Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

J'aide les humains 

1 - à se libérer du système socialiste

2 - à financer leur liberté via les marchés financiers et le business online

3 - à vivre mieux et à se comprendre mieux 

J'ai créé en 2010 Objectif Eco et je l'ai entretenu depuis en réunissant des auteurs animés par les mêmes convictions que les miennes et des lecteurs à la recherche de solutions pour ces mêmes problématiques.



Mon compte FACEBOOK est ici

Mon compte TWITTER est ici


MON BLOG PERSO (vie au Costa Rica, Thaîlande, santé) est ici

GRATUIT. Téléchargez le livre JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE (10.000 ventes à 40€). Le lien est ici

.

Logo Crise 6

BUSINESS 2

LOgo Final 3
.
Logo Business essai 2

charlesjungle

Mes 2 comptes INSTAGRAM

User 1  = wild_tropical_fruit
User 2  = charlesbkkcr


charleshongkong

promospeciale

Une vision économique politique et sociale du futur très précise par un lecteur d'Objectif Eco

Audience de l'article : 2312 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction
Dans la mouvance que vous présentez, ma vision de l'avenir à 2 ans.

_________

Il y a une vraie crise sanitaire. Je ne crois pas à une affaire que l'on fait mousser à outrance.

Pourquoi?

Parce que toutes les zones économiques sont touchées et que celles qui ont des éxcédents financiers (Chine, pays du Golfe) n'ont pas intérêt à bousiller leur économie.

Si on traite ce virus à la manière d'une grippe, en laissant la crise suivre son cours, on va se retrouver avec 8% de morts dans la population avant que l'on ait un traitement.

( Ceci étant dit, mettre l'économie par terre va aussi faire de nombreux morts physiques.)




La réponse des pays est à cet égard révélatrice:

  • USA et UK se posent la question de laisser aller. L'economie d'abord.
  • L'Europe continentale fait le choix totalement inverse. Inculture économique des dirigeants et peur.
  • En Chine, le parti commniste veut rester au pouvoir à tout prix. S'il faut brider la société et plomber l'économie, c'est secondaire.


Par là-dessus, et je vous rejoins, il y a une formidable opportunité pour la haute finance de se gaver de toute l'épargne des vieux rentiers.

En France 1400 milliards d'Euros. Ca fait saliver.

Le  hold-up du millénaire.

Et une convergence avec les politiques voulant toujours plus de pouvoir au travers d'une Europe politique uniformisée.

Mais, les peuples européens n'en veulent pas.

La crise va permettre aux gouvernants de faire passer cette pilule anti-démocratique enrobée de médicament contre le coronavirus.

Mais je pense que c'est voué à l'échec, car les intérêts sont trop divergents dans l'UE.



_____


Je table plutôt sur un éclatement de l'Euro en quatre phases:


Phase 1: Soutien des états individuels à leurs économies nationales, pour parer au plus pressé.

Les états auront besoin d'argent. De beaucoup d'argent.

Tois voies pour cela:

  • l'emprunt
  • la spoliation d'état
  • l'impression monétaire
Le problème de plus d'emprunt est que les seuls qui peuvent prêter de telles sommes sont aujourd'hui les pays pétroliers.

(Et la Chine, mais elle ne prêtera pas, elle achetera des actifs en Europe.)


Ces pays vont demander des garanties fortes.

Les seules garanties possibles sont l'immobilier étatique ou les 1400 milliards d'euros d'épargne des Français (à comparer aux 2000 milliards de la dette actuelle.)

L'état va donc bloquer l'épargne des français sur les assurances-vie et livret A, au nom de "l'effort de solidarité nationale". Ils ne le rendront que dans 10 ans; après une inflation à 10% par an ou plus.

Mais cela ne va pas suffire, car:

  1. la capacité d'endettement est limitée, comme on part d'une situation déjà tendue.
  2. les pays prêteurs ont eux-mêmes avoir leurs problèmes.


Chaque pays va être en concurrence féroce pour l'accès à un crédit rare et cher.

