Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne ! 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.


MON COMPTE FACEBOOK est ici

MON COMPTE TWITTER est ici


ME RENCONTRER A PANAMA CITY (Sommet mensuel TRADER INVESTISSEUR ENTREPRENEUR)
>>> Les infos sont ici


Inscription à ma newsletter (BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE)
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle

Mes 2 comptes INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

promospeciale

Stratégies de vie face aux systèmes collectifs incohérents

Audience de l'article : 4735 lectures
Nombre de commentaires : 6 réactions

Récemment, une personne de mon entourage pro m’avertit que je commence à susciter pas mal de réactions négatives. Elle met sur la table l’argument suivant : tout ce que tu racontes est inapplicable. Tu n’es pas crédible ! Et tu passes pour un donneur de leçon.

Avec cette petite phrase, j’ai saisi ce qui m’avait totalement échappé.

Pour susciter l’adhésion des foules en ce moment, il est fortement recommandé de faire des propositions applicables et concrètes pour sauvegarder la France. Effectivement, avec un tel concept, je suis mal parti pour obtenir de l’amour sur internet du public. Voici pourquoi.

J’ai fait mes observations du monde politique comme tout le monde. J’ai écouté pendant 35 ans la liste sans fin des promesses non tenues. J’ai constaté l’absence de réalisation de la part de François Mitterrand pendant 14 ans (enfin, en faisant abstraction de l’incroyable destruction au début des années 80 qu’il a fait subir à l’économie française), suivi de Jacques Chirac qui s’est contenté de faire tourner la machine sans rien entreprendre non plus. Nicolas Sarkozy est arrivé derrière, récupérant 25 ans de merdouille.

J’ai cru comme la majorité du pays qu’il allait se passer quelque chose. Mais l’homme s’est dégonflé très vite une fois arrivé au pouvoir. Fini les grands projets de restructuration. La machine a poursuivi sa route sans pilote.

Je me suis donc réveillé en 2007 / 2008 et je suis parvenu à la conclusion que c’était un jeu de dupe.

La politique est un business comme un autre. On fait du vent pour obtenir les suffrages et hop, après on pilote tranquille.

Zoomons sur la notion de faire du vent : pour susciter l’adhésion des foules, en dehors de l’aspect perso où il est préférable de ne pas niquer la nana du voisin et de se faire choper, il faut faire pleins de propositions qui font rêver d’un monde meilleur.

Bien sûr, une fois au pouvoir, on met tout à la poubelle. On montre que le monde est très dangereux mais qu’on est là pour manager le truc. On passe à la TV en mettant l’accent sur deux trois rustines créées pour la cause. Et basta.

La vérité, dans le monde réel et non fantasmé, c’est que jamais aucune réforme structurelle n’a été entreprise depuis 30 ans en France. Jamais aucun chef nous a dit : maintenant, tout le monde au boulot, on va dans cette direction parce qu’il s’agit de notre survie à l’échelle mondiale. Jamais aucune proposition autre que des pauvres petites rustines n’ont été appliquées.

Pendant ce temps là, le grand public disserte pendant des heures sur ce qu’il faudrait faire, tel que le monde devrait être… en pleine déconnection de la réalité. Personne ne se soucie de qui fera le taff… et vu que personne ne veut  faire le taff, à quoi bon perdre son temps ?

Nombreux sont ceux à me prendre pour un facho, raciste, donneur de leçons, qui ne sert à rien. Il suffit de lire les commentaires sur les sites où je mets mes éditos.

Pourquoi ?

Parce que je défends l’idée que les individus perdent leur temps à s’occuper de l’avenir collectif. Je prétends qu’il faut tout miser sur sa vie à soi, en toute indépendance des grandes masses, partir à l’international pour exploiter les failles des politiciens qui mentent comme des arracheurs de dents, tout autant qu’ils volent le maximum qu’ils peuvent quand ils accèdent au pouvoir économique monnayable.

Ah excusez moi, quand je dis cela, généralement, les français lèvent les yeux au ciel. Rendez vous compte, la corruption est présente partout dans le monde, sauf chez les fonctionnaires français. C’est comme le nuage de Tchernobyl. Il s’arrête, fait un détour au-delà de nos frontières et reprend sa trajectoire initiale. Sauf qu’il se trouve que j’ai trois personnes différentes dans mon entourage spécialisées dans l’achat de fonctionnaires, une dans la biotech, l’autre dans le BTP et la troisième dans l’énergie… on appelle cela du lobbying… le fait de verser de 20 à 50.000 euros à des associations gérées par des fonctionnaires moyennant le fait qu’ils lèvent le pied sur certaines de leurs opinions qui entraînent la publication de lois, règlements locaux…

Je suis désolé, mais je crois qu’il s’agit d’une pure perte de temps que de batailler pour faire changer la collectivité et tenter de l’améliorer. Et dieu sait si ce sujet me passionne. J’ai lu une bonne centaine de livres sur l’histoire des sociétés humaines et leurs trajectoires.

