Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Grégory LEROY

Grégory LEROY

De Nationalité française, je me suis installé en 2012 à Varsovie (Pologne). Les deux années suivantes, j'y ai investi la moitié de mon patrimoine dans l'immobilier.
En 2015, en collaboration avec des professionnels de la sécurité, j'ai lancé http://hussard.pl/ afin d'initier les français à la défense anti-terroriste.

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
conquerirlabourse

Pologne - le point sur son économie et ses possibilités d'expatriation

Audience de l'article : 8509 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 8 réactions
Votez pour cet article
(6 Votes) - Note : 4.83
Partagez cet article avec vos connaissances
POURQUOI LA POLOGNE

Je voudrais vous parler d'un pays qui ne vient pas forcement à l'esprit lorsque que l'on songe à s'expatrier: la Pologne.

Depuis cet été, je me suis installé à Varsovie. Je ne suis pas d'origine polonaise et ma connaissance de la langue est très limitée, quasi nulle.

La plupart de mes amis me demandent qu'est ce que je suis venu faire en Pologne. J'ai droit au classique et pas forcement faux « on se les caille », au stupide « c'est la misère ».

Laissez moi donc vous expliquer, pourquoi j'ai choisi la Pologne, un choix pas très sexy au premier abord mais qui se révèle très intéressant en y regardant de plus près.

En premier lieu, j'aime beaucoup la Pologne. Je m'y suis rendu une première fois au cours de l'hiver 2009 . Tout de suite, j'ai accroché, l’ambiance est magique. La Pologne est un beau et grand pays européen. On pense tout de suite à Cracovie, à Gdansk, Poznan, ou Wroclaw et leur très beau centre historique préservé, ou bien aux stations balnéaires de la mer Baltique.

La Pologne dispose aussi de très beaux espaces naturels: Les lacs de la Mazurie, La forêt de Białowieża, la chaîne de montagne des Tartras.

La Pologne est un pays catholique. Si je ne saisirai sans doute jamais l’âme russe, je me suis toujours senti connecté aux polonais.

J'ai beaucoup voyagé en Europe centrale et de l'est : En Rep. Tchèque, Hongrie, Autriche, Slovaquie, dans les pays baltes, en Ukraine, en Roumanie, en Moldavie, mais rien n'y fait, c'est en Pologne que je me suis senti le mieux.

Bon, un autre argument qui plaide en la faveur de la Pologne et je ne tournerai pas autour du pot : Les polonaises sont atomiques. Faites de petites recherches sur les cover girls de Vogue, la fille de la campagne H&M, il n'est pas rare qu'elles soient polonaises.

Ma copine actuelle est splendide.

Bref, un beau pays la Pologne, mais pourquoi y vivre et pas seulement y passer des W/E pour se détendre? Pourquoi y faire du business?



Explications

Pour commencer, le cadre économique est solide. La Pologne est le champion européen de la croissance.


Croissance du PIB polonais de 1991 à 2008

pib pologne


Soit une moyenne de 4,6% par an!

Évidement, le moteur s'est un peu grippé en 2008, ce qui n’empêche pas la Pologne d'avoir une croissance plus de trois fois supérieur à celle de la France!

Cette croissance ne se résume pas à des chiffres, elle se voit:

Tours de bureau, gratte-ciels, résidences ultra modernes, Les projets immobiliers fleurissent.

Les infrastructures publiques sont modernes, une seconde ligne de métro est en cours de réalisation.

J'ai quitté la Pologne début septembre et quand je suis revenu début Octobre, une nouvelle ligne de tram reliait la place de la constitution au centre. Tout va très vite.

Je me rends tout les jours dans l'un des deux plus grands centre commerciaux de Pologne, Arkadia.

Qu'il neige, qu'il pleuve, du lundi au Dimanche, le centre ne désemplit pas. La Pologne a une classe moyenne forte qui consomme. En d'autre mots, la consommation n'est pas réservé aux bourgeois.

La plupart des grands groupes de l'Euro STOXX 50 ont choisi Varsovie comme lieu d'implantation pour leurs investissements en Europe centrale. C'est là que se trouve les sièges de Peugeot, Renaud, Mercedes, Orange, Sanofis, ex..

La Pologne a une industrie lourde spécialisée dans le moyenne gamme performante, la seconde industrie la plus performante d’Europe exactement. Selon un récent rapport Deloitte, cette position sera toujours d'actualité dans 5 ans même si la vieille Europe est en perte de vitesse.

