Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

promospeciale

25% des Européens risquent de franchir le seuil de pauvreté en 2016

Audience de l'article : 1296 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Chaque année la Saxo Bank nous livre ses prévisions du pire… ses analystes sont chaque année pires que moi et c’est un festival de pessimisme! Bon cette année personne n’en parle car tout le monde a décidé de chausser les lunettes roses! Tout va mieux que bien, les petits oiseaux chantent.

Pourtant le fait que 25% des européens soient sous le seuil de pauvreté est plus que possible car nous n’en sommes déjà plus très loin.



Charles SANNAT

La banque danoise Saxo Bank, en la personne de son économiste en chef de Steen Jakobsen, a présenté une série de « prévisions choquantes » pour 2016.

L’analyste estime que l’année prochaine sera déterminante pour la proposition d’un revenu garanti en tant que remède contre l’inégalité et la pauvreté. La banque relève cependant que ces « prévisions choquantes pour 2016 » n’étaient pas ses propres prévisions officielles.

« Depuis le début de la crise financière mondiale, la pauvreté a progressé en Europe suite à une récession économique et à des restrictions fiscales. Selon les estimations de l’Organisation internationale du travail, 123 millions d’habitants de l’Union européenne risquent de se retrouver au-dessous du seuil de pauvreté. En 2008, cet indice était inférieur à 116 millions. Face aux inégalités croissantes et à un taux de chômage de plus de 10%, l’Europe se propose d’introduire un revenu de base universel qui garantirait à ses habitants la possibilité de satisfaire leurs besoins fondamentaux, indépendamment du fait qu’ils aient ou non un emploi », écrit Steen Jakobsen.

Il note que des mesures similaires sont discutées partout en Europe. Ainsi, en Espagne, le revenu de base est prôné par le parti de gauche Podemos. En 2016, la Finlande l’introduira en régime de test, la Suisse y consacrera un référendum et la France l’envisage aussi.Steen Jakobsen trouve que les dépenses pour des articles de luxe sont dénuées de bon sens car cet argent aurait pu être destiné à des fins d’infrastructure, d’instruction et de lutte contre la misère. Selon lui, une baisse des ventes d’articles de luxe s’observe déjà dans certaines « sociétés plus égalitaires ».


Source 
Poster un commentaire