Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne !

Je vis en contraste extrême entre Bangkok la sauvage torride et la jungle encore préservée du sud pacifique du Costa Rica. 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.



Inscription à ma newsletter BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE 
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle
NOUVEAUTE 2017


Suivez mes "conneries" et ma life sur INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
david renan telechargement livre

Réveillez vous ! Le pillage des peuples occidentaux par leurs politiciens associés aux multinationales s'emballe (part 2)

Audience de l'article : 5352 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 6 réactions
Votez pour cet article
(83 Votes) - Note : 4.48
Partagez cet article avec vos connaissances

Trop, c'est trop. J'ai toujours été un défenseur de la libre entreprise. J'ai rêvé dès l'âge de 11 ans à créer la mienne. Dès mes 14 ans, au lendemain du krach de 1987, j'ai acheté mes premières actions. Autant dire que la démocratie capitaliste me convient pleinement. Seulement, aujourd'hui, elle a disparu. Je nourris une aversion profonde pour le communisme socialisme qui est une arnaque sans nom ainsi que pour les religions (qui sont au mieux des insultes à dieu, je n'arrive d'ailleurs toujours pas à comprendre par quel mécanisme 1 milliard de personnes peuvent faire confiance aux catho misogynes et coincés qui racontent des salades à dormir debout sur dieu, leurs règles changeant au fil des époques, montrant bien par là d'ailleurs, que ces règles ne sont que du vulgaires outils de pouvoir, salissant l'une des plus belles expériences humaines. Je ne parle pas des musulmans, car vous savez comme moi ce qui se passe si quelqu'un s'avise de commenter leurs activités...Je me souviens quand enfant, j'ai refusé années après années d'aller au catéchisme. Fallait pas me prendre pour un con. Dans le passé, il y avait pleins de dieu, puis après, on s'est retrouvé avec juste deux crèmeries composées de deux dieux uniques chacun de leur côté... c'était déjà trop tordu pour moi à cette époque la religion catholique et musulmane...). En ce moment, ces trois forces se sont alliées pour réaliser un pillage sans équivalent de centaines de millions d'occidentaux. Pillage institutionnel, pillage méthodique, structuré, organisé, dévastateur. C'est une trahison. Grèce, Italie, France, Espagne, Angleterre, USA, à chaque fois, nous pouvons retomber sur les mêmes ingrédients. Il est temps de zoomer dessus. Il est temps de se réveiller et d'arrêter de faire l'autruche.

 

Le premier conflit est générationnel http://www.objectifeco.com/economie/economie-politique/article/charles-dereeper-reveillez-vous-le-pillage-des-peuples-occidentaux-par-leurs-politiciens-associes-2875

 

Le deuxième conflit est le pillage de la collectivité par les chefs http://www.objectifeco.com/economie/economie-politique/article/charles-dereeper-reveillez-vous-le-pillage-des-peuples-occidentaux-par-leurs-politiciens-associes   

 

Le troisième conflit : les mensonges de l'Etat vis à vis de ses partenaires et administrés http://www.objectifeco.com/economie/economie-politique/article/charles-dereeper-reveillez-vous-le-pillage-des-peuples-occidentaux-par-leurs-politiciens-associes-2877

 

 

 

Le deuxième conflit est le pillage de la collectivité par les chefs

 

Comment marche l'économie aujourd'hui ? En fait depuis plusieurs décennies, sauf qu'avant, il n'y avait pas ni internet, ni la crise. Du coup, les observateurs qui n'étaient pas connectés au coeur du réacteur, ne pouvaient pas se faire une idée juste de la réalité.

 

L'économie avec un Etat providence à sa tête pompe des centaines de millions d'occidentaux, à travers la TVA, les impôts sur les sociétés, les impôts sur les revenus + plus values et les différentes taxes. Cela représente de 40 à 70% selon les pays. En échange, officiellement, les Etats sont censés apporter des aides sociales, une armée pour défendre le territoire, une protection médicale, une éducation des enfants, une justice et un droit... bref, vous le savez tous. Seulement, l'argent ne sert pas qu'à cela. En réalité, les impôts financent une économie dirigée et contrôlée par les politiciens, les hauts fonctionnaires et les grandes fortunes, grandes entreprises. C'est ce qu'on appelle l'économie des grands contrats, qui donnent lieu à des corruptions généralisées. Prenons quelques exemples.

