Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Thibault Doidy de Kerguelen

Thibault Doidy de Kerguelen

Je suis président de la Compagnie Financière et Patrimoniale de Normandie. Vous pouvez me suivre sur mon site http://maviemonargent.info/

promospeciale

Un surcoût de 10 milliards pour le projet de métro…

Audience de l'article : 1301 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

10 Milliards de surcoût pour le Metro du Grand Paris avant même le premier coup de pioche

Nous apprenons aujourd’hui que le futur métro « Grand Paris Express » devrait coûter 30 milliards d’euros, soit 9,5 milliards de plus que prévu en 2008, selon un rapport qui vient d’être remis au gouvernement. Un surcoût qui ne semble pas affoler les journalistes qui, pourtant avaient fait des gorges chaudes des 2 milliards de surcoût de l’EPR. Bon, remarquez qu’en fait, les deux sont cumulables, puisqu’il faudra bien de l’énergie en quantité légèrement supérieure à ce que les éoliennes sont capables de produire pour faire fonctionner ce « métro du futur »… Et puis, 9.5 milliards de surcoût avant même que le premier trou ne soit creusé, ça nous laisse encore une marge de manœuvre et un potentiel d’indignation intact pour les années à venir….

Le rapport ne s’arrête pas uniquement au chiffrage. Il aborde aussi celui du séquencement. En fait, il propose trois scénarios avec des dates d’achèvement différentes:

  • Le premier reprend l’objectif d’une mise en service en 2025, ce qui supposerait de porter à 12 milliards d’euros (contre 4,9 milliards initialement envisagé) la dotation de l’Etat et les subventions des collectivités territoriales. Outre que « dans le contexte budgétaire actuel n’est, de toute évidence, pas envisageable« , il faudrait construire 18 kilomètres par an en moyenne, et un tel rythme n’a jamais été atteint ailleurs qu’en Chine.
  • Le deuxième scénario a pour horizon une mise en service totale en 2030, avec un coût de 12 milliards d’euros d’ici 2020.
  • Le troisième scénario reprend les grandes lignes du deuxième mais se donne pour horizon l’année 2040.
C’est le 15 février prochain que le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, annoncera  ses arbitrages sur le séquençage et le financement du projet.

Pour en savoir plus sur l’avancement du projet: Métro du grand Paris
Poster un commentaire