Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Loic Abadie

Loic Abadie

Je vis à la Réunion. Je suis ingénieur de formation. Actuellement, j'enseigne en classe primaire. Entre 2003 et 2010, j'ai multiplié par 9 la valeur de mon PEA, en jouant sur des petites valeurs et sur les trackers CAC40 type BX4 pour me couvrir dans les marchés baissiers. En 2011, ce PEA fait plus de 425.000 euros. Il a stagné pendant deux ans, car j'ai préféré jouer la sécurité, l'essentiel de mes économies étant investi dedans.

2013 et 2014, les incertitudes européennes se sont calmées avec le QE. J'ai repris un peu plus d'initiatives. Fin 2014, mon PEA touche un nouveau plus haut à 580.000€.

==> Suivre en direct l'évolution de mon PEA


==> Suivre en direct l'évolution de mon portefeuille Rendement et Dividendes

 

Loic-Abadie

promospeciale

2013 : Le progrès économique fait rage !

Audience de l'article : 4749 lectures
Nombre de commentaires : 5 réactions
A la lecture de cette actualité, j'ai cru un moment être tombé sur une dépêche du gorafi, ou un article économique tout droit sorti de "désencyclopédie".

Mais non, ce n'est pas un poisson d'avril avancé, ou les conséquences de notre passage dans une autre dimension depuis le 21 décembre 2012.
Non, la dernière idée de certains économistes et élus démocrates aux USA pour régler le problème de la dette est tout à fait sérieuse, et les plus grands journaux américains débattent dans leurs colonnes de son utilité, de sa faisabilité, et éventuellement de ses inconvénients.

Je vais donc vous la présenter dès maintenant : Cette idée est sans doute issue des derniers travaux de l'économiste Gidéon Gono (IG Nobel de mathémathiques, gouverneur de la banque centrale du Zimbabwe et inventeur du billet de 100 trillions de dollars zimbabweens), à moins que ce ne soit l'oeuvre des Simpson's.
Elle a en tout cas été reprise par les plus grands experts keynésiens américains, Paul Krugman (qui mériterait aussi un IG-Nobel d'économie, mais il a déjà eu un vrai prix Nobel) n'écartant plus cette solution :
 
Le trésor américain émettrait une petite pièce en platine, puis décrèterait que sa valeur est de 1000 milliards de dollars, avant de la déposer sur le compte de la FED pour rembourser ainsi ses dettes.
Le Washington post détaille ici le fonctionnement de cette idée, accompagné par de nombreux journaux et sites économiques.

Mon avis sur cette mesure ? Je vais vous surprendre en vous disant que je la soutiens à 100% !

Pourquoi ? Tout simplement parce que les américains impriment déjà de la fausse monnaie, via leurs programmes de quantitative easing et de rachat par la FED de la dette publique américaine.
Alors cette  blague du bout de métal à 1000 milliards de dollars aurait au moins un mérite : officialiser l'impression de fausse monnaie de façon claire, et révéler au grand public l'absurdité de la politique de fuite en avant dans la dette américaine, et l'état de déliquescence profond dans lequel cette économie est en train de tomber.

Le fait que les officiels, les plus grands journaux et experts puissent débattre sérieusement du bien fondé de cet idée sans éclater de rire nous en dit quand même long sur la perte de repères d'une société qui ne vit plus que dans l'instant présent et a oublié toute notion de long terme (ou même de semblant de projection à horizon de 2-3 ans)...Gidéon Gono, dans ses bureaux de la banque centrale du Zimbabwe doit bien s'amuser en écoutant les actualités américaines !

J'en profite pour vous présenter mes meilleurs voeux pour 2013 et de fructueux investissements...Cette nouvelle année ne se distinguera sans doute pas par la création de valeur dans les économies occidentales, mais on pourra au moins se distraire avec un bêtisier économique qui s'annonce bien fourni !


loic-investir-devenirrentier
Poster un commentaire

5 Commentaires

  • Lien vers le commentaire dematons mardi, 08 janvier 2013 18:19 Posté par dematons

    Et si vous nous faisiez le bilan de vos conseils sur l'année 2012 (ce qui ne semblerait pas farfelu comme exercice habituel en matière de gestion) ?
    Intellectuellement, en plus, ce ne serait pas malhonnête ?