Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne ! 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.


MON COMPTE TWITTER est ici 


ME RENCONTRER A PANAMA CITY (Sommet mensuel TRADER INVESTISSEUR ENTREPRENEUR)
>>> Les infos sont ici



Inscription à ma newsletter BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE 
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle
NOUVEAUTE 2017


Suivez mes "conneries" et ma life sur INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User compte 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Conquérir la bourse

A l'attention des doux rêveurs qui ne regardent pas ce qu'est la France en face, Charles le lâche REPOND !

Audience de l'article : 5819 lectures
Nombre de commentaires : 30 réactions

"Charles, tu es un lâche. Tu abandonnes la France au lieu de chercher des solutions."

 

Combien de fois ais je entendu le vieux refrain, y compris au sein de ma propre famille... Cet article, ca va être du gâteau pour moi. C'est parti.

 

Point 1

 

Charles, tu ne veux pas chercher de solutions. Eh ben non ! Pourquoi ? Parce qu'il n'y en a pas. Cette amour de la recherche de la solution est névrotique. Il est à mettre en relation avec celui, non moins névrotique de la recherche d'une stratégie gagnante en Bourse. Je vais ici me farcir notre ami Jean Pierre Chevallier qui passe son temps à expliquer que la spéculation gagnante et intelligente a raison... Il ne se rend même pas compte qu'aucun trader gagnant, du moins parmi tous ceux que j'ai rencontré depuis 20 ans, n'a jamais cherché à avoir "raison". Tous les traders qui spéculent gagnant, veulent de l'argent et du résultat. Ils se moquent tous de leurs propres opinions pour la bonne et simple raison que le trading les force à une souplesse extrême de la pensée. Avoir raison ou tort est si superficiel, c'est une simple histoire d'ego. Ce qui compte sur un marché financier, c'est de gagner. Le reste, c'est du bavardage d'intellos qui ne touchent pas aux marchés.

 

Revenons à la recherche de solutions. Depuis 35 ans, rien n'a enrayé la crise du système. Les Français ont retourné des milliards d'idées sur la période. Pour quel résultat ? Aucun ! Ils recommencent tous jour après jour les mêmes circuits et espèrent trouver à la fin un résultat différent qui ne s'est jamais manifesté en 35 ans. Excusez moi, mais 35 ans, c'est long. A moins d'être névrosé, maso ou avoir le sens du sacrifice pour causes religieuses, on ne flingue pas sa vie pour une névrose collective. C'est du bavardage cette histoire de solutions et qu'il faut rester pour aider son pays.

 

J'en profite pour rappeler la fonction et le mécanisme d'une névrose. Cela consiste à arranger à sa sauce la réalité en la déformant de manière à pouvoir regarder sans être dérangé par la situation. Seulement, déformer signifie perte de contact avec la vraie réalité... donc obligatoirement, ceux qui déforment, prennent des mauvaises décisions pour eux, car un pan entier leur échappe et se manifeste plus tard...

 

Point 2

 

Dans les grandes névroses qui aident à déformer la réalité, on retrouve souvent l'idée qu'il y a un problème d'hommes et non de système... Genre si on ne mettait pas les hommes politiques actuels, mais d'autres, meilleurs, la situation serait meilleure. La bonne blague. Elle s'accompagne souvent de son pendant : tous les hommes politiques ne sont pas corrompus. En réalité, il s'agit d'une minorité. Ben voyons. Rassurons nous comme on peut, hein ?

 

Quelle naïveté. Je leur pose la question suivante à tous ces français rêveurs : AVEZ VOUS cherché à corrompre des fonctionnaires et des politiciens de manière systématique dans votre vie pour vérifier vos croyances ? Du genre, faire le boulot de lobbyiste ? A priori non. Deuxième question : AVEZ VOUS déjà rencontré dans votre vie un lobbyiste ? A priori non... donc, continuez à rêver qu'il n'y a qu'une pauvre minorité de fonctionnaires et politiciens corrompus, mais de grâce, gardez vos rêves névrotiques pour vous. Car la réalité est différente.

