Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne ! 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.


MON COMPTE FACEBOOK est ici

MON COMPTE TWITTER est ici


ME RENCONTRER A PANAMA CITY (Sommet mensuel TRADER INVESTISSEUR ENTREPRENEUR)
>>> Les infos sont ici


Inscription à ma newsletter (BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE)
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle

Mes 2 comptes INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Conquérir la bourse

2013 - chacun doit donner autour de 1000 euros à François Hollande !

Audience de l'article : 5727 lectures
Nombre de commentaires : 21 réactions
Nicolas Sarkozy a été un bien piètre gestionnaire économique. Hollande va repousser les limites... si si. ça se sent. Ya des signes qui trompent pas...
 
En même temps, ce pauvre François arrive après 30 ans d'errements socialistes. Chaque président se refile de mandats en mandats le bébé qui pue, à savoir le ministère du budget... Forcément, au bout d'un moment, il y en a un qui va payer pour tous les autres.
 
Pour François, les choses sont maintenant presque impossibles. Aussi, le pauvre chou est obligé de mentir de manière énorme. Il ne prend pas grand risque. Les Français étant littéralement aveugles, ils n'arrivent pas à faire la différence entre un énorme, un gros et un petit mensonge dans le domaine de l'économie. 
 
Pour 2013, la Cours des comptes pensent qu'il faut réduire de 33 milliards les dépenses pour parvenir à faire, accrochez vous bien, seulement 3% de déficits. Eh oui. Nous ne parlons même plus d'équilibre. C'est dépassé le concept...
 
Déjà, nous savons tous entre gens de bonne compagnie, qu'aucun gouvernement n'est parvenu à économiser 33 milliards. La nouveauté, c'est que la situation est tellement lourde qu'on parle d'économies irréalisables pour juste atteindre un seuil de trou nouveau par an à peu près acceptable. En langage clair, le trou de 2013 dans le budget a toutes les chances d'être assez vilain.
 
Comme par ailleurs, les départs en retraite deviennent effectifs, la probabilité que se réalise la croissance fictive de François Hollande accompagnée d'une réduction des déficits est proche de zéro (il s'agit en fait d'une pensée fictive socialiste où la France fait de la croissance en détruisant son industrie, en faisant fuir les capitaux et les entrepreneurs avec la fiscalité assommante tout en réduisant les pertes, cherchez pas, il faut être communiste pour y croire). J'ai hâte de découvrir en 2013 les discours politiques de François et aussi combien de temps, les moutons français vont gober...
 
Et j'ai aussi hâte de connaître le montant de la hausse de la CSG + TVA. Vous ne croyez tout de même pas que François va réduire les dépenses de l'Etat, les subventions sans fin, les effectifs pléthoriques de la fonction publique... Ce n'est pas une pensée très socialiste, ce genre de stratégies. Donc, il va vous taxer. Les salaires et les entrepreneurs subissent 66% de charges. Il reste les spéculateurs immobiliers, capital risque et boursicoteurs. Ils sont loin des 66% ceux là... ils mériteraient bien un petit coup de bambou non ? A quand une CSG au même niveau que l'impôt sur la plus value ? En même temps, ne vous inquiétez pas, la CSG est un impôt passager qui a été créé selon les politiciens pour pallier à une situation. Quand les conditions seront redevenues à la normale (tout le pays ruiné), on supprimera la CSG...

33 milliards d'euros rapportés à 35 millions de foyers fiscaux, cela donne autour de 1000 euros. Surtout que la moitié ne paye pas d'impôts direct et que l'autre moitié subit déjà 66% de taxes. C'est plutôt moche 2013... Allez vous accepteriez bien ce nouvel effort pour votre président en même temps... Hein ? Votre billet d'avion et hotel all inclusive dans une ile tropicale une semaine, vous allez y renoncer. Ce n'est pas pour l'avenir de la France, nous l'avons vu avec la Grèce, les renflouements ne servent à rien, et qui plus est, doivent avoir lieu de manière très régulière tant que la structure ne sera pas modifiée. C'est pour l'avenir du socialisme, la mère patrie qui prend bien soin de vous. Franchement, ce serait bien égoïste de votre part que de ne penser qu'à vos petites vacances au soleil en 2013... la mère patrie de l'Etat providence. Il faut le sauver ! Moi si j'étais à votre place, je serais honoré qu'on fasse appel à mes finances. Je me priverais même sans compter... Malheureusement, je n'y suis plus. Pfff. En même temps, je me sens de tout coeur avec vous et la beauté de votre sacrifice. Ah si, j'insiste.
 
