Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Henri Dumas

Henri Dumas

Libéral convaincu,  je tire des expériences de ma vie une philosophie et des propositions.
Le tout sans prétention de vérité.
Mon blog : www.temoignagefiscal.com

promospeciale

Matthieu ORPHELIN : un élu qui fait le poids

Audience de l'article : 737 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Matthieu Orphelin, ce n’est pas n’importe qui.

C’est un centralien provincial, de Nantes, qui se déclare homosexuel et mène bien sa barque. Vice-Président du conseil régional (3.000€ par mois), fonctionnaire de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (6.000€ par mois), il est aussi conseiller de la fondation de Nicolas Hulot (2.000€ par mois), il est aujourd’hui député, issu du raz de marée « En marche », (7.000€ par mois), parti présidentiel qu’il s’est empressé de quitter.

Tout cela ne se chevauchant pas fatalement, mais quand même : a-t-il produit pour ce qu’il a reçu ? Peu importe là n’est pas notre sujet.

Sa gloire, c’est l’invention géniale de l’impôt au poids.

Comment Bercy a pu ne pas y penser plus tôt ? Orphelin propose que les voitures soient taxées au poids.

La corrélation entre le poids de la voiture et la taxe qui la toucherait est évidente. Mais pas que… Ne dit-on pas d’une personne riche : elle pèse lourd ?

Le champ d’application de ce type de taxe est infini et juste.

L’obésité, grave problème de société, serait sans nul doute combattue avec succès avec l’imposition au poids.

L’immobilier, qui peine à sortir du béton, serait révolutionné par une imposition au poids qui verrait fleurir les immeubles en balsa et taffetas

Le commerce, la restauration, l’artisanat taxés au poids, feraient des miracles, les inventions se succéderaient et l’empreinte de l’homme serait évidemment moins lourde sur la planète.

La légèreté, féminine ou de l’être, serait enfin récompensée, quand les lourdauds seraient évidemment taxés.

Que du bonheur cette taxation au poids.

Dommage que les martiens n’aient pas connu Matthieu Orphelin.

On apprend en effet qu’il y avait de la vie sur Mars il y a quelques milliards d’années – une paille pour l’univers–. Nous savons pourquoi aujourd’hui elle a disparu.

Il est hautement probable que, bien avant nous, les martiens inventèrent les Mercedes Diesel, l’air conditionné, l’agriculture intensive, les bouteilles plastiques jetables, les Airbus à réaction, les vacances lointaines, les échanges mondiaux, toutes ces choses qu’ils négligèrent de taxer au poids et qui prospérèrent « à l’infini sur une planète Mars finie ».

Et, patatras, le surpoids les a soudain empêchés de respirer, et hop, leur planète est devenue inhabitable. Pas dur…c’est clair, limpide.

Il est possible que leur punition ait été pire. Dans leur folie, leur fringale de progrès, on pense qu’ils ont cherché à conquérir d’autres planètes.

Ce pourrait être ainsi qu’ils débarquèrent sur la Terre, sur l’île de Pâques ou ailleurs, puis leurs ordinateurs tombant en panne, et leur planète agonisant, ils durent tout recommencer à zéro, carrément par la cueillette.

Vous connaissez la suite.

Sacré Orphelin, il nous tire d’un drôle de mauvais pas. Grace à lui : la terre ne sera jamais Mars….

Bien à vous. H. Dumas
Poster un commentaire