Tout ça pour dire, que le cadre économique de la Pologne, c'est du solide.

Fiscalité

Pas de CSG, pas d'ISF.

A partir de 26 421€ de revenu, les prélèvements fiscaux sur le travail sont plus faibles en Pologne, 32% contre 45,5% en France.

Et au dessus de 150 000 € l’écart se creuse, toujours 32% en Pologne contre 60,5 % en France.

Le revenu foncier est imposable à seulement 8,5 % et ne s’intègre pas aux revenues du travail, Magnifique!

La Pologne est incorporé à l'espace Schengen depuis 2007. Vous n'aurez aucune démarche à faire pour y résider si ce n'est prévenir le trésor publique de votre changement de domicile, fournir une facture d’énergie à votre banque (si vous gardez un compte en France) et s'inscrire au registre des expatriés français (non obligatoire).



Le marché du travail : Les polonais sont qualifiés

Les Polonais ont un haut niveau d'éducation. Les écoles de commerce et d’ingénieur sont nombreuses. Je suis effaré par le nombre d'étudiants ingénieurs de sexe féminin que je croise à l'université polytechnique(Dans l'hexagonne, elles sont plutôt branchées fac de lettre).

Les revenues minimums sont quatre fois moins élevés qu'en France.


polognerevenus2


Si vous avez des idées business, vous aurez donc accès à une main d’œuvre qualifiée, abondante (17 millions d'actifs) et peu coûteuse.

Je vous parle maintenant de mon expérience dans le bâtiment.

Ces gars sont des machines, ils travaillent de 8:00 à 23:00. Des machines qui tourne à la Vodka, c'est pas un légende.

Par contre, faut les driver, faut être derrière eux constamment, si non,ils font beaucoup d’erreurs.


L'effet levier de vos investissements


Il est beaucoup plus important qu'en France.

Vous voulez ouvrir un restaurant dans un emplacement d’exception en faisant de gros travaux d’aménagement pour moins de 200 K€, c'est possible (à Paris, on est plus ds les 700 K€ avec un loyer délirant)

Dans un autre domaine, je compte acheter un immeuble délabré dans le centre ouest, le rafraîchir et le vendre en petits lots. Tout simplement Inimaginable à Paris (je ne suis pas encore multimillionnaire).

Bref, là ou en France vous balancer des cailloux, en Pologne vous avez une puissance de feu militaire pour mener à bien vos projets immobiliers ou professionnels. Vous pouvez faire les choses en grand, sans pour autant injecter l’intégralité de votre patrimoine ou emprunter des sommes faramineuses.

Vous me direz que les bénéfices seront aussi plus faibles, mais rien ne vous empêche de commercialiser vos produits chez le voisin allemand.


La vie quotidienne

Tout est moins cher à une qualité de service équivalante à La France.

Je mange trois fois par semaine dans les plus grands restaurants de Varsovie.

Je vis dans une résidence ultra moderne, je n'ai jamais mis les pieds dans quelque chose d'aussi somptueux en France.
un super marché et une pharmacie y sont même intergrés, ça simplifie la vie.

Vous voulez aller voire un ballet de Tchaikovski à l’opéra national? Vingts euros, boire un cocktail dans un bar à la mode? Quatre euros.

Bref ma qualité de vie n'a plus rien à voire.

Sécurité et tranquillité: Personne ne vous importunera dans la rue. La délinquence et l'immigration font parti des plus faibles d'Europe. Les polonais sont calmes, de grands timides.

Les flics sont des énormes caisses surarmés. On se sent rassuré.

Personne ne m'a jamais proposé de drogue dans la rue (au contraire de Prague, nouveaux paradis des stups).

Le permis de voiture, poids lourd, moto ou bateau ne coûtent que 500€. Les cours sont assurés en anglais et les auto-écoles ne sont pas tenu par des escrocs comme en France (elles m'ont siffoné des sommes folles! Et je n'ai pas obtenu le permis contrairement en Pologne)

La vitesse réglementaire est de 10 km/h de plus qu'en France sur tout le réseau routier. Les axes principaux de Varsovie sont démesurément larges et comportent trois voix dans chaque sens, fini les bouchons parisiens.
Et on se gare partout très facilement.

Enfin, IL y a une grosse communauté de franco polonais et d'expats en tout genre.


Points négatifs

Le polonais de base est aussi chaleureux qu'une porte de prison. c'est comme ça, peut être à cause de leur histoire tragique. Les polonais sont de grands pessimistes.