Aujourd’hui, ce sont souvent les méchants qui gagnent.

Ici où j’habite, au Costa Rica, il y a des vols. Enormément. Et encore, il paraît que c’est le pays le plus vivable de l’Amérique Latine. La quantité de braquages de maisons est hallucinante dans les régions côtières, presque quotidienne.

Les Anglo saxons se sont regroupés dans une association. Ils font des pétitions en ce moment. Le but est ensuite de prendre contact avec le gouvernement pour que la situation change et s’améliore…

C’est exactement le même délire que celui qui consiste à rêver de faire évoluer la France. Imaginez le pauvre gouvernement du Costa Rica. Il est prié de demander à tous les latinos d’arrêter de voler les étrangers… Mais bien sûr. En outre, des nouvelles forces de police doivent être mises en place.

Seulement, dans la réalité, la police n’arrête presque personne, mettant entre 20 à 40 minutes pour arriver sur un lieu quand il y a braquage. Des jugements sont émis mais ne sont pas toujours appliqués… bref, toujours le même pipo.

Je crois que les humains aiment brasser du vent au niveau collectif, pour éviter d’avoir à mettre le nez dans leurs propres vies. C’est toujours plus facile de demander à quelqu’un au-dessus de soi, d’agir. Cela permet de se déresponsabiliser. C’est la faute à untel.

Je ne mange pas de ce pain là dans mes éditos, ni au niveau économique, ni dans ma vie. Cela ne suscite pas l’adhésion des foules sur internet. Tant pis.

Pour le Costa Rica, poursuivons l’histoire, car elle est très représentative du genre humain. Plus au nord, certains américains n’ont pas gobé la solution étatique et ont mis en place des milices privées capables de tirer à vue. Donc une réponse personnelle en dehors de l’Etat. Ecrire cela fait généralement dresser droit les cheveux pour les français, sauf ceux qui habitent en zone sensible et donc confrontés au problème.

Pour ma part, j’ai appliqué toujours les mêmes idées auxquelles je crois : je me suis fixé un budget total maxi de 10.000 euros pour équiper ma maison. Pourquoi ?

Parce qu’un gardien coûte, charges et frais d’hébergement compris, autour de 800 dollars par mois. Il faut l’équiper en flingues, en alarmes diverses, qui tomberont en panne souvent compte tenu du climat tropical humide… bref, frais de change compris, il suffit que personne ne me cambriole pendant 13 mois pour que je sois gagnant financièrement.

Si le 14ème mois, je me fais braquer, le mec, je le regarde sans résister et lui tend les clés de la baraque. Rien à taper. Puisque cet argent est déjà dépensé avec l’autre solution. Je suis gagnant. Pour peu qu’il ne pique pas tout, ma compta explose en positif… Bon en même temps, je risque de quand même avoir envie de lui en coller en provenance d'un magnum 44 pour faire un gros trou...

J’ai choisi comme à mon habitude une solution que chacun jugera inapplicable, à savoir premiers prix pour le matos et logique des assureurs pour la gestion financière de mon risque. Cela implique émotionnellement toujours le même chemin, à savoir de renoncer au contrôle et de jouer avec les travers des protagonistes.

Pour finir ce long article, je vais extrapoler cet exemple des vols au Costa Rica et des réponses humaines engendrées à la situation de la France. Je souhaiterais mettre en perspective l’incroyable perte d’énergie qu’il y a à exiger des solutions pour la crise. Le PIB de la France est de 2600 Milliards.  Franchement, est ce vraiment si grave s’il tombe à 2500 milliards avec 100 milliards en moins de transactions.

Tout le monde se met la rate au court bouillon pour un truc totalement secondaire. Il est tout à fait possible de vivre normalement pendant que le PIB décroît. Le chômage augmente et la pauvreté avec. Oui, mais il faut assumer les choix collectifs français.