 

Quand je parle de la réalité, je parle de tous les pays du monde entier et de la France, à tous les étages, pour tous les fonctionnaires et élus qui ont un quelconque pouvoir monnayable sur le marché économique. Croire que les gars résistent à l'argent est une névrose mes petits... Il y a des choses qui ne peuvent pas s'écrire. Ce qui n'empêche pas que ces pratiques existent bel et bien, partout de manière généralisée, en France, si si ! Vous pouvez penser que non, mais si, si ! Sénat en haut ou mairie en bas, partout !

 

Point 3

 

Pourquoi il est crucial de quitter la France ? Parce que voter ne sert à rien et a montré que 35 ans plus tard, rien n'avait changé à part que la France entre en déclin sur le plan international. Le système est une machine à broyer tout sur son passage. Le seul moyen de l'arrêter est l'argent. Je considère à titre personnel comme lâche (et mon propre père connaît mon opinion...) toute personne qui contribue financièrement à entretenir cette machine destructrice. La France dans son état actuel, ne peut exister que parce qu'entre 1 à 5 millions de français se bougent de manière incroyable pour produire des richesses. Se plaindre de la machine tout en payant des impôts pour financer la poursuite de ladite machine, il y a un moment où il faut arrêter de mentir et dire les choses comme elles sont ! Soit on choisit de se plaindre, soit on choisit de s'en aller, mais rester pour se plaindre, c'est le cancer assuré au bout de deux ou trois décennies...

 

Sans la contribution de peut être seulement 20% de ces personnes productives, tout le système socialiste vacillerait comme il l'a fait dans tous les pays du monde entier dans l'histoire du vingtième siècle, Argentine et Grèce récemment, sauf peut être dans les pays scandinaves. Vivre en France, c'est contribuer. Quitter le navire en masse, c'est lutter contre le système de manière efficace. Il n'y a pas pire pour l'ogre étatique que des départs. C'est le pire du pire pour eux. Ne pas comprendre que s'expatrier est la seule forme concrète et efficace de geste politique qui existe actuellement, c'est être névrosé et décroché de la réalité. Le comprendre et continuer à vivre en France, cela consiste à arbitrer une situation personnelle comme on peut au gré de ses atouts et faiblesses. Nous avons tous nos impératifs !

 

Point 4

 

Je vais publier un intéressant point de vue d'un lecteur Objectifeco :

 

Pourquoi ce sont toujours ceux qui ont quitté le bateau qui critiquent toujours le plus l’Etat français ? On dirait que vous avez des regrets, que vous auriez aimé rester mais que l’importance accordée à la croissance de votre patrimoine a été plus forte, plus forte que de vivre proche de vos amis, de votre famille, plus forte que le fait d’avoir à portée de mains un vaste choix de services, de sorties culturelles,... On vous imagine bien depuis vos écrans d’ordinateurs, à l’autre bout du monde, à tirer des profits depuis les marchés sans créer aucune valeur ajoutée, en ne rendant aucun service, et en plus à traiter ceux qui restent de naïfs écervelés. J’ai 25 ans, j’ai conscience que la France s’enlise, que c’est mieux ailleurs, que je gagnerai plus à quelques milliers de kilomètres, et alors ? pourquoi faire ? si tout se passe relativement bien (en évitant les catastrophes naturelles, les régimes politiques instables, les épidémies locales,...) je vais gagner 10 fois plus pour les dépenser comment ? acheter une Audi r8 pour faire le tour du petit pays ou de l’île sur laquelle je me suis enfermé ? Mon compte en banque va grossir, mais ma haine des communistes aussi ? et le seul moyen que j’aurai encore de communiquer avec ceux du pays que j’ai quitté sera le mail, pour convaincre des internautes de faire comme moi ? Tout le monde ne travaille pas que pour l’argent ! pour la plupart le but n’est pas de faire fortune.On le sait tous que les politiques sont pourris, qu’on paye pour boucher un trou qui est de plus en plus profond, qu’une partie de a population se gave sur le dos de la masse, et alors ? la seule solution devient la révolution, mais si rien ne bouge c’est que pour l’instant la majorité à plus à perdre qu’à gagner. Et aller se construire une prison dorée n’est pas UNE solution, c’est juste LA votre.

