pascal Vinosoft jeudi, 22 septembre 2011 07:14 Posté par pascal Vinosoft

    s'auto-gargariser sur une image idyllique de la france restera une des grandes qualités intrinsèque du français auto-satisfo congratulant. Un peu comme sa propension a ne pas prendre de risque, a tout miser sur l’état providence, a s'accrocher a son corporatisme ego-perso ou son incapacité chronique utiliser une éventuelle langue étrangère.

    Et je me demande si c'est pas lié tout cela en outre...

    on ne se refait pas mais on a les meilleurs vins du monde alors bon, ... pas grave

  • Lien vers le commentaire Charles DEREEPER jeudi, 22 septembre 2011 00:53 Posté par Charles DEREEPER

    @ gweilo

    clap clap clap. suis 100% d'accord.

    ceux qui partent, sont ceux qui en priorité, tiennent plus que tout à la notion de liberté. L'assistance est une promesse qui tue la liberté.

    Décider de nos vies en fonction de nos peurs, est une boucherie acquise. C'est bien ce que je reproche aux vieillards qui nous gouvernent, Suisse en tête qui a cédé à la panique au lieu de profiter de son aubaine incroyable que le monde lui servait sur un plateau.

  • Lien vers le commentaire gweilo mercredi, 21 septembre 2011 23:47 Posté par gweilo

    On peut philosopher à l’infini sur la question de savoir si l’argent fait le bonheur. Disons qu’au minimum il permet de s’éviter bien des emmerdes.

    Perso il y a un point qui a au moins autant compté pour moi dans ma décision d’expatriation que la possibilité de gagner de l’argent, c’est l’indépendance que j’ai acquise en m’extrayant du système français. J’ai d’ailleurs changé plusieurs fois de pays depuis mon départ de France il y a une vingtaine d’années.

    J’observe chez la plupart de mes connaissances en France une forte frustration qui est je crois en partie responsable de la déprime française (premier consommateur d’antidépresseurs au monde)

    Et j’attribue cette frustration en partie à l’extraordinaire pesanteur que fait peser « le système français » sur les individus. Beaucoup de mes amis en France qui ont la quarantaine ont conscience de participer à un système pyramidal en fin de course mais ne peuvent plus s’en extraire car ils ont déjà tellement payé et cotisé à tout qu’ils n’ont plus les moyens ni le courage de repartir à zéro dans un autre système. L’Etat français en leur prenant l’essentiel de ce qu’ils ont gagné contre la promesse d’une assistance future a créé une dépendance malsaine.
    Pour peu qu’ils aient en plus un emprunt à rembourser et ils ne peuvent plus arrêter la machine. Ils continuent donc à participer à un système dans lequel ils ne croient plus mais auquel ils sont aliénés.

    Déprimant en effet…

  • Lien vers le commentaire Charles DEREEPER mercredi, 21 septembre 2011 19:36 Posté par Charles DEREEPER

    Et pour compléter ma précédente réaction, je ne parle pas de l'aspect vacances où des dizaines de millions de francais n'ont pas les possibilités financières de mettre les pieds à l'extérieur du pays pour devenir moins con. leurs moyens financiers leur permet juste de se payer un all inclusive une semaine en grece ou au maroc, entre touristes francais, avec deux excursions d'une journée en bus...

    un peu de respect pour l'argent qui offre des possibilités que bcp n'ont pas !

    la question a vrai dire est de savoir si plus on est con, plus on est heureux. a bien des égards, j'ai souvent constaté que l'intelligence, l'expérience et la connaissance sont les pires ennemis du bonheur.

    Dans de nombreux pays, le meilleur exemple d'ailleurs étant le Costa Rica où il cultive l'art de vivre heureux (bien plus qu'en france) en vivant à horizon 24h maxi, et surtout en évitant à chaque instant de devoir réinventer l'eau chaude...

  • Lien vers le commentaire Charles DEREEPER mercredi, 21 septembre 2011 18:42 Posté par Charles DEREEPER

    Gagner de l'argent, s'enrichir grace au loto... faut arrêter vos manipulations. on parle d'entrepreneurs ou de salariés qui gagnent de l'argent en travaillant.

    la moitié de la France gagne moins de 1600euros par mois. une fois qu'ils ont payé le loyer, la bouffe, les impots et la voiture, il reste 50 à 200 euros par mois d'argent de poche. ils peuvent pas acheter de livres, suivre des formations, et en meme temps sortir ou équiper leurs enfants. ils vivent tous dans un stress important. les meres célibataires rament pour acheter des cadeaux à leurs gosses à noel et vous êtes en train de nous expliquer qu'on est malheureux à être aisés ?

    vous vous moquez de la tête de bcp de misère. j'ai autour de moi pas mal de gens à 1600 / 1800 euros par mois. ce que je constate, c'est qu'il alloue toutes leurs énergies à survivre et que le développement personnel leur parait totalement secondaire.

    je répète qu'il faut être bobo pour chier dans la bouche du pouvoir de bien être de l'argent.

    je vis au Costa Rica. ici au moins, ils respectent tous la liberté que l'argent offre. ils savent oh combien c'est précieux. En france, on cultive pour l'image l'approche conceptuelle inverse. c'est se payer la tete du monde...

