Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Henri Dumas

Henri Dumas

Libéral convaincu,  je tire des expériences de ma vie une philosophie et des propositions.
Le tout sans prétention de vérité.
Mon blog : www.temoignagefiscal.com

promospeciale

De Rugy, le lyncheur lynché dans la joie

Audience de l'article : 734 lectures
Nombre de commentaires : 3 réactions
Quelle mascarade. Mediapart, l’infâme feuille de chou des bobos, la descendante populiste de Détective et Ici Paris façon délation intellectuelle New-look, se paye De Rugy.

L’inquisiteur De Rugy au pedigree parfait, fils d’un couple d’enseignant, donc fonctionnaire de naissance, passé par Sciences Po cette usine à délateurs de gauche, est dans le viseur des bien-pensants, les délateurs bobos lecteurs de Mediapart.

Le quiproquo entre lui et ses amis lyncheurs est total.

Il a bu du champagne et dévoré un homard avec de l’argent public disent ses accusateurs.

Lui, la larme à l’œil, les mâchoires serrées, répond : « Je ne faisais que communiquer pour le bien de la France ». Du Louis XIV.

Mais bien sûr… il communiquait. Ils communiquent tous, pendant que nous travaillons pour payer leur communication.

Quand tous les jours des milliers de pots d’inaugurations sont donnés dans des milliers de communes, ils communiquent et nous payons. Quand toutes les semaines, ou tous les mois, nous finançons leur bulletins communaux, départementaux ou régionaux, ils communiquent et nous payons.

Quand ils sauvent des entreprises mourantes, pendant qu’ils prônent l’euthanasie pour les chrétiens, ils communiquent et nous payons. Quand ils distribuent le pognon que nous avons péniblement gagné, qu’ils nous ont volé, à des fainéants qui ne foutent rien, ils communiquent et nous payons.

Quand ils inaugurent des bâtiments publics qui coûtent dix fois plus qu’ils ne devraient parce qu’ils se piquent d’architecture, ils communiquent et nous payons.

Quand la France se couvre de festivals bidons qui n’attirent guère que leurs organisateurs et quelques voisins, ils communiquent et nous payons.

Quand ils prédisent l’apocalypse climatique, qu’ils dépensent sans compter pour vaincre cet hologramme, ils communiquent et nous payons.

En fait, 80% des activités et dépenses de nos élus sont pure communication. Pour cela ils nous pillent, ils dénigrent notre travail, nos personnes, ils nous dévalorisent pour communiquer à l’aide de ce qu’ils nous volent.

Alors quand Mediapart, la sainte nitouche qui ne paie pas sa TVA, se paie De Rugy, voilà du papier peu coûteux et qui se vend bien.

Et le pauvre De Rugy, il ne comprend pas ce qui se passe. L’argent public ? Qu’est-ce ? Connait-il autre chose ? Non bien sûr, il est né dedans.

L’économie, la création de richesse… il en a entendu parler, mais laissons cela aux chinois qui ont besoin de se développer. En ce qui nous concerne tapons dans la caisse des autres et communiquons, communiquons, communiquons….

Qu’a-t-il appris d’autre à Science Po ?

Un haut-le-cœur de communication, voilà la maladie de ce pays. Ce n’est ni De Rugy, ni Médiapart, les comiques troupiers de service, qui nous guériront.

Au lieu de travailler, tout le monde communique. N’est-ce pas cela la tour de Babel de sinistre réputation ? Chacun sa communication sans égard pour celle des autres, qui effectivement ne vaut pas plus.

C’est l’avènement du Blabla, la fin du vrai, le règne de l’incompréhension, du mensonge. Plus la peine de travailler, il suffit de communiquer.

Alors De Rugy, l’inquisiteur écolo, piégé à son propre piège… permettez-moi de trouver la situation succulente.

Bien à vous. H. Dumas
Poster un commentaire

3 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Ouap1 samedi, 13 juillet 2019 10:17 Posté par Ouap1

    Bonjour,
    Il y'a environ 10 jours j'ai eu un entretien téléphonique avec ma conseillère pole emploi. Actuellement je suis aux ASS - Allocation Spécifique de Solidarité - et touche 500€/mois je sais c'est beaucoup voire beaucoup trop... par rapport à De Rugy et consorts et puis il faut faire des économies, se serrer la ceinture, surtout pour les gueux comme nous.
    Celle-ci m'a averti qu'il y'avait de plus en plus de contrôle, que je ne postulais pas assez et que je risquais de me faire radier.
    Je lui ai expliqué que lorsque je postulais je regardais si je correspondais au profil - expérience, diplôme - car sinon, ça ne sert à rien, l'entreprise a tellement l'embarras du choix.
    Bref, je risque à tout moment de me faire radier, sans doute une situation que beaucoup de sans emplois ont connu.
    Mais pour rétablir les comptes de la France il va falloir en radier beaucoup des sans emplois comme moi.

  • Lien vers le commentaire hftrade samedi, 13 juillet 2019 08:35 Posté par hftrade

    la noblesse d'etat des hauts fonctionnaires francais  (qui a remplacé la noblesse d'ancien regime) et son mode de vie est de notoriété publique meme a l'etranger ..


    Ces gens professent de grandes valeurs au bas peuple, qu'ils pillent allegerement via Bercy pour assurer leur train de vie demesuré. Les salaires de Bercy ne sont-ils pas anormaux dans l'administration francaise ? Devant les multinationales, les fonctionnaires de Bercy ne se couchent-ils pas comme le reste du monde en catimini (tax rulings tres discrets, imposition minorée accordée aux multinationales)

    Mais n'en etait-il pas ainsi en URSS, ou les fonctionnaires du KGB disposaient de magasins d'etat payables en devises uniquement. En France, l'equivalent du KGB c'est Bercy, pilier du regime, etat dans l'etat, juge et partie devant les tribunaux.

  • Lien vers le commentaire Gilles Lerat vendredi, 12 juillet 2019 21:07 Posté par gilles lerat

    Bravo ! C'est très bien analysé ! A la fois pour De Rugy et pour Mediapart.