Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
promospeciale

Toute l'arrogance des apparatchiks de l'UE en une phrase

Audience de l'article : 1430 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
M. BRETON a fait une déclaration lors d'une interview, suite à l'arrêt de la Cour Suprême allemande:

"S'il n'y a pas de marché unique, il n'y a pas d'industire allemande."

Tout est dit dans cette phrase, sur l'arrogance de cette caste dirigeante de l'UE.

1) On déclare cela dans une interview généraliste. Pour éviter de parler en face à ses interlocuteurs.

2) C'est l'exemple type de l'art polytechnico-énarquien de mélanger une semi-vérité explicite et un mensonge implicite.

La semi-vérité explicite:

Pas d'industrie allemande sans mraché unique euroépen.

C'est faux. Il y aurait juste  moins d'industrie allemande.

C'est une affirmation gratuite pour les journalistes soumis et dociles.

Pour ceux qui penseraient encore, c'est un os à ronger.

Le temps de constester la forme, le temps de questionner le fond durant l'interview sera passé.


Le mensonge implicite et insidieux:   
Pas de marché unique sans UE.

Et là je ne suis pas d'accord.

Un simple organe de contrôle de type OMC suffirait.

Nous n'avons pas besoin de tout le reste de l'UE.

Tout le reste du bousin est un projet politique, dont les peuples ne veulent à l'évidence pas.

Même la majorité des hauts-dirigeants politiques élus n'en veut pas, car ils perdraient leurs jobs nationaux... (mais ils ne l'avoueront jamais en public.)


M. BRETON est très intelligent et malin. Comme d'habitude.


SAUF QUE

Pourquoi une telle intelligence n'a pas fait de lui un capitaine d'industrie de stature internationale?

Son parcours dans l'industrie est loin d'être glorieux quant à ses résultats effectifs.

Beaucoup d'esbrouffe pour peu de résultats, voire de sacrés dégâts.

Alors on se recycle là où on ne peut plus être jugé sur son travail de manière objective...


SAUF QUE:

ce genre de déclaration fait exactement l'effet inverse dans l'esprit germanique, a fortiori celui d'un juge de la Cour Suprême allemande.

Des affirmations gratuites, sans fondements.
Qui noient le poisson
Qui mettent une pression politique sur un juge. Alors que le juge exige des réponses factuelles et précises.


Tant que la France enverra à Bruxelles des Moscovici et Breton (idéologues, franco-français et TPMG = tout pour ma gueule), peu de chances que cela aille mieux.

Au contraire, en cette période de crise, cela va renforcer les crispations et précipiter la chute.
Poster un commentaire