En fait, ma grande question, c'est de savoir si François va oser toucher à l'immobilier. Les pays dans le monde qui sont parvenus à maintenir en place la bulle immobilière se comptent sur les doigts des mains, dont la France. Tous les autres ont valsé par terre.
 
Je crois que la France tient debout dans une fiction tant qu'on ne touche pas aux prix immobiliers. Les fonctionnaires français sont extrêmement forts dans ce domaine. Si François avec sa compréhension développée des choses économiques s'amusent sur le secteur et que les français dans une optique "je préfère surpayer de 10 ans mon bien plutôt que de laisser mon argent en euro à la banque", perdent confiance et lâchent l'immo, là, le quinquennat socialiste va marquer les esprits... car sans bulle immobilière et subvention aux achats de voiture, les chiffres macro de notre économie, sont tout simplement MAUVAIS, franchement MAUVAIS !
 
Alors, François, tu joues au con ou pas ? Chiche ?
 
lead-enrichir-25000
Poster un commentaire

21 commentaires

  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper mercredi, 04 juillet 2012 16:28 Posté par Charles DEREEPER

    Effectivement, je ne parlais pas du tunnel de friggit sur lequel depuis la seconde guerre mondiale il y a eu un effet rattrapage. je parlais d'un autre graphique qu'il publie avec qui permet de comprendre que les prix immobiliers sont stratosphériques.

    Pour poursuivre dans votre réflexion, Léonard Sartoni a calculé en or le prix d'une maison à travers l'histoire, remontant à Rome et César. Je ne me souviens plus du résultat, mais cela me semble être un excellent outil de comparaison pour savoir combien doit couter une maison qu'on habite au quotidien...

  • Lien vers le commentaire Balthazar mercredi, 04 juillet 2012 14:45 Posté par balthazar

    @deres

    Mais sinon, je ne vois pas où vous vouliez en venir sur le fond, pouvez-vous préciser ?

  • Lien vers le commentaire Balthazar mercredi, 04 juillet 2012 14:43 Posté par balthazar

    @deres

    "Le marché immobilier est différent du marché boursier. Il est beaucoup moins liquide et la psychologie des particuliers joue beaucoup."

    Je crois pouvoir affirmer qu'en bourse la psychologie des particuliers (et pas seulement) joue beaucoup également, en particulier sur les petites valeurs peu liquides (il n'y a pas que le CAC 40). On voit même des gens qui restent "scotchés" des années sur "bidules" qui valent pas un clou ... :)

  • Lien vers le commentaire Balthazar mercredi, 04 juillet 2012 14:39 Posté par balthazar

    @deres

  • Lien vers le commentaire Balthazar mercredi, 04 juillet 2012 08:59 Posté par balthazar

    En fait l'impression que me donne ce Tunnel de Friggit c'est celui d'un analyste boursier qui étudierait un graph hourly pour affirmer que la tendance haussière va cesser ( ce qui d'ailleurs serait bien hasardeux) sans se pencher sur le graph daily ou weekly montrant une autre tendance sur du LT. Et question bourse, c'est vous le spécialiste, je ne vous explique pas l'intérêt d'analyser les cours sur plusieurs time frames :)

  • Lien vers le commentaire Balthazar mercredi, 04 juillet 2012 08:51 Posté par balthazar

    Oups, manque le second lien :

    http://www.cgedd.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/evolution-prix-immobilier-friggit_cle0c611b.pdf

  • Lien vers le commentaire Balthazar mercredi, 04 juillet 2012 08:50 Posté par balthazar

    Alors je m'explique :

    Lorsqu'on parle du Tunnel de Friggit on voit cela le plus généralement (Taper Tunnel de friggit dans Google) :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Courbe_de_Friggit.jpg

    Le Tunnel commence en 1965.