Nous sommes le pays industrialisé qui a le plus d’Etat dans le monde avec la conséquence directe que nous nous appauvrissons (pas d’adaptation à l’économie mondiale et une trop grande partie de la population qui attend de la minorité qu’elle la fasse vivre). Une partie de la population pense qu’il faut encore en remettre plus. Donc, plus d’impôts et plus de fonctionnaires. L’autre partie pense l’inverse.

Moi, j’applique toujours le même raisonnement. Tout est bidon. Il n’y a aucune solution collective et c’est d’autant plus vrai que la croissance de la démographie mondiale est élevée. La densité humaine augmente l’impossibilité à solutionner les problèmes.

Les USA démontrent parfaitement ce à quoi je crois. Contrairement à la France, les américains n’ont que peu de fonctionnaires et de présence de l’Etat dans l’économie. Bilan des courses : un énorme problème immobilier et bancaire.

Ma conclusion est que ce soit les forces privées ou publiques qui commandent les collectivités, elles sont toutes les deux faillibles, car ce sont des hommes. Nous sommes imparfaits par nature. Soit les solutions seront mauvaises, soit bonnes, mais jamais appliquées.

Alors à quoi bon perdre son temps à changer le monde et l’organisation sociale de son pays qui évolue dans le chaos et le hasard alors que changer sa vie est si passionnant ? S’améliorer en tant qu’individu, créer sa propre entreprise, se dépasser avec des défis, voyager et confronter ses idées étriquées au monde…

A tous ceux qui approuvent ce discours, surtout, ne le dites à personne, sinon, vous serez taxés de gros fachos, machos, racistes, donneurs de leçon et infréquentables… Par contre, votre vie risque d’être plus agréable que la moyenne… n’est ce pas ce qui compte le plus au final ?

Charles Dereeper

Pour suivre mes opérations boursières et patrimoniales en temps réel : ARGENT : gagnez +10% par an

lead-enrichir-25000
Poster un commentaire

6 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Charles DEREEPER lundi, 15 novembre 2010 20:34 Posté par Charles DEREEPER

    Un lecteur m'envoit ce lien pour compléter les débats.

    http://www.bilan.ch/dossier/fatalité-disparité-incapacité-pourquoi-la-france-est-si-nulle

    Charles

  • Lien vers le commentaire Charles DEREEPER lundi, 15 novembre 2010 16:04 Posté par Charles DEREEPER

    Ah, ah, cher Sinclair, très intéressant. J'ai eu une conversation il y a qq jours avec des Francais expatriés au Costa Rica. Tout le monde disait : tout sauf un retour en France. JAMAIS à aucun prix. Et l'interrogation du groupe était : mais comment font ils pour ne pas fuir ? Perso, je pense que la majorité des protagonistes profitent du système sur le dos d'une minorité. donc, l'explication est logique. Le système tient tant que la minorité continue à jouer le jeu en râlant... Je ne connais pas vos livres, mais le point de vue que vous développez, me plait bcp. J'achète...

    A laid pasteurisé, cet article que vous venez de commenter a été écrit il y a 4 mois dans ma lettre. celui que j'ai mis ce mois ci dans ma lettre, vous étonnera quand je le mettrais sur objectifeco. il dit la meme chose que vous... ce qui risque de vous surprendre à priori ! Quand à l'illusion qu'il faut vivre comme un Costa Ricains pour apprendre, là, vous remballez. Je ne sais qui vous êtes, mais vivre sans eau chaude, dans une cahute avec confort plus que sommaire et sans réfléchir au delà de 12heures dans le futur, c'est bidon. A moins d'être drogué, aucun occidental ne peut adopter la vie locale.

    Aux autres, merci pour vos commentaires.

    Charles

  • Lien vers le commentaire stifler lundi, 15 novembre 2010 11:12 Posté par stifler

    C'est clair qu'en France, lorsqu'on fait pas partie de la gauche caviard ou de l'UMP, les insultes (coco ou facho, racistes, ...) vont bon train.

    En France, les violences explosent et ces mêmes personnes, lorsqu'elles se font agressées commencent à comprendre pas mal de choses. J'ai plusieurs exemples dans mon entourage.
    Ces mêmes personnes, lorsqu'elles perdent leurs jobs ou sont empiétrées dans des grèves, commencent également à faire fonctionner leurs neurones.
    Et les retraites, qu'en dire ? Combien de blaireaux sont entrain de réaliser qu'ils auront des cacahuètes après avoir travaillé toute leur vie durement.
    Pas danger qu'ils révoltent ... In fine, les gens ont ce qu'ils méritent.