Ce sera une phase déflationniste, car les consommateurs vont attendre les bonnes affaires.

Ex 1: Je viens de repousser le remplacement de la chaudière de ma maison, malgré les subventions. Et de toute manière, les monteurs sont malades...

Ex 2: Je voulais louer un terain commercial, je vais attendre que les loyers baissent de 30%.




Phase 2: Impression monétaire

En parallèle de la phase 1 ou lorsque l'accès direct au crédit extérieur sera trop tendu, l'UE devra soutenir les pays membres et les banques.

La BCE va donc imprimer des tonnes de monnaie.

La période sera inflationniste pour la masse monétaire et peut-être encore déflationniste sur les prix à la consommation.





Phase 3: Rebond de l'économie

La quantité d'argent permettra de refaire partir la machine, mais de manière temporaire, car les masses sont trop grandes.

On n'arrête pas la marée.

Mais cela fera suffisamment illusion auprès des masses pour que la haute finance pousse se gaver d'une dernière bulle.

Mais les tensions sociales seront fortes.




Phase 4: Eclatement de l'Euro.

Devant les tensions grandissantes, il n'y aura que deux choix:

  1. Intégration complète dans l'UE
  2. Désintégration

Ma conviction est que ce sera la désintégration, car la crise sanitaire aura montré qu'il n'y a pas vraiment d'entre-aide européenne et que, quand ça va mal, le vrai groupe social reste le pays.

Les peuples ne voulaient déjà pas d'intégration avant la crise; encore moins après.

Une intégration ne pourrait être que non-démocratique; sous l'impulsion des populistes autoritaires, qui auraient trouvé là un moyen d'accéder au pouvoir.




La désintégration induit l'éclatement de l'Euro.

Cela mettra les banques en faillite, car leurs réserves auront été placées à la BCE.

L'état devra les nationaliser et bloquer l'épargne des français avec une autre raison pour "l'effort national de solidarité".


______


Qu'alors y faire?

Concrètement, il y aura des mesures forte de soutien aux entreprises en phase 1 et 2.

Si l'on étudie l'histoire des crises économiques, il faudra se ruer dessus, pour réinvestir immédiatement dans des biens tangibles et le moins possible dans la reprise du business.

La monnaie s'évaporera, mais pas les biens tangibles.

A contrario, il ne faudra pas emprunter auprès des banques, hors du parapluie de l'état. Surtout à titre personnel.

La crise de l'Euro et du crédit arrivera. Les banques reprendront les biens en garantie, avec l'aval des états.

Ce sera le pot de terre contre le pot de fer.


___________



Enfin, petit rappel de la force relative des zones économiques:

  1. Seulement 15% de l'économie américaine est à l'import-export. Les banques sont beaucoup plus saines qu'en Europe. Ils ont du pétrole. Ils peuvent se permettre de se couper un bras en s'isolant; ils n'en mourront pas. 
  2. La Chine est assise sur une montagne de cash.
  3. Les pays pétroliers ont des réserves de cash et de pétrole.
  4. Reste l'Europe, comme une conne à tergiverser...
_______


“Dieu a dit : il y aura des hommes blancs, il y aura des hommes noirs, il y aura des hommes grands, il y aura des hommes petits, il y aura des hommes beaux et il y aura des hommes moches, et tous seront égaux ; mais ça sera pas facile… Et puis il a ajouté : il y en aura même qui seront noirs, petits et moches et pour eux, ce sera très dur !”

Coluche







Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire Thierry Seguin samedi, 28 mars 2020 05:52 Posté par Thierry Seguin

    Interessant.
    "A contrario, il ne faudra pas emprunter auprès des banques, hors du parapluie de l'état. Surtout à titre personnel. La crise de l'Euro et du crédit arrivera. Les banques reprendront les biens en garantie, avec l'aval des états"

    Ca c'est une bombe. Donc pour lui, tout francais qui serait encore en train de rembourser son emprunt immo lorsque l'explosion de l'Euro arrivera sera susceptible de se voir confisquer son bien immobilier dans son ensemble?