 

Ma réponse :

 

Mais pourquoi donc les francais ont ils toujours besoin de se rassurer que la vie est pourrie à l’international, que l ’argent ne fait pas le bonheur, qu'il faut produire un bien ou un service qui compte pour être quelqu'un de bien..., alors que l’inverse est d’une évidence limpide. Mon programme pour les prochains mois est un mois à Budapeste, un mois au Japon, un mois en Australie... Je vais dépenser l'argent du trading en tant que touriste, mais ça, c'est mal, sauf quand 80 millions de touristes visitent la France chaque année et font vivre des millions de personnes. Là, le tourisme est bien... faut arrêter les délires...

 

A aucun moment, je ne reve de rentrer en France et à aucun moment, je me sens enfermé au Costa Rica... et à aucun moment, je serais prêt à abandonner mon pouvoir d’achat en contrepartie d’une vie coincée en France... il faudrait être maso pour le faire. Et il faut être aveugle pour ne pas vouloir vivre à l’international avec un pouvoir d’achat démultiplié... En fait, ce qui est amusant, c'est que les Français ont le sentiment que le reste du monde est une prison dans laquelle seuls les arrivistes plongent par appât du gain. Les bons Français eux, restent en métropole à creuser le trou sans toucher au festin offert par le monde...

 

Allez mes amis, creusez, creusez. Vous voulez un peu de musique pour creuser dans la joie et la bonne humeur ? Je suis très David Guetta et Flunk en ce moment, derrière mon ordinateur, malheureux enchaîné à ma maison où je ne peux pas conduire mon R8 par manque de route... tiens, j'ai acheté la semaine dernière un vieux 4*4, un Isuzu de 1999, V6 24 soupapes 3,2l qui font vroum vroum comme dans les séries américaines, 6000 euros, toutes options. Quand je presse la pédale, ça sent le power, j'adore... J'ai les oreilles qui en redemandent...

 

J'ai une tradition : je martyrise toujours le premier jour une nouvelle voiture en la poussant à ses limites pour voir ce qu'elle a dans le ventre, histoire de faire connaissance et d'établir un rapport de confiance entre nous... L'isuzu, à partir de 145 km/h, il s'est mis à trembler de partout. Il n'a pas aimé. Je suis pas prêt de me fiche la tête en l'air avec lui. On est loin des 240km/h que je faisais chaque semaine, la nuit, à la sortie de Rennes, sur la 4 voie de Saint Brieuc après Pacé. Il y avait une côte nickel. Impossible de shooter un radar à cet endroit. J'envoyais la sauce... Je suis nostalogique là !

 

 

 

Charles Dereeper

 

PS :  le meilleur pour la fin. Je cite : Pourquoi quitter la France ? parce que toi et ta génération l’avez anéantie. Par vos idées soixante-huitarde ... euh, je suis né en 1973. Je ne pouvais pas penser et mettre en oeuvre des idées avant d'être né, non ? Je suis enfant de baby boomers... Les idées des soixante huitards, c'est la génération d'avant, cad les baby boomers, créés par la Seconde Guerre Mondiale. J'ai trouvé le coupable à notre souci : Hitler...

 

La vérité est que le socialisme ne fonctionne pas, alors que les populations veulent du socialisme et un Etat providence. Tout le souci vient du fait que nous sommes inégaux. Certains produisent, d'autres non. Il n'y a donc pas de solutions pour les productifs économiques, à part migrer dans les zones où le socialisme n'a pas le contrôle...

 

Comme disent Loïc Abadie, Olivier Crottaz et beaucoup d'autres, nous ne sommes pas des pirates extrêmistes. Seulement, là, l'Etat providence et le socialisme VONT TROP LOIN ! Stop !

lead-enrichir-25000
Poster un commentaire

30 Commentaires

  • Lien vers le commentaire pascal Vinosoft mardi, 02 août 2011 01:56 Posté par pascal Vinosoft

    Une file passionnée en diable...

    Il est évident que la France se surpaye totalementincontestablement et souffre de son manque de perspectives, d’initiatives et d'ouverture. Personne ne semble dire que la france n'est pas un beau pays mais que les distorsions sociales sont devenues énormes, souvent cachées en plus et que le levier d'épanouissement et de croissance est cassée depuis au moins 15 ans.

