Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
conquerirlabourse

« Thévenoud tente un come-back et se fracasse sur la note impayée de cantine de ses gosses ! Le PS toujours mutique !! » L’édito de Charles SANNAT

Audience de l'article : 963 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Thomas Thévenoud nous a gratifiés, avec la complicité de quelques médias forts complaisants, dans notre époque pourtant bien sensible, d’un moment de pure délectation communicative, que dis-je, une véritable jouissance télévisuelle, et nous a procuré un véritable (n’ayons pas peur des mots mes chers amis) orgasme démagogique.
Ne soyez pas surpris : oui, désormais, alors que je pensais que nous avions atteint le fond il y a bien longtemps, je reste ébahi par notre capacité collective à creuser… Vu où nous en sommes, parler d’orgasme démagogique devient parfaitement légitime.

Souvenez-vous, Thomas Thévenoud c’est l’homme de “phobie administrative”, un concept moderne qui, comme il le dira lui-même, a fait rire la France entière.

“Tout le monde a le droit à une deuxième chance” !

Voilà le message que fait passer Toto. “Tout le monde a droit à une deuxième chance.” C’est donc en se basant sur ce principe que Toto a décidé de se représenter à la députation dans sa circonscription, sans l’étiquette PS tout de même ; oui, vous savez le parti socialiste, le parti, disons-le, des classes laborieuses (enfin pour celles qui ont encore du boulot) et des gens qui ont pour habitude de payer leurs impôts et de ne pas aller se réfugier dans des paradis fiscaux. Enfin, ça c’était la théorie puisque depuis quelques décennies, les principes moraux s’effacent un peu partout au profit du seul portefeuille personnel.

Alors comme Toto veut rester député vu que c’est un poste tout de même sympa, avec pas mal d’avantages et une bonne cantoche (c’est super important pour la suite la cantoche), il faut qu’il fasse remonter sa cote de popularité, d’où son plan de “come-back du Toto”.

Il est allé loin le Toto, on le voit même chanter horriblement, d’ailleurs avec une voix de fausset et totalement faux, la vague soupe d’une chanteuse répondant au nom de Jennifer, en ayant mis dans le mange-disque de son Scénic le CD et s’extasiant sur une artiste qui doit faire “peuple” et “d’jeuns” dans l’esprit tordu des communicants qui le conseillent.

Bon, je me moque, je me moque, mais je ne chante pas plus juste que Toto. Cela dit, le sachant, vous ne m’entendrez pas chanter dans mon Dacia (dans lequel je n’ai pas le mange-disque) sur un air de Jennifer pour me représenter à la députation… Mais c’est une autre histoire.

Le vilain Canard déchaîné explique que Toto ne paie pas non plus la cantine de ses gosses…

On apprend donc au même moment (ce n’est pas tout à fait un hasard) que “l’ancien secrétaire d’État au Commerce extérieur aurait omis de s’acquitter des frais de cantine de ses enfants depuis 2011, selon Le Canard Enchaîné“.

De la décence…

Voilà ce que j’ai envie d’hurler à cette classe dirigeante abrutie et qui, évidemment, crée nos malheurs de demain car dans la vie, tout est une question d’équilibre et d’étalonnage.

Si vous allez trop loin dans un sens, le retour de bâton est terrible. Trop de laxisme conduit à une forme d’anarchie qui amènera une forme de fascisme pour réguler les choses.

Inversement, l’absence de liberté est totalement mortifère pour l’avenir d’une nation. Bref, l’indécence de nos dirigeants qui ne pensent qu’à s’en mettre plein les poches a déjà excédé pour une large part nos concitoyens qui ne sont pas dupes et n’attendent qu’une seule chose, en silence encore pour le moment, à savoir donner un grand coup de pieds au cul à tous ces indécents.

Tout cela, c’est le niveau 0. Mais c’est assez logique car nous entrons dans le champs d’un théorème mathématique bien connu de tous : 0+ 0 = la tête à Toto…

Au fait Toto, tu penseras à payer la cantoche des gosses, car moi je paie tous les mois celle des miens et je n’ai pas des émoluments de député !!

En attendant, mes chers amis, préparez-vous, il est déjà trop tard !

Charles SANNAT

“Insolentiae” signifie “impertinence” en latin
Pour m’écrire Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Pour écrire à ma femme Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL, “patrimoine, emploi, localisation”. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.


Source Challenges ici avec la vidéo où Toto chante !
Poster un commentaire