Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne !

Je vis en contraste extrême entre Bangkok la sauvage torride et la jungle encore préservée du sud pacifique du Costa Rica. 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.



Inscription à ma newsletter BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE 
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle
NOUVEAUTE 2017


Suivez mes "conneries" et ma life sur INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User compte 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
conquerirlabourse

La part des salaires contre la part des profits dans le PIB US

Audience de l'article : 2002 lectures
Nature de contenu : Image commentée
Nombre de commentaires : 10 réactions
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Le nouveau capitalisme... Depuis une décennie, il existe une vraie dérive aux USA en faveur du pouvoir du capital. L'arrivée de Georges Bush junior a pourri le système au delà de toutes les limites de l'histoire. Quand on pense que celui-ci a réussi à se faire réélire malgré les dégâts qu'il causait...

Voici la part des profits par rapport à la part des salaires sur 60 ans dans le total du PIB. L'image se passe de commentaires...

Corp Wage

lead-enrichir-25000
Poster un commentaire

10 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper mercredi, 29 mai 2013 05:15 Posté par Charles DEREEPER

    En meme temps, j'ai pris ce graphique pour sa tendance sur la dernière décennie par rapport aux 60 dernières années. je trouve que vous débattez sur un autre point que celui là. Les USA n'ont pas fondamentalement changé au niveau des charges sur le travail. mais les proportions du partage oui. 

    l'argument du chomage est limité. le taux est pas mal redescendu.

  • Lien vers le commentaire alex6 lundi, 27 mai 2013 21:43 Posté par alex6

    @balthazar,
    Il serait interessant d'avoir le meme graphe pour la France ou les charges operationnelles et salariales sont tres importantes dans les compte de resultats.
    Je pense qu'en ne considerant que les salaires nets, la courbe rouge aurait une plus forte inclinaison vers le bas par rapport aux States. Ca confimerait ou infirmerait la theorie.

  • Lien vers le commentaire Balthazar lundi, 27 mai 2013 14:47 Posté par balthazar

    Ca me fait un peu penser aux stats qu'on nous montrait en France pour dire que l'entrepreneunaria repartait.
    En un sens c'était vrai. Mais ce qu'on nous disait pas c'était qu'en fin de droits, ne touchant plus rien, les chomeurs se resoudaient à lancer leur petite affaire. Comme là bas, ils sont justement plus entreprenant, c'est peut-être ce qu'il se passe.

  • Lien vers le commentaire Balthazar lundi, 27 mai 2013 14:41 Posté par balthazar

    Plus simplement, une étude basée sur un graph .. ça vaut jamais grand chose.
    Un seul graph peut inviter à la réflexion, mais pas à  tirer des conclusions. Sauf si on est politicien bien sur.

  • Lien vers le commentaire Balthazar lundi, 27 mai 2013 14:39 Posté par balthazar

    @alex6

    D'accord avec vous. D'autant que ça peut traduire un truc tout bete : le chomage.
    Moins il y a des salariés dans l'économie plus la part corporate augmente mathématiquement et donc plus il est naturel qu'elle soit importante en valeur absolue ...
    Je suis sur qu'à Cuba, la part corporate doit pas etre tres elevée, voire nulle .. faute d'entreprises.
    Pourtant j'ai entendu dire que c'était pas le bonheur en barre là bas.


  • Lien vers le commentaire Yves lundi, 27 mai 2013 08:30 Posté par yves

    La pression sur les salaires des services va continuer pour longtemps avec transfert du travail dans les pays à bas coûts. Freelancer.com est un bon example d'enchères hollandaises sur des propositions de travail, le tout sans aucune frontière. Tout job qui peut être décrit dans un cahier des charge et transmis à distance par internet est par définition "techniquement" délocalisable. Par ailleurs, avec l'allongement de la vie, on veut financer des retraites donc l'augmentation des revenus du capital semble normal.

  • Lien vers le commentaire Helios lundi, 27 mai 2013 06:10 Posté par helios

    Tout le monde s'accorde aujourd'hui sur le fait que les cours de la bourse sont complètement déconnectés de l'économie réelle. Tout cela étant causé par la politique des banques centrales. Il n'est donc pas étonnant que les profits se concentrent sur ceux qui peuvent utiliser directement la manne d'argent imprimé.
    Les "profits" en question ne sont donc pas le résultat de l'action normale des entreprises : produire et vendre.


  • Lien vers le commentaire alex6 dimanche, 26 mai 2013 22:52 Posté par alex6

    Serieusement, la rhetorique marxiste sur l'opposition travail/capital?
    Tu es trop pres de Cuba Charles, ca va pas?

    Je crois vraiment que le comparatif n'a aucun sens, a la limite on peut comparer les profits avec des charges generales incluant les prelevements obligatoires.
    J'ai comme l'impression que si la part salariale diminue, c'est parceque la part des prelevements par l'etat augmente. En tout cas c'est comme cela que ca apparait dans les bilans des boites, les "wages" ne sont que la pointe de l'iceberg de ce que coute reellement les employes.

  • Lien vers le commentaire Yves dimanche, 26 mai 2013 15:59 Posté par yves

    La dernière hausse des profits est sous la Présidence Obama qui laisse en place et soutient un système qu'il l'arrange et lui permet d'éviter de prendre les décisions courageuses de réforme du lobbying ... il faut laisser tomber en faillite toutes les sociétés pourries ...

  • Lien vers le commentaire london511 dimanche, 26 mai 2013 12:27 Posté par london511

    D'un autre côté ces bénéfices vont dans les poches des fonds de pension qui sont détenus par les employés