Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

J'aide les humains 

1 - à se libérer du système socialiste

2 - à financer leur liberté via les marchés financiers et le business online

3 - à vivre mieux et à se comprendre mieux 

J'ai créé en 2010 Objectif Eco et je l'ai entretenu depuis en réunissant des auteurs animés par les mêmes convictions que les miennes et des lecteurs à la recherche de solutions pour ces mêmes problématiques.



GRATUIT !
Téléchargez le livre
JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE
(10.000 ventes à 40€).
Le lien est ici



----------------------------------------------------


ME SUIVRE PAR EMAIL 
4 THEMATIQUES



==> VIVRE (sens de la vie - oublier le temps qui passe - créer avec passion - se libérer du socialisme asservissant) 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-vivre/



==> BUSINESS ONLINE (enrichissement, l'entrepreneuriat, la création de valeur économique, la vente digitale, la productivité, l'automatisation)  
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-business-online/




==> FINANCE (trading investissement macro économie / niveau intermédiaire ou expert) 
 http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-finance/



==> EXPATRIATION (comment fuir et vivre sur la planète terre en oubliant la notion de pays) 
 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-expatriation/

.

charlesjungle
charleshongkong

promospeciale

Macro économie de la France en 2013 avec le socialisme

Audience de l'article : 3080 lectures
Nombre de commentaires : 3 réactions
Contrairement à Nicolas Sarkozy qui n'a absolument rien fait, à part parler dans le vide, promettant de manière méprisable des choses qu'il ne réalisait jamais, les socialistes bougent réellement et concrètement vis à vis des énormes problèmes de budget de la France. Ils entreprennent vraiment une action pour redresser les équilibres. Saluons le retour de l'action au bla bla de la droite.

Mais hélas, les socialistes sont prisonniers de leur doctrine communiste, alors que le monde entier tourne selon la doctrine capitaliste. Là est l'énorme danger.

Il y avait deux moyens de rétablir les équilibres. Restructurer le poids de l'Etat providence qui vit au-dessus de ses moyens.

OU ?

Ponctionner les habitants de la France encore plus fort, de manière à augmenter le poids de l'Etat dans l'économie.

Les socialistes ont bien sûr choisi cette deuxième voie. Comme on le voit sur le graphique de l'image commentée que j'ai publié ici, http://www.objectifeco.com/economie/politiques-economiques/fonctionnaire/leconomie-francaise-proche-du-stade-communiste.html, nous assistons années après années à un cancer de la fonction publique sur l'économie privée.

Les chiffres sont les suivants en 2012 : 10 milliards pour les entreprises, 10 milliards pour les ménages et 10 milliards d'effort pour l'Etat, soit un tiers de l'effort alors qu'il représente actuellement les deux tiers. En 2013, la tendance s'accélère avec 23 milliards de prélevés sur les entreprises et les ménages en plus.

Dans un monde aux mains des capitalistes, une chose est certaine, l'Etat français n'est pas compétitif et ne pourra jamais supporter le niveau de guerre économique. Donc, la France et les français vont plonger. Cela peut prendre une décennie, mais les chiffres vont s'emballer. La compétitivité bouge avec inertie sur le long terme, mais elle fait des ravages à terme.

Le choix des français va consister, soit à ne pas travailler, soit à dépenser son énergie et à reverser les fruits de sa sueur sous forme d'impôts, soit à quitter le navire ! Il paraît selon certains que c'est un progrès social ce choix ! Bof bof quand même non ?...

Charles Dereeper 

Ci dessous le menu pour 2013. Commandez aux socialistes une boisson étatique, ils vous serviront bien volontiers un cocktail dont ils ont le secret... 

payezdesimpots 
Poster un commentaire

3 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Yves samedi, 06 octobre 2012 01:41 Posté par yves

    Dans ce beau tableau recapitulatif, il manque une colonne qui indiquerait les pertes pour l'Etat de chaque mesure qui peuvent dans certains cas etre superieures aux gains (pic Laffer comme rappelle Alex6) ... quand on est serieux, on compare toujours les recettes face aux depenses !! C'est le BABA d'une comptabilite que tout entrepreneur sait deja faire à 18 ans !!

  • Lien vers le commentaire zoulou2 jeudi, 04 octobre 2012 23:10 Posté par zoulou2

    Il faut supprimer les allocations logement et sociale. Combien de personnes vivent dans un logement qui depasse 30% de leur revenu ? et sans allocations ne pourrait pas le payer ?

    Perso, j'ai un locataire a Paris, un etranger qui a une carte de resident, sans travail fixe, il fait de l'interim (attention, gros bosseur quand il y a du boulot, il hesite pas a faire 14h/jour),  mais qui a 3 gosses.

    Pouquoi je lui ai loue ? c'est simple, il touche des alloc, pourquoi je baisserais le prix du loyer ? c'est les alloc qui payent.

  • Lien vers le commentaire alex6 jeudi, 04 octobre 2012 22:53 Posté par alex6

    "les socialistes bougent réellement et concrètement vis à vis des énormes problèmes de budget de la France."
    Pardon? Tu appelles "augmenter les impots et les taxes de 30 milliards" dans le but miserable de "stabiliser le deficit a 3%" une action reelle?
    Pour moi c'est du foutage de gueule de dimension parfaitement Sarkozienne. 3% de deficit, en imaginant qu'il y ait une seule chance sur un milliard qu'ils y arrivent, c'est toujours et encore du deficit.
    On pourrait commencer a parler "action" si le gouvernement s'attaquait reellement au probleme du perimetre d'intervention etatique en commencant par eliminer purement et simplement les ministeres inutiles (c'est presque une tautologie), a stopper immediatement toutes subventions aux syndicats, a la presse et aux associations en tout genre et surtout a lancer l'ouverture a la concurrence de la secu et la transition du systeme de retraite vers la capitalisation.
    On pourrait alors, a perimetre de prestation sociale equivalent mais avec de fortes reductions des prelevements, commencer a parler d'une action permettant de viser le surplus budgetaire redonnant un peu d'espoir d'eviter la faillite sonnante et trebuchante au pays.
    Augmenter les prelevements alors que l'on se trouve deja au-dela du pic sur la courbe de Laffer confine a la betise la plus crasse qui soit. Prevoir un desastre budgetaire en 2013, les rentrees fiscales ne suivront jamais les plus faibles espoirs du gouvernement actuel. Ca va etre sportif.