Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Henri Dumas

Henri Dumas

Libéral convaincu,  je tire des expériences de ma vie une philosophie et des propositions.
Le tout sans prétention de vérité.
Mon blog : www.temoignagefiscal.com

Conquérir la bourse

Nicolas HULOT victime des planètes qui se réchauffent

Audience de l'article : 823 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Nous ne savons rien de la réalité de toutes ces rumeurs qui se propagent autour de Nicolas Hulot. On constate seulement qu’il n’a pas de chance, ses dénégations font tellement penser à celles de Cahuzac.

Y a-t-il eu délit ou non avec la petite-fille de Tonton ? Nous n’en saurons peut-être jamais rien et, finalement, cela ne concerne que les deux protagonistes et leurs consciences. C’est une affaire de famille. Sauf, bien sûr, si d’autres candidates à la une des journaux se mettaient raconter la même misère.

Il reste une certitude. En 1997, alors jeune, frétillant et célèbre, animateur de télévision, Nicolas Hulot avait ses planètes chaudes.

Est-ce à cette occasion qu’il a eu l’idée de se pencher sur le réchauffement de la notre ? Ce n’est pas impossible.

Un effort de mémoire nous projette à ses côtés, sous les retors de ses hélicoptères, les pales de leurs voilures.

Bingo, c’est évidement là qu’est née sa passion pour les éoliennes. Mêmes retors, mêmes pales, mêmes bruits, mêmes supplices pour les voisins et les passants que ses hélicoptères.

En prime, des mats dont la hauteur et la rigidité phallique se détachant sur les paysages peuvent faire rêver les âmes simples.

Au beau milieu de toute cette agitation, l’argent et le pouvoir, c’est évident.

Il est vrai que lorsque l’argent et le pouvoir sont là, bien souvent la sexualité les a précédés, puis les accompagne ensuite. N’est-elle pas le carburant essentiel à tout ce cirque, si humain ?

Carburant si essentiel que, depuis des millénaires, ceux qui veulent ou possèdent argent et pouvoir s’évertuent à faire croire que la sexualité n’est pas leur tasse de thé.

En ce sujet l’hypocrisie est reine, encore plus qu’ailleurs.

Personnellement, je sais que ce n’est plus à la mode, mais j’adhère aux théories de M. Freud : tout n’est que sexe et tant pis pour la réputation et les complications.

N’en doutons pas, Nicolas Hulot va être emporté par le bouillon, probablement pas par hasard. Il le sait, tout le monde le sait, c’est pour cela qu’il fait la tronche.

Une ère glaciale s’ouvre devant ses planètes. En bon écolo-climatologue, gageons qu’il saura la combattre. Une bonne cure d’isolation, qui ne fait pas de doute, devrait arranger les choses pour lui, si ce n’est pour son porte-monnaie.

Souhaitons bon vent à l’artiste, à son éolienne et à ses planètes qui finiront bien par refroidir, comme celles de tout le monde.

Cordialement. H. Dumas
Poster un commentaire