Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Henri Dumas

Henri Dumas

Libéral convaincu,  je tire des expériences de ma vie une philosophie et des propositions.
Le tout sans prétention de vérité.
Mon blog : www.temoignagefiscal.com

promospeciale

Quand le voleur se plaint du vol de son butin

Audience de l'article : 1081 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
L'homme qui arrive au commissariat pour déposer une plainte pour le vol d'un véhicule qu'il venait lui-même de dérober se trouve dans une situation cocasse qui, découverte, provoque le rire pour le moqueur, l'indignation pour le vrai propriétaire du véhicule et ceux qui croient en la justice.

En dehors de ses amis voleurs -- et encore -- il ne viendrait à l'idée de personne de lui donner raison.

Encore moins à la maréchaussée d'ouvrir une enquête pour l'aider à retrouver le véhicule ou à la justice de prendre la responsabilité d'une telle enquête.

Au contraire, il y aurait un accord unanime pour le condamner sur le champ.

Alors comment expliquer que Bercy, voleur assumé pour au moins 50% de redressements fiscaux jamais recouvrés et pour sans doute autant d'impôts annuellement levés, puisse dénoncer et poursuivre ceux qu'il vole lorsqu'ils cherchent simplement à soustraire leurs revenus à ce vol ?

Comment expliquer qu'une large majorité approuve Bercy autrement qu'en en concluant qu'ils sont, lucidement ou inconsciemment, complices des vols de Bercy ?

Que dire de la justice qui utilise sans discernement ses moyens de coercition pour aider Bercy à perpétrer ses vols au lieu d'en protéger les victimes ?

N'est-ce pas le monde à l'envers ?

N'est-il pas angoissant de vivre dans un pays où les voleurs sont majoritaires et se prennent même pour des justiciers ?

Évidemment que si.

Mais que dire et que faire lorsque les pays les plus puissants se mettent en tête d'imposer au monde entier cette façon de faire ?

Est-ce à cela que l'on peut reconnaître le début de la fin du monde, ou d'un monde ?

C'est possible, je dirais même probable.

Je suis personnellement une victime de cette incroyable inversion de la réalité.

Bercy, le voleur de mes biens, que je ne cherche même pas à soustraire à sa concupiscence, trouve grâce, à l'occasion de ces vols, aux yeux de tous mes voisins et approbation auprès de la justice de mon pays qui n'hésite pas à soutenir les complices actifs de Bercy.

Imaginez maintenant que dans la situation évoquée au début de ce billet il soit donné raison au voleur qui vient se plaindre, que la police retrouve et que la justice lui restitue le véhicule qu'il a lui-même volé et éconduise le véritable propriétaire de ce véhicule.

En dehors des complices du voleur, ou de tous les autres voleurs, ceux qui auraient connaissance d'une telle situation seraient grandement indignés.

Le propriétaire du véhicule serait lui complètement hébété, probablement désespéré, sa réaction pourrait être un abattement absolu ou une colère difficilement maîtrisable.

Et bien c'est exactement ce qui se passe à l'échelle de toute la France face aux vols de Bercy.

Si vous voulez connaître les conséquences, à l'échelle de notre pays qui pratique le vol fiscal, d'une telle folie pour ceux qui la subissent, laissez libre court à votre imagination. Que vous soyez un voleur ou un volé, vous pouvez compter sur sa clairvoyance, comme toutes les imaginations elle sait ce que vous croyez ne pas savoir ou ce que vous ne voulez pas voir.

Bien cordialement. H. Dumas
Poster un commentaire