    Une génération de jeunes dont le but premier est actuellement de bosser a la poste, pas plus de 35 h, stablement pour rembourser le crédit LCL sur 30 ans (d'un bien immo bidon a Limoges sortie rocade sud qui a triplé en 14 ans ) Ceci n'est pas pour moi la définition de la croissance en marche d'un pays plein de perspectives croustillantes.

    On a sacrifié les generations post 65-70 au profit des baby boomers qui auront bien sucé la moelle du repas des pauvres suivants. Le tout en multipliant les erreurs de gestion financiere et les choix politiques court termistes electoraux ou lobbystes.

    Sans parler du corporatisme gluant qui pillone les uns au détriment des autres sans jamais faire preuve de pragmatisme et de justice tout en la revendiquant constamment la larme a l'oeil, la main sur le coeur de pierre et un bouquin de Marc Levy sous le bras.
    Voyager est de toutes façons une bonne chose ne serait-ce que pour relativiser ce qu'est devenu ce si ``beau pays`` encrouté a souhait. Pour voyager il est néanmoins utile de quitter ses RTT, son credit cetelem et d'apprendre les langues...

    Ca c'est pas facile

    le mieux est donc de continuer a nous auto-congratuler mes amis...

  • Lien vers le commentaire jymesnil dimanche, 31 juillet 2011 20:04 Posté par jymesnil

    En fait il faut s'expatrier ! même en France :-) attention, le Tsunami financier qui s'est formé en 2007 avec les CDS et CDO s'approche, ces dérivés sont en train d'exploser jour après jour et c'est quand même presque 60 000 milliards de dollars à éponger par le contribuable de tous pays...ensuite la vague suivante est constituée de masses considérables d'ETF synthétiques, gavés d'indices, de dérivés et de ...CDS....le dollar et l'euro vont s'effondrer encore plus car ils sont déjà au plus bas contre les autres devises, l'hyper-inflation nous guette et ce sera comme le recours à Bonaparte après les assignats, à Hitler après la république de Weimar...en 2010, les premières révolutions, et maintenant on attend le QE3 pour les prochaines, ce ne sont que le début de la série.....mais la majorité n'y croit pas et comme Jean-Claude Trichet dans le Point de ce jeudi, qui affirme que l'euro est une devise stable, est pris au sérieux, le pire est à venir (cet article est un ramassis de mensonges et d'auto-satisfaction de la part d'un homme du système financier global). Il suffit d'aller regarder l'index Euro ou dollar sur le site mataf.com pour s'en convaincre ! les français vont pleurer, leurs comptes bancaires déjà bloqués dès qu'il s'agit de retirer 1000 euros de son compte, avec l'hyper-inflation les loyers des "Sellier" permettront peut-être de s'acheter une baguette de pain, les assurances-vie seront des papiers sans valeur, bref ceux qui n'auront ni potager, ni fusil, ni or ou argent seront à plaindre :-)

  • Lien vers le commentaire Charles DEREEPER jeudi, 28 juillet 2011 01:03 Posté par Charles DEREEPER

    @Michel

    Chercher du travail. Je n'ai pas le souvenir d'avoir écrit dans un seul de mes éditos ces vilains mots. Le travail, on le créé en lançant des produits, des biens et des services. On le produit ce travail. On le conçoit.

    Cela ne m'a jamais traversé l'esprit de vouloir travailler dans une économie émergente et de me mettre au niveau des locaux. C'est la deuxième réaction identique. A assister trop les gens, ils finissent par perdre l'instinct de survie

  • Lien vers le commentaire Charles DEREEPER jeudi, 28 juillet 2011 00:15 Posté par Charles DEREEPER

    A gwenadu, je sais bien qu'il est tabou de dire en France que tout le monde ne contribue pas pareil, que la société est égalitaire et qu'un chef est un etre humain au même titre qu'un agent de nettoyage... est ce vrai dans les faits quand on se place dans la sphère économique ? Les pays se développent ils avec des agents de nettoyage, des smicards et des fonctionnaires ? Sans concentration du capital dans des mains minoritaires en nombre, sans entrepreneurs et avec bcp de fonctionnaires et d'égalitarisme, nous savons tous très bien ce qui se passe. De très nombreux pays ont déjà expérimenté cette voie. J'y peux rien. ce n'est pas moi qui ait inventé le monde.

