Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
DE GIRO 2

La Crimée sans électricité: Poutine étonné par la position de Kiev

Audience de l'article : 643 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Pour vous la faire en synthèse, Kiev a laissé détruire les pylônes électriques qui alimentaient la Crimée… du coup la Crimée est dans le noir.

En échange, Poutine vient de couper le gaz à l’Ukraine qui va se cailler tant que la Crimée est dans le noir.

Logique.

Le problème c’est qu’à force de raisonner de cette façon-là, nous finirons par échanger aussi des bombes atomiques.

Charles SANNAT

La destruction des lignes à haute tension dans la région de Kherson (Ukraine) n’aurait jamais 4été possible sans l’approbation tacite de Kiev, selon le président russe Vladimir Poutine.

La position des partenaires ukrainiens concernant le blocus énergétique de la Crimée est surprenante, ce dernier n’étant possible qu’avec leur approbation tacite, a déclaré mercredi le président russe Vladimir Poutine.

« Bien sûr, ces problèmes seront surmontés. Il n’y a que la position des partenaires de Kiev qui soit étonnante: ces événements ne se seraient jamais produits sans leur approbation tacite, c’est évident et facile à comprendre. Ils évoquent la nécessité de réintégrer la Crimée au sein de l’Etat ukrainien et se moquent en même temps de ses habitants, en agissant dans le sens contraire. Eh bien, c’est leur choix », a indiqué le chef de l’Etat russe.

Suite à l’explosion de lignes à haute tension organisée par les radicaux ukrainiens dimanche dernier, l’approvisionnement en électricité depuis l’Ukraine a été coupé, la quasi-totalité de la péninsule de Crimée se trouvait sans lumière. Les principaux ouvrages d’infrastructure et sociaux ont été connectés à des groupes électrogènes d’urgence. La production d’électricité propre a permis d’approvisionner en partie certaines zones de la Crimée, plus particulièrement la ville de Simféropol

Toutefois, actuellement, grâce au soutien du ministère russe des Situations d’urgence, l’approvisionnement en électricité a été rétabli dans 300 des 319 localités de la péninsule.


Lire la suite
Poster un commentaire