 

Vous savez tous que la France a un problème de budget. Tous les impôts augmentent encore, malgré leur niveau stratosphérique. Nous sommes censés ne plus avoir d'argent et devoir faire des économies. Pourtant, parallèlement, la valse des contrats à milliards d'euros se poursuit.

 

Loïc Abadie signale un contrat plus que douteux à la Réunion sur la gestion de l'eau pour la canne à sucre : http://www.objectifeco.com/economie/economie-politique/article/loic-abadie-revenu-de-subsistance-2-la-decentralisation

 

Vincent Benard signale l'extension de la ligne TGV Rennes Le Mans, dont l'intérêt en temps d'énormes pressions budgétaires est quand même assez douteuse : http://www.objectifeco.com/entreprendre/tendances-sectorielles/article/vincent-benard-tgv-les-lignes-nouvelles-sont-des-gouffres-financiers

 

Ces deux exemples ne sont qu'une micro image de l'incroyable pillage qui a lieu. J'ai relevé la dépêche suivante qui en dit long sur l'état d'esprit des gens à la tête des multinationales. Je rappelle notre contexte. La France est en passe de perdre son triple AAA et surtout, en passe de perdre le contrôle du marché obligataire long terme comme l'Italie vient de l'expérimenter. Elle a donc annoncé vouloir supprimer les niches fiscales liées à l'immobilier qui permettent aux riches contribuables d'éluder l'impôt sur le revenu en échange d'un investissement immobilier d'habitation (on se demande bien l'intérêt de cette politique au niveau collectif, à part forcer les riches à mettre leur argent dans un secteur particulier, secteur protégé par des lois sur le foncier constructible pour éviter toute baisse en renforçant années après années la densité par la raréfaction de l'offre).

 

, Le mercredi 16 novembre 2011, à 20h 31

 

Le groupe de construction est convaincu que le dispositif Scellier aura un successeur. Selon Bouygues, ce dispositif de défiscalisation immobilière pour l'investissement locatif devrait être créé en 2013. Alors que certains estiment que la fin du Scellier est une hypocrisie , un retour de ce dispositif est attendu sous un autre nom par Bouygues. Le groupe Bouygues est convaincu qu'un autre dispositif remplacera après 2012 l'avantage Scellier, supprimé dans le cadre du dernier tour de vis fiscal du gouvernement. Pour réduire le déficit public de la France, le Premier ministre, François Fillon, a annoncé la suppression à la fin de l'année prochaine de la loi Scellier accordant un avantage fiscal pour les investissements locatifs, ainsi qu'une hausse de 5,5% à 7% du taux réduit de TVA notamment pour les travaux de rénovation dans le bâtiment. .La question qui se pose, c'est qu'est ce qui remplacera le Scellier en 2013, a déclaré Philippe Marien, directeur financier du groupe de BTP, à l'occasion de la publication des résultats trimestriels. Historiquement, il y a toujours eu des mesures d'accompagnement du bâtiment, du logement en tout cas. Ce ne sera plus Scellier, ce sera autre chose, on verra bien, a-t-il ajouté.

 

 

 

Conclusion de cette dépêche ? Bouygues qui a construit son succès sur les contrats publics et la redistribution de l'argent prélevé sur les petits joueurs, collecté par l'Etat, ils s'en battent les couilles de l'endettement de l'Etat. Il ne fait aucun doute dans leur esprit que les chefs politiques qui nous dirigent, remettront en place le pillage.

 

Je ne suis pas certain que tout le monde soit convaincu que des taux d'intérêt à 10 ans pour les emprunts d'Etat français à 7 ou 8% comme en Italie soit une bonne chose. Pourtant, ce serait un cadeau. Cela obligerait à revoir certains circuits économiques douteux.

 

Abandonnons la France et observons l'Angleterre. La banque Northern Rock en faillite, nationalisée par l'Etat Anglais, vient d'être cédée à peine trois ans plus tard, à Richard Branson, entrepreneur pourtant dont je suis super fan, avec à la clef une moins value de 450 millions, assumée par les Britanniques de base. En outre, encore plus révoltant, les actifs toxiques sont parqués dans une structure extérieure à la reprise qui reste à la charge de l'Etat Anglais.

