Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Henri Dumas

Henri Dumas

Libéral convaincu,  je tire des expériences de ma vie une philosophie et des propositions.
Le tout sans prétention de vérité.
Mon blog : www.temoignagefiscal.com

 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail

promospeciale

Cela aurait pu être autrement...

Audience de l'article : 718 lectures
Nombre de commentaires : 8 réactions
C’est la phrase que tout le monde attendait du Président Macron. Car en effet, “cela aurait pu être autrement.”

L’Etat providence aurait largement pu anticiper une pandémie virale, pronostiquée par Bill Gates, par le professeur Raoult, par tous les scientifiques spécialistes de la question.

L’Etat providence aurait pu prévoir pour les périodes hivernales, sujettes à l’apparition des virus grippaux plus ou moins dangereux, des masques, du gel hydroalcoolique, des respirateurs artificiels, des lits de réanimation, du personnel, l’ensemble pas fatalement concentré dans les hôpitaux, mais aussi disséminé à travers le tissu médical dense du pays : cliniques, généralistes, pharmacies, etc…

Alors les personnes suspectes auraient été testées et, dans le cas de positivité, isolées et prises en charge, tout en laissant le pays au travail.

Un schéma tout simple, naturel, évident pour toute personne responsable.

L’Etat providence n’existe évidemment pas, pas plus que l’Etat tout court. Ce sont donc les hommes de l’Etat — dont Macron est notre exemplaire le plus illustre — qui avaient la responsabilité de l’organisation nécessaire face à une situation qui n’a rien de fortuite, qui ont failli.

A-t-il hier soir fait mine de s’excuser ?

Non diable, bien au contraire. Il a profité de ses remerciements, à minima, au personnel de santé pour y inclure ses fonctionnaires, donc aussi lui-même, les fautifs en fait.

Cela ne présage rien de bon pour l’avenir. Pas de remise en question.

L’hémorragie financière au service de la fonction publique et de la fausse solidarité qui achète les voies dans notre démocratie au détriment de sa vie, de son économie, de sa stabilité financière, Macron n’envisage pas de la juguler, au contraire.

Là-dessus, il nous colle, par sa faute exclusive, un mois d’emprisonnement complémentaire, jusqu’au 11 Mai. Il ajoute un peu de vaseline, mais aussi de menaces.

Il va la jouer comment celle-là ? La prison à domicile.

          – 5.5 millions de fonctionnaires (jusque là ça va, c’est possible)

          – 20 millions de salariés du privé la moitié dans de grosses sociétés probablement déjà sans doute d’accord avec lui pour toucher des indemnisations, mais l’autre moitié, 10 millions, dans de très petites entreprises, qui eux vont crever.

          – 3 millions de travailleurs indépendants ou professions libérales qui vont crever eux aussi.

En gros, quinze millions de personnes qui vont souffrir, voir leur vie dévastée.

Mais ce n’est pas tout, il reste ceux qui dépendent des 15 millions, puis ceux qu’il va devoir ponctionner et ruiner rapidement pour se refaire la cerise, lui et ses pots “les hommes de l’Etat et leurs affidés”.

En réalité c’est la moitié du pays qui plonge, tout en constatant que l’autre moitié s’en fout et voit ça comme deux mois de vacances supplémentaires.

Alors là, le petit père Macron, il allume le feu. Ce ne sont pas ses flagorneries insincères, ses envolées lyriques qui sentent fort la pastille de vichy, qui vont changer quoique ce soit à la situation.

La question est : l’opinion publique va-t-elle prendre conscience de cette situation et de son origine ? Si c’est oui, il va lui falloir prendre un billet d’avion pour très loin. Bercy ne pourra rien pour lui, ni d’ailleurs pour sa propre boutique.

En fait il nous donne comme perspective le choix entre deux morts : la mort par grippe ou la mort par ruine. Très “Bercyen” tout ça.



Bien à vous. H. Dumas
Poster un commentaire

8 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Engin-ear mercredi, 15 avril 2020 12:43 Posté par Engin-ear

    L'herbe est plus verte ailleurs? Où ça?

    Je lis les actualités de tous les pays significatifs, je constate que c'est partout pareil.

    Il y a quelques mini-pays aux conditions sympatiques, mais ils ne pourront pas matérialement accueillir 60 millions de fugitifs.

  • Lien vers le commentaire Masadj mercredi, 15 avril 2020 10:47 Posté par Max

    On pourrait tout résumer à la notion de responsabilité (pénale) et l'obligation de rendre des comptes pas seulement à des electeurs (oublieux et ignorants).
    Tout etre humain qui se sait immunisé et hors d'atteinte de la justice humaine est prêt à accepter des responsabilités avec les avantages et les honneurs qui vont s'il ne craint aucune santion préjudicable à sa situation.
    C'est là la seule cause de l'inéfficacité dans toute organisation, tout le reste est de la discussion de café du commerce.

