Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Henri Dumas

Henri Dumas

Libéral convaincu,  je tire des expériences de ma vie une philosophie et des propositions.
Le tout sans prétention de vérité.
Mon blog : www.temoignagefiscal.com

 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail

promospeciale

Après le viol des consciences, le meurtre

Audience de l'article : 533 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction
Clausewitz, de façon très claire, explique que la guerre n’est que la continuation d’une diplomatie — discussion — non aboutie.

A Conflans-Sainte Honorine, hier, c’est la guerre qui a parlé.

C’est l’issue d’une diplomatie non aboutie.

On ne peut pas affirmer que toute croyance est acceptable et ridiculiser les croyances de l’autre.

Alors que, en réalité, toute croyance est à bannir, la lutte de la raison contre les croyances devrait être constante, elle s’appellerait laïcité. Oui mais voilà, elle-même est devenue une croyance, qui comme toute croyance exclut l’autre, celui qui ne croit pas.

Le Dieu des laïques est lui aussi une abstraction “l’Etat”.

En son nom on humilie les autres Dieux au lieu d’en démontrer le non-sens, les incohérences.

On tue aussi en prétendant, par exemple, que lui seul peut intervenir en cas de pandémie.

On tue encore quand on prétend que les individus doivent être dépossédés de leur biens au profit de ce “Dieu État”, quand ses exécutants ruinent en toute impunité en son nom.

Dans ces conditions, que Charlie-Hebdo fasse commerce de la moquerie, même excessive, pourquoi pas, nul n’est obligé de l’acheter, mais l’Education Nationale …

N’y a-t-il pas mieux à faire pour éveiller l’enfance au doute, à l’intelligence, à la raison, que de se moquer des autres croyances au lieu de les analyser froidement, de dénoncer leur obscurantisme ?

Voici donc une affaire qui tombe bien pour le petit Macron, chevalier croisé du fascisme, de la religion de l’Etat, du tout par l’Etat, tout pour l’Etat.

Dans cette affaire, les complices dénoncés du tueur sont aussi des croyants. Quel niveau de complicité peut s’établir par le biais de la croyance et qu’elles en sont les limites ? Quels fantasmes vont imaginer nos magistrats, croyants d’Etat ?

Voilà une affaire bien mal embarquée, qui compte déjà deux morts  inutiles.

Alors que les aspects ridicules des croyances, c’est à dire les pitreries et les délires de ceux qui se prétendent les représentants des Dieux — État compris — seraient aisément démontables si ceux-ci ne s’octroyaient pas l’exclusivité de la force pour soumettre les hommes et celle de la monnaie pour les acheter.

Le courage n’est pas de ridiculiser les croyances des autres mais de lutter contre toutes les croyances et plus particulièrement contre ceux qui prétendent les représenter et les véhiculer.

Chaque homme doit pouvoir accéder à la raison, construire seul librement les croyances pouvant en découler pour lui. C’est la fierté de l’enseignant de faire comprendre cela, de permettre à chacun d’accéder à la liberté de penser, qui doit être totale. Alors que la liberté de s’exprimer, impliquant les autres, ne peut être que mesurée à l’échelle du respect de l’autre.

Mais hélas, l’Education Nationale croit dur comme fer qu’elle seule dispose de la vérité, que l’Etat est Dieu, et elle n’hésite pas à l’imposer, y compris aux hommes alors qu’ils ne sont pas encore en âge de comprendre et de se défendre.

Macron dans cette affaire souffle sur les braises, nous avons bien à faire à un dictateur en herbe.

Demain va-t-être sombre pour ceux qui ont la raison pour guide, pendant que les croyances vont en découdre.

Bien à vous.
Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire zoulou2 samedi, 17 octobre 2020 22:58 Posté par zoulou2

    Si dieu se sent offensé, il vient avec sa carte d'identité porter plainte au tribunal !

    On ne combat pas un ennemi sans le nommer, y'a pas ecrit islam dans votre article !

    Je ne vois pas de chretiens, boudhistes decapiter les gens, y'a qu'une seule religion qui le fait.

    Le liberalisme est un cancer au meme titre que le communisme. Le communisme tue les gens de l'interieur, le liberalisme tue les gens par l'exterieur, invasion, ensauvagement, ouverture des frontieres, droit de l'homme ....