Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne !

Je vis en contraste extrême entre Bangkok la sauvage torride et la jungle encore préservée du sud pacifique du Costa Rica. 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.


ME RENCONTRER A PANAMA CITY Le sommet mensuel TRADER INVESTISSEUR ENTREPRENEUR C'est GRATUIT !

>>> Les infos sont ici



Inscription à ma newsletter BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE 
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle
NOUVEAUTE 2017


Suivez mes "conneries" et ma life sur INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User compte 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
Loic Abadie - Le bouclier

La France pointe à la 21ème place de la compétitivité mondiale ! Marchons ensemble vers le gouffre !

Audience de l'article : 2231 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 3 réactions
Votez pour cet article
(2 Votes) - Note : 4.50
Partagez cet article avec vos connaissances
Je me souviens d'il y a 3 ou 4 ans sur Abcbourse ou cotation-immobilière.fr. Je me faisais aligner la tête car je parlais du socialisme / communisme qui allait ruiner tout le monde. Je jugeais que c'était inévitable et je m'étonnais de la ferveur que cela suscitait. J'exagérais, il paraît ! En plus d'être binaire et provocateur...

Ben tout binaire que je suis, la France a quitté le top 20 mondial des pays compétitifs. Il faut croire que le socialisme / communisme qui n'existe pas, provoque comme toujours un affaiblissement massif de ses pratiquants. Il est étonnant de voir les Grecs plonger dans la misère petit à petit, et la France en retard dans le processus de destruction continuer à utiliser la même logique que les grecs. Suicidaire...

Selon le World Economic Forum, qui tient ses statistiques à partir de l'opinion de 15.000 entreprises présentes dans 144 pays, la France est sortie du top 20 cette année.

Inutile de préciser que les autres pays pratiquants avec passion le socialisme / communisme larvé, Italie, Espagne, Grèce, Portugal... sont également en dehors du top 20.

Ce problème de compétitivité est la clef du souci européen. Puisque les devises ne peuvent plus jouer leur rôle d'ajustement, ce sont les déficits publics qui remplacent le mécanisme.

Dans le fond, il est difficile d'affirmer que la compétition à outrance est une bonne chose pour l'espèce humaine qui devient ainsi prête à détruire tout ce qui bouge de vivant pour une poignée supplémentaire d'euros. La vision très court terme n'est pas forcément synonyme de bien pour la collectivité.

Mais tant que la réalité économique est ce qu'elle est, conduire notre pays à réduire sa compétitivité, c'est à coup sûr entraîner les français vers des lendemains difficiles... On bâtit la compétitivité avec les forts, pas avec les faibles en détruisant les forts.

Conclusion ? Toujours la même : il faut fuir plutôt que de servir de cobayes !
lead-enrichir-25000
Poster un commentaire

3 commentaires