  • Lien vers le commentaire philbp mercredi, 15 avril 2020 08:45 Posté par philbp

    L'Allemagne qui dispose des équipements médicaux en nombre suffisant à la  différence de la France a également arretée plus ou moins son économie et la vie en société.

    Si l'on voulait éviter le recours massif à l'intubation en coma repiratoire qui ne garantit pas la vie et laisse souvent des séquelles graves (nous allons observer les rééducations des septuagénaires intubés dans les prochaines semaines...), il faudrait améliorer drastiquement le niveau foncier de la santé des Français notamment sur les critères suivants: hypertension, diabète type 2; obésité, cancer en tous genres.

    Et pour provoquer une amélioration substancielle de cette santé foncière, il n'est pas besoin de multiplier les urgences sur le territoire, il n'est pas besoin de faire revenir dans les villages les généralistes souvent à la solde des big pharmas ("Prenez donc ce tout nouveau régulateur cardiaque de Roche..."), il suffirait de manger différemment et de dormir naturellement et ceci est à la portée de la majorité des retraités.

  • Lien vers le commentaire Engin-ear mardi, 14 avril 2020 18:16 Posté par Engin-ear

    “cela aurait pu être autrement.”

    Ceci est de la rhétorique politique pure.
    Faut pas s'y focaliser.


    Pensons à l'avenir : dans quelques mois, nous aurons des éléments factuels pour avoir un avis pesé sur les bonnes et mauvaises pratiques.

    Quelle était la véritable mortalité COVID, quelle était la surmortalité provoqué par le confinement, quels étaent les dégâts psychologiques à cause du martelement à la télé "..Morts... Morts... Morts...".

    Quel était le coût en PIB, en endettement, pouvoir achats, inflation/déflation, chômage.

    C'est seulement en regardant les faits et en se comparant avec les pays voisins que l'on saura.

  • Lien vers le commentaire hftrade mardi, 14 avril 2020 15:02 Posté par hftrade

    @zoulou

    c'est vrai, perso j'ai aussi de tout dotn des masques (ffp1 et ffp2) de la bouffe mais le probleme en france c'est l'etat ponctionne 60% du PIB (sommet OCDE !!) ! je comprends un peu les francais quelque part, quand tu paye autant tu as quand meme droit a un service superieur non ?

    par ailleurs la secu francaise est obligatoire et l'etat en a le monopole. donc bye bye les cotisations URSS-AF et choisir sa secu c'est pas pour demain. Claude reichman qui a denoncé ce schema de ponzi a ete condamné a 11 mois. donc la ripoubellique a meme ses dissidents de la secu !
    donc les gars qui vivent france ont meme pas le choix. dans d'autres pays c'est different le systeme est pas aussi totalitaire qu'en france

    voter avec ses pieds = meilleure solution (un francais sans attache debrouilard et/ou aisé c'est no brainer) mais pas possible pour tout le monde pour diverses raisons je le reconnais, il faut rester honnete. le francais est pas tres doué en langues  non plus et ca joue contre lui. et perso je trouve la qualité de vie pas terrible en france ., je ne parles meme pas de Paris.

  • Lien vers le commentaire zoulou2 mardi, 14 avril 2020 12:38 Posté par zoulou2

    @fmartot

    Si il y a une pandemie, il est logique de rester chez soi.

    Apres, c'est la democratie, les gens ont decide de voter pour ce gouvernement, moi il y a 26 ans j'ai decider de partir.

  • Lien vers le commentaire Fabien mardi, 14 avril 2020 12:03 Posté par fmartot@gmail.com

    Zoulou,

    OK sur le principe, c'est à nous en tant que citoyen vivant dans une démocratie, dans une société soit-disant libérale:

    - de prévoir si nous le souhaitons notre nécessaire médical, comme du gel hydroalcoolique ou des masques.
    - d'épargner ou d'investir pour nos vieux jours
    - de nous assurer pour notre santé, à tel ou tel autre niveau de remboursement.

    Ce que vous décrivez n'est pas ce qui se passe en France:

    Même si j'avais le plus efficace des masques, les gants les plus protecteurs ou même un scaphandre 100% hermétique, avec le monde extérieure je serais toujours soumis à la règle du confinement!!

    Dès lors que ce confinement est mis en place par l'Etat à cause de son manque de prévoyance et de bonne gestion le propos de Henri Dumas me paraît parfaitement justifié.

  • Lien vers le commentaire zoulou2 mardi, 14 avril 2020 10:44 Posté par zoulou2

    Ce n'est pas a l'état de fournir des masques ou du gel, c'est a vous de le prévoir pour la periode grippal.

    C'est un business du secteur prive, mais les francais veulent etre riches sans travailler, pendant que vous etes en RTT, 35 heures, 5 semaines de conges payes... les chinois travaillent et s'enrichissent.

    Faut vous en prendre qu'a vous, je vous rappel que vous etes dans une democratie, vous votez !

    J'ai pas de securite sociale en Chine, mais j'ai une armoire a pharmacie de precaution.