Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

promospeciale

Seine-Saint-Denis : le RSA menacé, 30 à 40 départements concernés!

Audience de l'article : 1350 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
C’est un article de France Télévision qui revient sur la réalité du RSA qui est effectivement une dépense de solidarité nationale mais qui pèse sur les finances exsangues de chaque département.

Résultat, l’enjeu du bras de fer entre les élus locaux et l’Etat est de faire prendre en charge le RSA par la collectivité nationale ce qui serait logique.

Raisonnons par l’absurde. Si tous les « pauvres » allaient s’installer en Creuse, le département serait incapable d’absorber évidemment de telles dépenses… or l’installation est libre dans notre pays et surtout toutes les zones géographiques ne concentrent pas les mêmes misères ou des problèmes sociaux ou d’emplois identiques.

Bref, le RSA deviendra vite une dépense de l’Etat avant que la gronde sociale ne monte trop vite.

Charles SANNAT



CAF-seine-saint-denisEn Seine-Saint-Denis, les élus mettent la pression sur l’État pour que celui-ci finance lui-même le RSA.

Une trentaine de départements menacent de ne plus verser certaines prestations sociales comme le RSA. Ces collectivités territoriales n’ont plus un sou en caisse. Elles ont même des dettes en raison des baisses des dotations de l’État et aussi parce qu’il y a de plus en plus de bénéficiaires.

Des investissements menacés

Dans la Caisse d’allocations familiales de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), chaque jour, plus d’une dizaine d’inscriptions au Revenu de solidarité active, le RSA, sont enregistrées. Le RSA est versé par le département depuis 2004. En Seine-Saint-Denis, le nombre de bénéficiaires est en constante augmentation, de 78 131 en 2010, à plus de 100 000 l’an dernier.

Problème, l’enveloppe versée par l’État n’a pas évolué. Du coup le RSA pèse de plus en plus lourd dans le budget du département, c’est sa première dépense. Les autres investissements, comme la création d’un gymnase, s’en voient menacés. “Le RSA c’est une dépense de solidarité nationale, elle doit être financée sur le budget de l’État”, affirme pour sa part Stéphane Troussel, président du conseil départemental.

Source FranceTV ici
Poster un commentaire