    Maintenant regardez la page 24 de l'Etude (passionnante par ailleurs), en se basant sur le graph prix/revenu, puisque c'est ce sur quoi le Tunnel est fondé, et puisque c'est également à mon sens la bonne façon de mesurer :

    On va faire simple : en gros au 19e siecle les prix sont en moyenne aussi elevés qu'aujourd'hui.
    Au 20e le Tunnel de Friggit représente la moyenne des prix (avec des ecarts enormes variant autour de cette moyenne cela dit).

    Dejà on peut tirer une conclusion : les prix se sont comportés de façon différentes selon les siècles. Qui me dit que le 21e sera plus ressemblant au 20e qu'au 19e ?

    Si je regarde sur 200 ans, 2e conclusion rapide : la période 1965 - 2000, est une période unique non seulement historiquement (la plus grosse guerre) mais aussi en terme de prix : on ne retrouve nul part ce tunnel de prix.

    Penchons nous sur le 20e siecle : on constate que seules les guerres font vraiment chuter les prix. En 1929-1933, mega-crise mais pas de chute enorme.

    J'en déduis que le Tunnel de Friggit, censé être la norme, ne l'est jamais dans l'Histoire. Voilà pourquoi je me permets de dire qu'il "prend en référence un période historiquement unique".

    Mon propos ici n'est pas de dire que les prix ne sont pas bullaires mais juste de mettre en cause le bien fondé du Tunnel de Friggit qui sert souvent de base à ceux qui affirment qu'il y a bulle (ce que je ne conteste pas forcément en revanche).

    Car ce Tunnel m'apparait peu objectif. Et pour tout vous dire, idiot (voilà c'est dit !).

    Maintenant peut-être le suis-je moi-même (idiot) mais alors, qu'on explique en quoi 1965-2000 (période pourtant singulière - baby boom, reconstruction, etc...) doit servir de référence historique plus que tout autre période.

  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper mardi, 03 juillet 2012 15:15 Posté par Charles DEREEPER

    Suis pas d'accord. Friggit calcule sur un siècle le pouvoir d'achat immobilier. Il faut remonter avant la première guerre mondiale pour observer des prix immobiliers aussi décorrélés des salaires.

    Nous sommes au plus haut sur un siècle et vous jugez cela comme non recevable ? Ce n'est pas une période unique 100 ans !...

  • Lien vers le commentaire Balthazar mardi, 03 juillet 2012 13:00 Posté par balthazar

    Après tout ce qu'on a dit, honnêtement, j'ai du mal à déterminer quelle est la situation de prix "normale".

    Avant 2000, étions nous vraiment en situation de prix normale ?

    Ou avant 2000, était-on en situation de prix sous-côtée ? C'est imaginable si on compare au Royaume-Uni, pays comparable en terme de population et de PIB/hab et de densité en zones habitées.

    D'autres paramètres n'ont-ils pas joué également ?
    Comme le différentiel augmentation de population / augmentation du nombre de constructions.

    A voir. La seule chose certaine pour moi, c'est que je n'accorde que peu de crédit au "tunnel de Friggit" parce qu'il prend en référence un période historiquement unique.

  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper mardi, 03 juillet 2012 12:50 Posté par Charles DEREEPER

    C'est clair. Avant, on payait en dix ans avec apport perso et en 15 ans au pire. maintenant, on paye en 25 ans au pire, voire 30 ans.

  • Lien vers le commentaire Balthazar mardi, 03 juillet 2012 12:44 Posté par balthazar

    Réponse pour C. Dereeper

    Je suis d'accord avec votre réponse.

    Mais je précise 2 choses :
    - l'acceptation est facilité lorsque l'offre est rare (pour faire simple : on a pas le choix),
    - l'acceptation est facilité avec la baisse des taux car la charge mensuelle est la même. Et ça c'est le gros piège à c.. car en fait on s'engage sur plus longtemps pour ... la même chose. Les gens ne devraient pas l'accepter quand la situation de l'offre n'a pas été modifiée.

  • Lien vers le commentaire Balthazar mardi, 03 juillet 2012 12:39 Posté par balthazar

    @ C. Dereeper

    Au fait bravo merci et pour le nouveau site.

    EuropeCostaRica.com est bien sympa à lire également.