 

Pillage, pillage, pillage. J'ai vu passer une bonne cinquantaine de deals de ce genre depuis quelques temps. Tous identiques dans la forme.

 

Je ne peux pas me reconnaître dans un système pareil. Nous marchons sur la tête. Je vais juste donner un point de repère.

 

Prenons un chiffre théorique et symbolique de 29 millions de Français pour la population active totale. La majorité des pays à Etat providence ont des taux de 13 / 14% de fonctionnaires (c'est le cas en Allemagne, organisation sociale chouchoute de beaucoup d'observateurs). Cela nous donne autour de 4 millions de fonctionnaires. Si on les paye disons 2500 euros par mois, nous obtenons un budget de 10 milliards d'euros par mois. Sur 12 mois, nous obtenons 120 milliards d'euros de dépenses. Rajoutons 200 milliards de frais et arrondissons à 500 milliards de budget annuel pour la sécurité sociale, l'armée et le reste. La France prélève autour de 1200 milliards par an. La question est donc : où se barre l'argent ? Que font les fonctionnaires et politiciens des 700 milliards supplémentaires ? La réponse est : dans le business socialisé. Qui profite ? Le gros du gâteau est avalé par les multinationales. La France a une excellente présence dans le top 50 mondial des multinationales. Mais elle a trois fois moins de PME / PMI que l'Allemagne et deux fois moins que l'Angleterre. Jamais un pays développé s'est autant acharné à développer ses leaders en détruisant méthodiquement ses forces économiques intermédiaires. Seulement, les leaders ne payent pas d'impôts, car optimisés à l'international. Les multinationales qui vivent en France de grands contrats douteux dont l'intérêt collectif n'est jamais discuté, tournent selon les études à 12 / 14% d'impôts contre 33% pour les PME. La France entière est organisée et pillée pour aider le développement de grandes entreprises dont l'actionnariat n'est même plus français. Plus con comme organisation, tu meurs...

 

Aux USA, l'Etat fédéral est plus que contrôlé par les militaires (50% des dépenses mondiales d'armement pendant qu'Obama nous explique que les Républicains le bloquent dans ses projets de financements sociaux... c'est beau la sagesse d'un prix Nobel !), banquiers, pétroliers. En Italie, je crois qu'on touche des sommets d'absurdité.

 

Dernier point, les banques. Depuis trois ou quatre ans, en parallèle d'un taux d'inflation truqué pour ne pas montrer que les prix galopent sur les produits de consommation courante à rotation rapide, la politique monétaire des taux à court terme spolie littéralement tous les épargnants européens, américains, japonais par des taux négatifs réels. Officiellement, il faut soutenir les banques qui menacent de faillites. Donc, le message, c'est que vous payez avec vos impôts et taxes qui ne cessent d'augmenter et vous payez avec ce que vous possédez déjà, par le biais d'une dévaluation de votre capital et une non rémunération. Votre contrepartie ? Très franchement, aucune, à part de savoir que les actionnaires des banques n'ont pas tout perdu et qu'on a évité d'utiliser le gros mot nationalisation pour le monde Anglo Saxon. Cela vous intéresse ? Moi, pas des masses...

 

Ce tableau est moche ? Eh bien passons au suivant, car le suivant est encore plus moche, quand bien même on pourrait penser que ce n'est pas possible...

 

Charles Dereeper

 

www.charlesdereeper.com

 

www.europecostarica.com

lead-enrichir-25000
Poster un commentaire

6 commentaires

  • Lien vers le commentaire balthazar dimanche, 04 décembre 2011 12:25 Posté par balthazar

    "Abandonnons la France et observons l'Angleterre. La banque Northern Rock en faillite, nationalisée par l'Etat Anglais, vient d'être cédée à peine trois ans plus tard, à Richard Branson, entrepreneur pourtant dont je suis super fan, avec à la clef une moins value de 450 millions, assumée par les Britanniques de base. En outre, encore plus révoltant, les actifs toxiques sont parqués dans une structure extérieure à la reprise qui reste à la charge de l'Etat Anglais.

    Pillage, pillage, pillage. J'ai vu passer une bonne cinquantaine de deals de ce genre depuis quelques temps. Tous identiques dans la forme."


    > vous avez entierement raison
    Pour le reste du billet egalement