  • Lien vers le commentaire Charles DEREEPER jeudi, 28 juillet 2011 00:08 Posté par Charles DEREEPER

    brucibru, si un tel miracle de restructuration arrivait, rien n'empêche aux français qui ont fui le système ACTUEL, de revenir. Faut pas confondre une réaction à une REALITE PRESENTE avec une stratégie définitive dogmatique qui ne tiendrait pas compte d'un changement. C'est comme pour l'immobilier et tous ceux qui me taxent d'un "vous conseillez de ne jamais investir dans l'immobilier, vous !". Rien n'est plus faux. Je conseille de ne pas toucher MAINTENANT à l'immobilier et de louer plutot qu'acheter son logement. tout n'est que cycle. le cycle francais de l'immobilier ou du bonheur sont défavorables en ce moment. c'est tout !

  • Lien vers le commentaire Charles DEREEPER mercredi, 27 juillet 2011 22:46 Posté par Charles DEREEPER

    fanthetai, c'est une bonne question. je viens d'y reréfléchir. ce qui fait cruellement défaut dans les pays moins développés, c'est le capital. aux 20.000 euros que j'ai évoqué, il faut rajouter 10 à 15.000 euros à investir. Avec ce genre de capital, on peut lancer pleins d'activités parce que les locaux ne l'ont pas. surtout en zone dollar où on a tout de suite 30% de bonus grâce à la parité. Donc ma réponse finale, c'est idéalement 35.000 euros... le prix d'un placard à Paris...

    je donne un exemple : j'adore les meubles en bois. Au costa rica, entre les bambous et la quantité astronomique d'arbres qui poussent comme des fusées, lancer de la fabrication artisanale de meubles type bois flotté, à exporter sur l'Europe, ce n'est pas d'une difficulté énorme... et cela n'exige pas des capitaux exceptionnels. un jardinier coûte 350 euros par mois ici.

  • Lien vers le commentaire Charles DEREEPER mercredi, 27 juillet 2011 22:30 Posté par Charles DEREEPER

    Toutes les professions intellectuelles qui ont juste besoin d'internet sont valides. Les informaticiens, éditions, vente internet, fabrication d'objets ou de services à vendre sur les USA et l'Europe, croyez moi, ya pas besoin detre cadre ! Les possibilités sont énormes. En outre, la pire des erreurs consistent justement à travailler dans les économies locales et de s'ajuster sur les locaux. Un français disposent d'une culture économique et d'une connaissance de mode de vie des occidentaux qui vaut de l'or. il faut comprendre que dans la plupart des pays du monde entier, les locaux n'ont aucune expérience de la société de consommation, de ses goûts et règles.

    Pour démarrer bien, il faut choisir un pays où la vie vous coûtera max 1000 euros par mois. cela exige un capital de départ de 12.000 euros auquel il faut rajouter les billets d'avion et l'achat d'une voiture d'occase. idéalement, partir avec 20.000 euros de cash est suffisant. 15 mois pour faire vos preuves ou abandonner.

    sinon Sinclair, on a bien vu que les solutions multiples et variées marchaient super bien... les Français baignent en plein bonheur depuis 35 ans... les indicateurs de sentiment nous classe en tête de la classe européenne... je vous ai déjà dit mon cher Sinclair, ne venez pas lire mes éditos, ils ne sont pas pour vous.

  • Lien vers le commentaire Charles DEREEPER mercredi, 27 juillet 2011 20:08 Posté par Charles DEREEPER

    réducteur ? Avez vous déjà consulté les statistiques des impôts sur le revenu ? Je fonde mes raisonnements dessus. C'est très instructif.

  • Lien vers le commentaire london511 mercredi, 27 juillet 2011 19:59 Posté par london511

    Vous dites que 1 à 5 millions de personnes se bougent pour produite des richesses, ce chiffre n'est il pas un peu réducteur ?