Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne ! 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.


MON COMPTE FACEBOOK est ici

MON COMPTE TWITTER est ici



Le livre JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE (10.000 ventes à 40€) est téléchargeable 

==> ici

Charles-Dereeper

charlesjungle

Mes 2 comptes INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Délicieux rêve d'une organisation politique et économique indépendante...

Audience de l'article : 3214 lectures
Nombre de commentaires : 5 réactions

Monsieur Dereeper, une superbe série de trois articles, mais je ne vois pas comment on peut appliquer votre double tête au pouvoir.

 

Tout d'abord, tordons le cou à une belle arnaque très à la mode, celle qui consiste à penser que des gens qui ont le pouvoir d'améliorer la situation, le veulent. Très sincèrement, c'est à mon avis la dernière chose qu'ils désirent, le changement ! Ah ça, ils blablatent à tout va dans tous les sens. Mais agitation ne veut pas dire changement.

 

Regardons la dernière blague en cours. Si on vous dit que vous avez un gros problème dans le moteur de votre voiture parce que celui consomme désormais beaucoup trop de carburant par rapport à la taille de votre réservoir.

 

Une personne saine d'esprit se dit immédiatement : soit je change la taille de mon réservoir, soit je révise mon moteur pour comprendre pourquoi il consomme trop, soit je fais les deux. Les politiciens européens, le coeur sur la main, nous explique que la meilleure de solutions est de changer le pneu arrière droit, car c'est lui le coupable. Ce n'est pas énorme le truc ? Le meilleur est que des centaines de millions d'européens n'y trouvent rien à redire...

 

Personnellement, je suis absolument convaincu que la mise en place d'un traité européen nouveau va changer le problème d'hyper endettement des Etats et de leurs déficits structurels. Si si, j'en suis sûr, méga sûr. Je n'ai pas encore compris le lien caché exact entre les deux évènements, mais, il doit exister...

 

Et les Européens, veulent ils du changement ? Veulent ils une amélioration ? Rien de rien. Ils souhaitent juste une chose, vaquer à leurs petites occupations et qu'on leur foute la paix avec cette crise qui fait peur. Ils ont tous démissionné. Je fais ce que les mecs d'en haut me disent de faire, ils trouveront bien une solution. Cela résume l'état d'esprit des masses.

 

Quand on abandonne le sort de sa vie à d'autres humains, véreux jusqu'aux os, il y a pourtant un moment où c'est douloureux... Le moment de la douleur arrive désormais à grand pas... Je ne sais pas encore à qui ce sera la faute, qui on va prendre pour expliquer ce qu'un enfant de 5 ans comprendrait tout seul, mais vous conviendrez avec moi que les gens se foutent littéralement de la gueule du monde.

 

Donc, amusons nous quelques instants et faisons preuve d'imagination. Imaginons un monde où les humains ne sont pas des larves et des petites lopettes, mais s'intéressent à la vie collective et à son bon fonctionnement. En fait, plus que s'intéresser, imaginons une société où les humains veulent coûte que coûte une vie collective efficace. Allez cherchez bien avec moi et rendons la chose possible juste quelques secondes grâce à la magie de notre cerveau, même si je conviens qu'au regard de ce que nous pouvons observer en ce moment, il faut une sacrée foi pour encore croire que cette bande de débiles est capable de quoique ce soit...

 

Les 500 dernières années nous ont enseigné que l'argent des impôts est un gros pot de confiture tout sucré et qu'aucun roi, aucun politicien ni aucun homme avec un double pouvoir, politique exécutif et économique, dans ses mains, n'a jamais su dompter. L'erreur aujourd'hui consiste à espérer une solution en maintenant cette tentation en place. Aucun édifice ne peut fonctionner tant que collectivement, les humains ne prendront pas en compte leur faiblesse, si ce n'est leur totale incapacité à résister à l'appât.

 

Dès lors qu'on accepte cette réalité, on peut bâtir très facilement une solution collective.

 

Un être humain coupé de la difficulté de gagner de l'argent dans l'économie doit être considéré comme déresponsabiliser et donc inapte à dépenser dans l'optique du bien collectif des capitaux. De même, si cet humain ne gagne pas d'argent et ne paye pas directement les impôts sur la création de valeur ajoutée économique, il ne peut avoir de droit de vote sur les dépenses économiques de l'Etat.

 

Parlons chiffres sur le cas de la France.

 

Si un contribuable ne paye pas soit 1500 euros par an d'impôts sur le revenu, soit 1500 euros de CSG CRDS, soit 1500 d'impôts sur les sociétés, soit enfin aucun de ses seuils, mais qu'ils emploient à temps plein au moins deux salariés, cette personne ne peut pas prétendre à discuter des dépenses de l'Etat. Le pouvoir économique collectif doit être concentré dans les mains de ceux qui produisent, dont l'avis sur la question est forcément plus réaliste et responsable qu'une bande de branleurs qui ont lu pleins de livres et jamais créé aucun produit ou service vendable sur les marchés nationaux ou mondiaux (pour les durs d'oreille, je fais allusion à l'ENA et autres usines franco françaises du domaine...).

 

Il faut donc créer une assemblée nationale, composée à 50% d'élus par les électeurs économiques respectant les conditions et 50% d'élus par les autres habitants. Il me semble impératif que le pouvoir politique intérieur et extérieur affronte le pouvoir économique. Deux présidents. Deux forces. Une assemblée à part égale obligée de discuter pour obtenir un consensus représentant les deux forces du monde. Une cour des comptes avec pouvoir judiciaire pour contrôler tout ce petit monde et non pas juste pondre des rapports alarmants qui ne servent à rien. Des élections d'une des deux parts de l'assemblée décalées tous les deux ans afin de limiter le copinage. Et surtout, le même système qu'aux USA, avec une traçabilité des votes de ces députés. Bien sûr, on fout le Sénat à la poubelle. Ce machin ne sert à rien à part pour entretenir des parasites.

 

Actuellement, on remet les clefs du coffre à des gens dont l'incompétence est plus que visible et le sens du collectif presque totalement absent. Je ne vois aucune bonne raison pour que le camps des productifs n'aient pas son mot à dire et ne puisse pas affronter le camps des dépensiers. J'entends bien qu'il existe des gens inaptes au monde du travail, qui ont besoin de soutien et d'aide. Je ne remets pas cela en cause. Je ne vois juste aucune bonne raison de leur remettre 100% du pouvoir à travers les élections, sous prétexte qu'ils n'ont pas d'argent. Ce n'est pas une démocratie que nous avons actuellement. C'est une mafia de loosers qui rackette des millions de petites entreprises et de la chair à dividendes. Leur idiotie stratégique nous détruit méthodiquement.

 

L'histoire nous a montré que le modèle de la communauté et des tribus ne fonctionne pas. A mon grand désarroi, je dois confesser, car pour le bonheur humain, cette voie là est incomparable. Nous avons besoin d'un Etat centralisé. OK. Mais alors, créons un état avec une double tête et introduisons tout en haut de la compétition. Je le répète, il n'existe que très très peu d'humain capable d'être juge et partie en même temps sans déraper. Pour l'instant, on a donné le pouvoir aux loosers et on s'aperçoit que cela ne marche pas. Aux USA, on a donné le pouvoir au monde économique et cela ne marche pas non plus. La confrontation tout en haut EST IMPERATIVE. Sans négociation entre les deux idéologies, qu'avons nous obtenu jusqu'à présent ?

 

Charles Dereeper

 

www.charlesdereeper.com

 

www.europecostarica.com

crisedusiecle
Poster un commentaire

5 commentaires