Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

J'aide les humains 

1 - à se libérer du système socialiste

2 - à financer leur liberté via les marchés financiers et le business online

3 - à vivre mieux et à se comprendre mieux 

J'ai créé en 2010 Objectif Eco et je l'ai entretenu depuis en réunissant des auteurs animés par les mêmes convictions que les miennes et des lecteurs à la recherche de solutions pour ces mêmes problématiques.



GRATUIT ! Téléchargez le livre JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE (10.000 ventes à 40€). Le lien est ici

.

ME SUIVRE PAR EMAIL
3 THEMATIQUES

==> VIVRE (sens de la vie - trouver la paix - oublier le temps qui passe - créer avec passion - se libérer du socialisme asservissant) 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-vivre/



==> BUSINESS ONLINE (enrichissement, l'entrepreneuriat, l'expatriation, la création de valeur économique, la vente digitale, la productivité, l'automatisation) 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-business-online/


==> FINANCE (trading investissement macro économie / niveau intermédiaire ou expert)  http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-finance/

charlesjungle
charleshongkong

promospeciale

Désolé mais il était trop tentant cet article sur les hôpitaux. Pas pu me retenir d'allumer les singes parasites silencieux...

Audience de l'article : 2258 lectures
Nombre de commentaires : 4 réactions
La vérité crue à regarder en face pour ceux qui aiment chialer sur le corona virus et les hôpitaux français... la France, c'est avant tout un pays de parasites silencieux qui bouffent sans rien branler sur le dos des autres qui souffrent. Et ce, dans tous les secteurs. Cest un état d'esprit et non une quelconque exception. Et c'est spécifique à la France quand on regarde les datas des autres pays. Et là, les riches n'ont rien à voir avec ca. Et aussi, taxer les riches ne pourra rien changer ni rien résoudre à l'existence de ces parasites... j'ai quitté la France en 2009 à cause d'eux. il n'y a aucun espoir à avoir mise à part fuir. Nous sommes 11 ans plus tard. Et le fait est que j'ai bien fait de m'enfuir car absolument rien ne s'est amélioré. Tout s'est au contraire détérioré avec toujours plus de parasites silencieux qui sucent la sève de la France.

A tous ceux qui ont cette sève créatrice qui coule dans leurs veines, je vous dis BARREZ VOUS. PROTEGEZ votre valeur, votre énergie, votre unicité. Ne laissez pas ces singes vous spolier votre existence.

Ces singes sont tellement nombreux qu'ils laissent une trace désormais dans toutes les compta nationales et les comparaisons internationales... une démonstration sur les hôpitaux avec le lien ci dessous !

https://fr.theepochtimes.com/les-hopitaux-francais-emploient-presque-34-de-personnes-nayant-aucune-tache-medicale-1339803.html?fbclid=IwAR1EK4DQ1WPzt8DbzPjhIMigPnlBw8yCECtEm53VnEjhpLVPYsqhu1fNdGg


Poster un commentaire

4 commentaires

  • Lien vers le commentaire philbp mercredi, 22 avril 2020 11:45 Posté par philbp

    Et maintenant ce sont les médecins libéraux qui réclament un bail out (mail que j'ai reçu d1une revue médicale en ligne)




     

    France --- Depuis le confinement, les patients ont déserté les cabinets médicaux et l’activité des médecins libéraux s’est considérablement réduite, menaçant la survie économique de certains. La situation devient tellement critique que le directeur général de l'assurance maladie, Nicolas Revel, a promis de nouvelles aides qui devraient intervenir en mai. Seront-elles de nature à compenser les pertes ?



    Le chiffre d’affaires des praticiens est en chute libre 


    Malgré les messages de prévention diffusés ces derniers temps par le directeur général de la Santé, le Pr Jérôme Salomon, enjoignant les Français à ne pas déprogrammer ou annuler leurs rendez-vous médicaux, l'activité libérale dégringole et de nombreux syndicats tirent la sonnette d'alarme, à commencer par le Syndicat des médecins libéraux (SML). « La mise en œuvre des centres Covid, les aménagements de salles d’attente, les rendez-vous espacés afin qu’on ne se croise pas… rien n’y fait, les patients ont préféré renoncer à se soigner plutôt que de consulter leur médecin(Lire aussi Patients : retournez chez le médecin !). Rajoutez à cela les déprogrammations d’interventions dans les établissements privés pour cause de plan blanc et les messages maladroits du Gouvernement, conseillant de limiter les déplacements aux seuls soins urgents, le chiffre d’affaires des praticiens est en chute libre », s'inquiète le SML, qui chiffre la perte d'activité à 40% environ pour les généralistes et à 70% pour les spécialistes. La Fédération des médecins de France (FMF) est autrement plus alarmiste. Dans un communiqué publié ce 19 avril, elle menace : « Si rien n'est fait, demain, après la crise, la France se réveillera avec 5,10,20% de cabinets en moins. Et une situation sanitaire dégradée ». Les spécialistes CSMF constatent aussi « depuis un mois, au sein des établissements de soins privés, une déprogrammation massive voulue par la pandémie à coronavirus ».