Mais une fois la glace brisée, ce sont des gens très chaleureux.

Les saisons sont très marqués, les hivers assez rigoureux (On est pas au canada non plus), les étés secs et chauds, mais la qualité de l'air est bien plus saine qu'à Paris.

Trouver des collaborateurs parlant couramment l'anglais n'est pas chose facile. Si les chefs d'entreprises et cadres parlent correctement anglais, impossible de communiquer avec les ouvriers et travailleurs peu qualifiés. IL faut toujours avoir recours à des intermédiaires. Pour mon chantier, j'ai donc du payer des designers qui m'ont servi d'interface avec les ouvriers.

Conclusion

Pour conclure, je dirai que si vous avez un petit patrimoine ou que vous ne voulez plus être salarié en France, si vous voulez commencer une nouvelle vie dans un espace économique sécurisé et dynamique, que vous voulez entreprendre sans être écrasé sous les charges et les impôts, profiter de la mondialisation sans pour autant abandonner le plus beau des continents, et vivre dans un pays merveilleux, foncez!

La phobie du plombier polonais est révolu, la Pologne est le nouvel eldorado européen. Si vous avez de l'ambition, et faite preuve d'adaptabilité, vous deviendrez riche, la Pologne vit ses trente glorieuses, c'est maintenant qu'il faut en profiter!

Grégory Leroy 
Poster un commentaire

8 commentaires

  • Lien vers le commentaire Kaufmann jeudi, 04 septembre 2014 14:13 Posté par tequila

     


    Hello,


     


     


     


    J’ai lu ton article sur la Pologne. Je le trouve assez juste, en effet, mais j’ai quand même 2 remarques :


     


    « Ces gars sont des machines, ……, il faut les driver, faut être derrière eux constamment sinon ils font beaucoup d’erreurs » ; ça te fait passer pour le frenchy un peu au-dessus du lot, qui parle des « polaks » avec condescendance, c’est dommage (style : ils sont gentils, mais il faut leur montrer comment il faut faire).


     


     


     


    2e remarque : « le polonais de base ( ? c’est une chose ?) est aussi chaleureux qu’une porte de prison, c’est comme ça »….euh tu m’excuses, tu parles bien de la Pologne ? eh, faut pas pousser !


     


    Non, c’est faux ; même s’il n’y a pas l’exubérance de l’andalou, faut pas charrier !


     


     


     


    Je te dis un truc : ce qui est le plus marquant, c’est la courtoisie, même chez la jeune génération ou chez les paysans (j’ai rencontré des paysans pratiquant encore le baise-main ! c’est pas quelque chose, ça ?).


     


    Bref, je trouve dommage ces 2 remarques, la 2e est vraiment déplacée, mais bref : en-dehors de ça, le reste ça colle.


     


     


     


    A part cela, tu parles des 30 glorieuses, et là tu tapes dans le mille :  La Pologne, et Varsovie particulièrement, est LE pays /LA ville qui a le plus boosté depuis 20 ans.


     


     


     


    J’ai la chance d’avoir connu Varsovie la dernière année de l’ancien système (88, Table Ronde, légalisation du 1er syndicat etc), et d’avoir vu l’évolution de cette ville, c’est juste stupéfiant. STUPEFIANT. D’une ville grise et terne, elle est aujourd’hui (et c’est pas fini, le mouvement est en marche), une ville juste géniale et fascinante. Elle tire en fait maintenant parti de ce qui était jusqu'alors un « handicap, savoir qu’elle a été détruite à 85 % ; donc aujourd’hui, au contraire d’autres villes historiques à grand patrimoine qui n’ont pas souffert de la guerre (Prague, Barcelone, ……..) les + grands architectes y viennent et plein de projets « amazing » y voient le jour.


     


     


     


    Avec une promotion mieux faite à l’étranger, elle a tous les atouts pour devenir un pôle (un « hub ») ces prochaines années (grands parcs, verdure, très bon marché pour un touriste, ville en plein boom, gens sympa, plein de coins branchés, bonne cuisine, etc).


     


     


     


    Je te rejoins avec ta conclusion : C’est MAINTENANT que ça se passe ! et il faut faire de la pub, les gens restent sur des clichés, et Varsovie sonne encore trop exotique !


     


     


     


    A la condition ci-dessus (mais il faut que la branche du tourisme se bouge), Varsovie va devenir rapidement un must, on tape ?


     


     


     


    Bonne chance, « Grzegorz », powodzenia !