Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Thibault Doidy de Kerguelen

Thibault Doidy de Kerguelen

Je suis président de la Compagnie Financière et Patrimoniale de Normandie. Vous pouvez me suivre sur mon site http://maviemonargent.info/

promospeciale

Angela Merkel fait un pied de nez au gouvernement français…

Audience de l'article : 1181 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

Angela Merkel se fiche de l’avis du gouvernement français. Elle annonce de manière péremptoire que l’UE prolongera les sanctions économiques contre la Russie

Le gouvernement français veut renouer avec la Russie

Souvenez vous, c’était dimanche dernier sur les ondes d’Europe1: «Bien sûr, je souhaite une levée des sanctions, le président de la République le souhaite également, je suis allé en Russie pour négocier avec les Russes à ce sujet»… d’après Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture, sa position est partagée par l’ensemble du gouvernement. «Emmanuel Macron, qui est  allé en Russie il n’y a pas longtemps, souhaite que les sanctions soient levées d’ici l’été, je suis d’accord», a-t-il ajouté. «Ces sanctions sont liées à une crise diplomatique, en partie également à une décision de la Russie sur un embargo sanitaire. Nous avons tout fait, je me suis déplacé en Russie à ce sujet, pour obtenir une levée des sanctions», a assuré celui qui cumule aussi les fonctions de porte-parole du gouvernement.

Moscou a interdit en février 2014 l’importation de porc européen sur son territoire, officiellement en raison de quelques cas de fièvre porcine africaine découverts chez des sangliers morts en Lituanie et en Pologne, en réalité en réponse à l’embargo que l’UE, sur injonction de Washington, avait décrété à l’encontre de la Russie à cause de la crise ukrainienne.

En octobre dernier, le ministre de l’Agriculture avait évalué les pertes liées à cet embargo à 44 millions d’euros pour la filière porcine française. Cet embargo est à l’origine de la plus grave crise que l’élevage français ait connu. On estime à près de 1000 le nombre d’éleveurs qui se sont suicidés. On comprend dès lors que le gouvernement français, qui estime avoir avoir déjà payé cher avec l’affaire des « Mistrals » sa fidélité aux USA, ait une authentique envie de renouer avec la Russie (d’autant que d’autres pans de l’économie française souffrent du blocage des relations commerciales).

Mais Angela Merkel, la « patronne », ne l’entend pas ainsi!

En voyage aujourd’hui en Ukraine, la chancelière d’Europe a déclaré au président ukrainien Petro Porochenko, qu’on entendait le son du canon dans l’est de l’Ukraine et que cela rendait impossible la levée des sanctions, décrétées par l’Occident contre la Russie.

«Parce que les accords de Minsk ne sont pas mis en œuvre intégralement, l’Union Européenne devra prolonger les sanctions contre la Russie», a-t-elle affirmé. Basta, fermez le ban, y’a qu’un chef et il n’est pas français!!!


Poster un commentaire