  • Lien vers le commentaire jctrader56 mercredi, 21 septembre 2011 14:50 Posté par jctrader56

    Charles : "Et si l’argent facilitait au contraire l’accès au bonheur ?"

    pour avoir dans une vie déjà lointaine cotoyer riches et pauvres de notre beau pays, je réponds par la négative . Il y'a des millions de gens heureux dans les HLM et de nombreux fortunés malheureux (millions/nombreux , c'est le rapport riches /pauvres en France...à mon avis).Donc non, l'argent ne fait pas le bonheur. C'est une aide au bonheur pour quelques temps..le temps de s'habituer à un certain niveau de "richesse".
    L'argent ne participe au bonheur que s'il rend libre. Malheureusement , une fois qu'on estime en voir assez, se pose le problème de le conserver et de ne pas se faire spolier . les ennuis commencent ...surtout dans notre beau pays .

    Juste une remarque : la fiscalité n'est pas en soi un motif pour partir créer une boite à l'étranger : c'est avant tout la paperasserie , les contraintes administratives, les difficultés à créer qui gênent les créateurs. La fiscalité n'intervient que dans un second temps , celui où les bénéfices deviennent conséquents .

  • Lien vers le commentaire Charles DEREEPER mercredi, 21 septembre 2011 01:34 Posté par Charles DEREEPER

    Sinclair, j'admire ton art bobo de balayer tout ce qui peut nuire à la belle image de la France que tu as.

    Les pourcentages de millionnaires seraient représentatifs des inégalités dans les pays. Genre, un pays évolué est un pays où tout le monde est à égalité.

    Comme chacun sait, la vie sur terre, animale, végétale ou humaine est organisée sur le concept d'égalité...

    Un tel refus de la réalité est caractéristique de notre culture. Les francais dans ce genre, se prennent pour dieu en voulant corriger le plan originel qui ne convient pas à leur représentation du monde.

    Car nulle part, aucune trace que les inégalités ne sont pas la norme de notre monde. Donc un pays évolué est un pays qui laisse les mécanismes en place et non ta fable. La chirurgie esthétique, nous pouvons souvent le constater, c'est pas franchement une réussite. la chirurgie esthétique sociale que tu prônes et qui est imposée à tous les français, elle est moche.

    Aucun pays dans le monde n'a poussé le vice aussi loin et aucun pays dans le monde ne consomme autant d'alcool, de tranquilisants et de drogues diverses que la France. Le rapport est de 1 à 7 vis à vis de l'Allemagne.

    A vouloir être dieu à sa place, sinclair, on créé du mal être en masse à un niveau jamais égalé. Mais les bobo dans ton genre, ils évacuent grâce aux concepts des inégalités censées être moches... sans même observer les conséquences d'un monde égalitaire qui est probablement pire qu'un monde inégalitaire, si on observe le résultat en France.

    L'Etat providence produit des dizaines de millions d'humains obligés de s'avaler une boite de somnifères à chaque fois qu'il y a une micro secousse dans leur vie.

    C'est beau l'égalité... j'ai l'impression d'observer des végétaux en laboratoire qui sont devenus incapables d'être repiqués en pleine terre sans crever ou tomber malade.

  • Lien vers le commentaire Charles DEREEPER mercredi, 21 septembre 2011 01:21 Posté par Charles DEREEPER

    Je donne RDV à Harry Haller et à Sinclair dans les forums à cette adresse où deux nouveaux thèmes FRANCE sont lancés, suite à leurs interventions répétitives...

    http://www.objectifeco.com/nos-forums/viewforum.php?f=16

  • Lien vers le commentaire harry mardi, 20 septembre 2011 13:47 Posté par harry

    Bonjour,

    A propos de mon commentaire où j'expliquais m'être mis au vert, il ne faut pas faire d'un cas personnel une généralité, mais simplement mon cas semble cristalliser certains traits des trente-quarantenaire que nous sommes :

    Sentiment : A vingt ans on parlait, l'air goguenard, du déclin de la France, aujourd'hui l'Europe de paille qu'on a bâclé pourrit doucement, tel un grand et paisible protectorat mou, vide de volonté.

    Générations : nous aimons nos parents qui nous ont élevé de leur mieux, mais il n'y a eu aucune transmission de valeurs de la part des soixante-huitards, antinomie de la génération de leur parents, pas pour la nostalgie de la guerre - l'occupation - mais la droiture morale, le courage, l'espoir.

    Le conflit générationnel : encore plus en région parisienne qu'ailleurs, nous sommes à la frontière entre ceux qui détiennent tout - immobilier, retraite, sécu - et les jeunes qui n'auront rien. Pas plus que de valeurs, la courroie de transmission semble cassée.

    Avenir et mondialisation : je rejoins le commentaire de Sinclair, c'est possible de développer un business en France... mais il va falloir très bien le choisir. Hormis les secteurs liés à la Disneylandisation du pays, il ne restera bientôt que l'assistanat et l'International.

    Clairement, aujourd'hui les jeunes de 20-25 ne sortent pas plus avancés de l'école que nous avant, absence d'orientation, de culture économique, tête farcie de revendications débiles, tout-tout-de-suite...

    Charles, je pense en effet qu'un forum sur l'in-patriation ou le Pandemonium de l'émigration serait intéressant. J'ajouterai un forum (contradictoire ?) pour tout les réussites en France et les conseils aux jeunes entreprenants.

  • Lien vers le commentaire stifler mardi, 20 septembre 2011 01:12 Posté par stifler

    L'argent ne fait peut-être pas le bonheur mais en tout cas, il y contribue très fortement.