Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Henri Dumas

Henri Dumas

Libéral convaincu,  je tire des expériences de ma vie une philosophie et des propositions.
Le tout sans prétention de vérité.
Mon blog : www.temoignagefiscal.com

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
david renan telechargement livre

Brèves de comptoir : mélancolie latine - bravo Claude Reichman et les libérés

Audience de l'article : 663 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Mélancolie latine

Ainsi donc l’Italie anticipant sur la rigueur a voté négativement au référendum, pourtant porté par son gouvernement de gauche.

Les États n’existent que pour un seul motif : le pillage. Soit pour en protéger leurs ressortissants, soit pour piller avec eux les voisins.

Le socialisme à cette particularité de fabriquer en son sein ses propres pillards qui tôt ou tard auto-pillent l’Etat qui les a nourris.

Les peuples européens qui se sont vautrés dans la dépense publique démagogique socialiste s’apprêtent à se donner des dirigeants “nationaux-socialistes” — populistes — qui en premier lieu ignoreront la dette publique pour ensuite cramer le capital privé.

Ce faisant ils vont immédiatement porter un coup fatal à la confiance nécessaire à l’économie, donc à la monnaie qui en est le symbole.

Les possédants — ou économes —  sont particulièrement exposés. D’une part dans l’immobilier parce que les loyers ne peuvent qu’être bloqués dès qu’ils deviendront trop lourds pour les locataires touchés par la crise, d’autre part dans leurs économies à la banque, liquides ou placées, parce que les capitaux seront laminés par les dévaluations à venir.

Une seule solution : la fuite.

Bravo à Claude Reichman et aux libérés.

La Cour d’Appel de Toulouse — lien de l’arrêt — bute sur la QPC des libérés et renie l’URSSAF.

Reichman et ses amis perdent cette bataille mais ils s’ouvrent une voie royale qui va leur faire gagner la guerre.

L’arrêt de la Cour d’Appel de Toulouse ne peut objectivement pas être confirmé par La Cour de Cassation, ou alors l’affaire se retrouvera en Cour Européenne, et c’est là… que la bête immonde se mord la queue.

Bravo, courage et bonne chance. Claude Reichman est presque au terme des vingt ans de sa lutte, pendant que nous n’en sommes qu’au début. Espérons que nous serons aussi bon que lui.

Bien cordialement. H. Dumas
Poster un commentaire