Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Henri Dumas

Henri Dumas

Libéral convaincu,  je tire des expériences de ma vie une philosophie et des propositions.
Le tout sans prétention de vérité.
Mon blog : www.temoignagefiscal.com

promospeciale

Petits vols entre amis, sans se prendre la tête

Audience de l'article : 1255 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Chacun peut mettre en œuvre cette petite combine, simple et de bon goût.

Vous prenez un tronçon de ligne droite, bien dégagé, vous limitez la vitesse, vous installez un radar. Si vous avez un peu le sens de l’organisation vous répétez l’opération sur toute la surface d’un pays.

Pas de raison que vous n’arriviez pas à vous faire dans les deux milliards en flashant tous les ans 40 millions de pékins. L’Etat français y arrive, vous n’êtes pas plus con que ses administrateurs, puisque c’est vous qui les avez mis en place.

Mais, là, je vais vous faire part d’une petite finesse qui va vous rapporter dans les 100 millions de bonus.

Le point fort de cette combine est qu’elle s’adosse à la justice, que vous allez vous gaver tout en faisant semblant d’être au dessus de tout soupçon, et même d’être soucieux de la justice.

Bon, on est d’accord, vous ne voulez que le bien et la justice qui va avec.

C’est pourquoi, à tous vos flashés vous proposez de pouvoir passer par la case tribunal moyennant une petite consignation de l’ordre de 68€.

Ils vont y aller de leurs 68 balles en espérant d’abord gagner du temps, ensuite éviter un retrait de point de leur permis, et éventuellement, pour les plus naïfs, expliquer leur bonne foi à des magistrats qui s’en foutent comme de leur première chemise.

Ils sortiront du tribunal environ un an plus tard, avec un jugement incluant une amende plus lourde qu’initialement, il faut bien que vous financiez le fonctionnement du tribunal, y a pas de miracle.

Mais, toujours clean, tous les poils secs et pas un qui dépasse, vous leur ferez savoir en leur adressant la nouvelle facture qu’ils ont droit à une remise de 20% s’ils paient dans le mois.

C’est pas mal ça, c’est chic et l’argent rentre plus vite.

Vous restez gagnant, leur facture a augmenté de bien plus de 20% à la suite du passage devant vos agents — appelés juges pour l’occasion — vous pouvez être large pour que le fric rentre plus vie.

Tout ça est fait dans les règles, ce lien vous amènera sur l’article R 55-3 du Code de Procédure Pénale mis en place en 2005, sous le règne de “machin” l’inventeur du principe de précaution.

Mais, tout d’un coup, ces 20% ça vous turlupine. C’est quand même du pognon. C’est perdu net, ça vous fout le bourdon, mal de crâne et tout et tout.

Heureusement pour vous, il y en a que ça rend encore plus malades que vous, ce sont vos agents. Ceux que vous pourriez faire travailler sans les payer tant ils sont jouasses de voir les pauvres mecs sortir leurs derniers biftons pour casquer leurs amendes, effondrés, la voix et le portemonnaie tremblants.

Ils vous ont trouvé un truc fastoche.

Ils ont pondu un petit alinéa à l’article R 55-3 du code de PP (plantage des pignoufs).

Trop fort, ils n’ont mis que deux ans pour trouver le truc.

Dès 2007, ils ont modifié le décret, tout seuls, comme des grands, ils ont dit : la réduction ne s’applique pas à la consignation.

Alors là, “réfléchir Jean-Pierre”, les 20% c’est pour le cas où on paie dans le mois après la condamnation. OK ?

Mais, la consignation on l’a payée bien avant, dès le début, donc pas après le mois. Vous voyez ce que je veux dire ?

Alors quand vous payez dans le mois, vous êtes “niqué” de 20% sur la consignation, pendant que vous avez clos évidemment toute votre dette dans ce même mois, comme prévu. Voilà le lien pour le décret modifié.

Puis, comme y a toujours des mauvais coucheurs, certains ont dû gueuler, alors les“zélés” ont bétonné le décret une nouvelle fois en 2009, le lien.

Bon, franchement, c’est vachement bancal le truc, à vrai dire c’est même nul à chier.

Vous imaginez Nutella faisant le même coup. Remise sur les dix pots de marron foncé, vous versez un acompte pour bénéficier de la promo, et, à l’arrivée, votre remise ne porte pas sur l’acompte. Alors là, vous allez voir “7 milliards de consommateurs” et Nutella “ils ont du souci à se faire”.

D’accord, mais ce dont nous parlons, ce n’est pas du Nutella, c’est de l’impôt arrangé sauce radar, pourquoi y aurait-il plus de justice que pour les autres impôts ? Pas vrai ?

L’impôt ça n’a pas besoin d’être juste, puisque c’est pour le bien de tout le monde.

Et puis, franchement, qui va gueuler pour 20 à 50 euros, c’est ça la combine. Se révolter pour 50 euros, n’y pensez pas.

Oui mais, multiplié par les 20% qui contestent les amendes et qui consignent, ça frise les 100 millions par an, c’est pas mal comme combine.

Enfin, c’est comme toutes les autres? Faut bien payer les faux frais.

Bien cordialement. H. Dumas
Poster un commentaire