  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper mardi, 03 juillet 2012 12:36 Posté par Charles DEREEPER

    Réponse pour Balthazar.

    Tous les prix de tous les marchés du monde entier ne dépendent que de l'acceptation de valeurs. Au Japon, personne ne trouvait rien à redire pendant des années de s'endetter à 80 ans et de souscrire à la fin des emprunts que les enfants finiraient de régler.

    Puis un beau jour, plus personne n'a accepté cela. Et tout s'est effondré.

    Aujourd'hui, en France, les prix sont déconnectés des salaires et du pouvoir d'achat. Il y a donc acceptation d'une surcote. Si l'acceptation cesse et nous parlons ici uniquement de psychologie, les prix s'écrouleront et annuleront la surcote.

    Je n'ai aucune idée si cela sera le cas ou non. Les Français sont encore une fois aveugles en matière d'immobilier. Ils sont prêts à accepter des conditions indécentes. Il s'agit de psychologie. Le seul truc dont je suis certain, c'est qu'à partir de 70 ans, les baby boomers gavés d'immobilier vont alléger car ca leur pèsera d'entretenir des grandes maisons. Il y aura un excédent d'offre et personne en face pour acheter.

  • Lien vers le commentaire Balthazar mardi, 03 juillet 2012 12:34 Posté par balthazar

    Pour le coup, à Paris intra muros et plus particulièrement le centre historique "joli" (1er à 6e arrondts) il y a peu de raison que ça baisse.

    Les proprios ici sont très riches (pourquoi vendraient-ils) et les acheteurs souvent étrangers achètent cash (n'empruntent pas).

    Malgré les prix, c'est probablement là que ça tiendra le mieux

  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper mardi, 03 juillet 2012 12:30 Posté par Charles DEREEPER

    Tiens, deux lecteurs qui sont parvenus à changer leur mot de passe et récupérer leur compte de membre de la version 1. Mes félicitations.

    Sinon, oui, vous avez raison. j'ai lu de travers. c'est bien un retour à 3% de déficit au lieu de 4,5% en 2012. je vais corriger.

    Merci à vous.

  • Lien vers le commentaire Balthazar mardi, 03 juillet 2012 12:25 Posté par balthazar

    J'oublie la capacité de paiement générale.
    Si les français gagnent moins, donc si le PIB baisse de façon nette, le prix de l'immobilier baissera forcément.
    Là, vous avez forcément raison.

  • Lien vers le commentaire Balthazar mardi, 03 juillet 2012 12:23 Posté par balthazar

    "Les pays dans le monde qui sont parvenus à maintenir en place la bulle immobilière se comptent sur les doigts des mains"

    > Ca a baissé de façon assez nette en dehors de Paris et s'est en gros stabilisé depuis 4 ans.

    Mettons Paris à part car il y a des raisons externes (accroissement de population, rareté de l'offre, attirance des fonds etrangers) qui compliquent l'analyse.

    Pour la province, je n'explique la hausse de l'immobilier que par une chose : la baisse des taux qui est due au changement de monnaie pour une plus stable (ou plus simplement par un changement de politique monétaire). Le prix des maisons ont logiquement suivis la capacité des acheteurs à payer car le couple offre/demande de biens est relativement équilibré.
    Si les taux ne montent pas, ou si l'offre de logements ne dépasse pas largement la demande, je ne vois pas vraiment les prix baisser (et je ne les vois pas non plus monter car baisse des taux importante impossible). Or la politique monétaire ne semble pas aller vers une hausse des taux.

  • Lien vers le commentaire Yves mardi, 03 juillet 2012 05:20 Posté par yves

    La bulle immobilière atteint de tels niveaux , qu'on achète plus une surface en m2 mais un volume en m3 ... Ex. pour 60k€, vous pouvez avoir une chambre de bonne de 15m3 dans le quartier latin ou dans le 16eme. Finalement, 4000€ pour avoir le droit de respirer 1m3 d'air, je trouve ça tout à fait acceptable hihi. Par ailleurs, pas besoin de trop de hauteur sous plafond quand on souhaite juste faire quelques galipettes avec la demoiselle rencontrée en terrasse ;-). La vie est belle temps que faire du sport de chambre n'est pas taxé.