    La CSMF s'inquiète tout particulièrement de la situation des médecins à exercice particulier (MEP) « dont certains ont dû cesser totalement leur activité dès l’annonce du Premier ministre le 14 mars alors que d’autres subissent une chute conséquente du nombre de leurs actes suite au confinement ».




    L’activité des généralistes a chuté de 44% et celle des spécialistes de 71%


    Étrangement, les pouvoirs publics sont restés silencieux sur les données concernant la perte de chiffre d'affaires des médecins libéraux et c'est Doctolib, la plateforme de prise de rendez-vous médicaux, qui en a fait la recension la plus chiffrée. Les données de Doctolib corroborent d'ailleurs celles du SML : d’après leurs chiffres, « l’activité des médecins généralistes a chuté de 44% et celle des médecins spécialistes de 71% entre janvier et avril 2020 ». Du côté des patients, la baisse brutale du nombre de rendez-vous médicaux pris sur Doctolib est de 66%, ce qui s'explique « par un renoncement massif aux soins de la part des patients ». « Parmi les raisons invoquées, ils sont 38% à citer la peur d’être contaminés, 28% la crainte de déranger leur médecin dans la période d’épidémie et 17% la fermeture du cabinet ». En région Paca, la situation semble intenable. La hotline sociale du conseil départemental de l'ordre des médecins baptisée Sinexial réceptionne une quarantaine de dossiers de médecins qui demandent des aides, contre 4 à 5 avant la période épidémique, informe l'UPRS Paca.


    Versement d’une aide fin avril, début mai


    La situation devient tellement critique que le directeur général de l'assurance maladie, Nicolas Revel, interrogé au Sénat sur cette question mercredi 15 avril, a promis de nouvelles aides qui devraient intervenir en mai. La Fédération des médecins de France (FMF) les détaille dans un communiqué publié ce 19 avril. Nicolas Revel a confirmé une baisse d'activité de 40% chez les médecins généralistes depuis le début du confinement le 14 mars, et a averti que cela devrait encore durer un certain temps. Il a proposé de mettre en place le versement d'une aide fin avril, début mai, pour prendre en charge une partie des charges fixes des médecins libéraux. « La CNAM part sur le principe d’une compensation (partielle) des charges fixes des cabinets médicaux, prenant en compte les aides éventuellement déjà versées (chômage partiel et indemnités journalières !) et la baisse prévisible des cotisations sociales (pour dans deux ans !) consécutive à la baisse d’activité », résume la FMF.

  • Lien vers le commentaire Fabrice mardi, 21 avril 2020 19:32 Posté par fabulousfab

    N'écoutez pas les fallacieux conseils de M. Dereeper. Toute résistance est inutile.

    Mes successeurs instaureront bientôt une taxe sur les passeports pour vous traquer n'importe où sur la planète. Puis ils rétabliront ma belle taxe à 75% - pour votre bien - on l'appellera "ISN" Impôt de Solidarité Nationale sur les AV, dépots en tout genre, PEA, retraites et salaires, impôts fonciers.

    l'ISN permettra d'embaucher plus de fonctionnaires et surtout de financer ma retraite, mon chauffeur, garde du corps et secrétaire particulier hahaha
    L'avenir s'annonce radieux !

  • Lien vers le commentaire hftrade mardi, 21 avril 2020 10:01 Posté par hftrade

    Vous soignez toute l'afrique gratos aussi, m'etonne pas

    Apparemment j'ai vu les stats pour la france, le nombre de fonctionnaires continue a augmenter malgre tout le cirque, education nationale par ex

    La ripoubellique c'est 67 millions d'habitants et ... 84 millions de cartes vitales !

    https://www.sudradio.fr/societe/en-france-84-millions-de-cartes-vitales-pour-67-millions-dhabitants/

    je m'en branle completement de la republique francaise mais une piquure de rappel aux petits francais est toujours utile

  • Lien vers le commentaire Fabrice Trading mardi, 21 avril 2020 04:26 Posté par utilisateur29585

    Ceci est malheureusement le cas dans beaucoup d'aministrations francaises:
    officiellement moins de 900,000 profs et enseignants pour 1.15m de personnes au MINEN, et encore des insiders, il y a quelques années, disaient qu'il y avait un peu plus d'enseignant qui enseignait pour un personnel support (certains enseignants sont dans taches autres que donner des cours, les disponibilités, les congés longue maladie...).


    Je pense par contre que le Gabon bat (ou battait) la France en nombre de fonctionnaires par rapport à la population.