Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Henri Dumas

Henri Dumas

Libéral convaincu,  je tire des expériences de ma vie une philosophie et des propositions.
Le tout sans prétention de vérité.
Mon blog : www.temoignagefiscal.com

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
conquerirlabourse

Championne du monde des prélèvements fiscaux, jusqu'où ira la France

Audience de l'article : 475 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Emmanuel Bolling a publié sur le site "Temoignagefiscal", le Jeudi 16 Novembre, un tableau récapitulant le classement mondial des enfers fiscaux. Ce tableau, publié en 2009 par Forbes Asia, est toujours d’actualité. La France est bonne première mondiale au titre du prélèvement fiscal.

Cette publication a fait le buzz. Deux jours après sa parution, elle enregistrait 5.800 vues. Puis, dans la nuit de Samedi à Dimanche, le compteur a été remis à zéro, sans que l’on puisse déterminer par qui, pourquoi et comment…. Dont acte.

Mais il y a mieux, la France est aussi première au titre de la performance du recouvrement de l’impôt et de la chasse aux « fraudeurs ».

Nous sommes bien placés sur ce blog pour savoir que 90% des « fraudeurs » sont de braves gens dépassés ou négligents, mais aussi très souvent des victimes carrément innocentes.

Nous savons aussi que Bercy installe volontairement la terreur fiscale, elle est palpable.

Ceux qui nous suivent ont peur. Ils ont raison d’avoir peur. Mais, bien souvent ils renoncent à résister, à lutter, et là ils ont torts.

Cette terreur fiscale vit de la destruction aveugle de ceux qui sont pris dans la nasse, qu’ils soient – rarement—coupables ou – la plupart du temps —  innocents.

Cette dictature fiscale peut-elle avoir ne serait-ce que l’ombre d’une justification ?

Non, la France a :

            – Un taux de chômage anormalement élevé.

            – Une dette abyssale.

            – Une administration pléthorique défaillante

    – Des services monopolisés par l’Etat qui dysfonctionnent complètement, l’enseignement, la santé, la justice, l’urbanisme et la construction par voie de conséquence, les chemins de fer, la presse, etc…

            – Un coefficient de désespérance supérieur à tous les autres pays évolués.

            – Des entreprises non performantes si elles n’ont pas un pied ailleurs dans le monde normal.

Cela est lié à la dictature fiscale que nous subissons.

La dictature fiscale alimente ces échecs, plus elle s’impose plus ces échecs prennent de l’ampleur, plus ils prennent de l’ampleur plus la dictature fiscale se renforce. Le cercle vicieux et infernal ne s’arrêtera que par la ruine totale, voire la disparition de la France.

Le danger n’est donc pas Daech mais Bercy.

Nous pouvons même dire que si Daech n’existait pas, Bercy serait obligé de l’inventer pour détourner l’attention.

La conclusion

Rien dans les résultats actuels de la France ne justifie son statut d’enfer fiscal.

La dictature de Bercy est totalement illégitime, sa complice la justice – complice de toutes les dictatures – est elle aussi illégitime.

Tout donc justifie la fuite fiscale, légale ou illégale.

Le capital est essentiel, le sauver est pour chaque citoyen un devoir personnel et collectif. Lutter contre la dictature fiscale est un acte de résistance crucial.

Aujourd’hui, beaucoup de français pensent qu’ils sont les bénéficiaires de la torture fiscale, que les fruits amers de cette torture leur sont redistribués. Ils acceptent, voire encouragent, la dictature fiscale. Ils se trompent lourdement.

Ils sont déjà, pour certains, eux-mêmes torturés par Bercy tant la dictature est toujours aveugle. Demain ils le seront tous.

Ce lien pour bien évaluer la marche en avant de la dictature fiscale, comprendre les prochaines oppressions, les chaines qui vont nous asservir.

Bercy détruit toute notre raison de vivre ensemble.

Bercy introduit la délation, la suspicion, la ruine aveugle, l’abus de droit, la torture fiscale, dans notre lien social.

Que reste-t-il de chacun de nous quand nos biens sont pillés, quand nos secrets sont sur la place publique, quand la peur et l’angoisse sont constantes ? Rien.

Vivre ensemble ne doit pas être une abjecte contrainte, mais au contraire une joie partagée, un atout complémentaire et non une entrave à la vie, à l’épanouissement, au bonheur.

Réfléchissez, prenez votre courage à deux mains et rejoignez-nous. Dans un premier temps simplement en vous abonnant gratuitement à ce site

Cordialement. H. Dumas


Poster un commentaire