Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne !

Je vis en contraste extrême entre Bangkok la sauvage torride et la jungle encore préservée du sud pacifique du Costa Rica. 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.



Inscription à ma newsletter BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE 
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle
NOUVEAUTE 2017


Suivez mes "conneries" et ma life sur INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
DE GIRO 2

L'image qui montre que les élites ruinent méthodiquement petit à petit les populations occidentales depuis 2007

Audience de l'article : 17265 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 13 réactions
Votez pour cet article
(3 Votes) - Note : 5.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Je ne comprends pas l'action des élites politiques et économiques depuis 2007. Vraiment. Elles ont pété un boulon quand le système financier mondial a failli sauter. Et depuis, c'est un festival de destruction de la situation économique de toutes les populations occidentales. Il n'y a pas de croissance durable et solide sans un partage du gateau, ne serait ce que pour maintenir en place la solvabilité de la demande. Ils en ont plus rien à foutre.

Voici un graphique qui dit tout sur ce phénomène.


elitequideconne

Avant 2007, les riches s'enrichissaient avec les pauvres. Et ce depuis la Seconde Guerre mondiale. Il y a bien eu un petit écart dans les années 70 pendant les errements de la politique monétaire américaine qui a sévèrement touché les riches, mais globalement, la courbe bleue des riches et la rouge des pauvres, ont suivi des tracés identiques.

Puis 2007 et la crise des subprimes est arrivée et on assiste depuis à un énorme vol, les haut bureaucrates  politiciens marchant main dans la main avec les oligarchies. La courbe bleue est au plus haut, alors que la courbe rouge des pauvres est revenue au niveau des années 80. Le détournement du partage des richesses est devenu un principe phare de la gestion des Etats Occidentaux.

En France, on se ment. Les statistiques sont maquillées. L'Etat introduit des distorsions dans tous les sens. Mais le phénomène est là. J'ai déjà parlé du cas de mon salarié en France qui a vu son pouvoir d'achat réel chuter de 20% depuis 2008.

J'ai reçu le témoignage de mon ex femme, clerc de notaire qui m'écrit qu'elle n'a pas mis les pieds dans un magazin de fringues depuis 4 mois et qu'elle vivait beaucoup mieux quand elle était étudiante stagiaire il y a 10 ans ! Elle m'écrit comme des centaines d'autres, qu'elle doit se serrer la ceinture et qu'elle termine ses mois à l'arrache, son équilibre se jouant à quelques dizaines d'euros. Pour un BAC+4, pur produit du système français qui va sur ses 34 ans, je trouve que cela illustre parfaitement mes éditos.

Les chiffres officiels sont foireux. La France, comme les USA et le monde occidental est en train de ruiner les salariés privés.


J'en arrive à ma vision de l'avenir !

Je ne partage pas l'opinion de Charles Sannat et de pleins d'autres analystes qui nous annoncent l'écroulement imminent de l'euro, de l'Europe, de la France. Je suis d'accord avec eux sur le fond, mais sur la question du timing, j'ai une énorme divergence.

Charles Sannat et les autres nous décrivent avec justesse, précisions chirurgicales et souvent avec humour tout ce qui ne va pas. Ensuite, il assène un gros " ca va péter" à la fin des articles. "Il est déjà trop tard". "C'est pour bientôt".

Ce qui déconne dans leurs raisonnements, c'est que la situation n'a pas empiré depuis 2007. Elle est stabilisée et identique. 7 années que les oligarchies tiennent le monde et le font tourner dans le chaos.


Je vous pose tous la question

Quelle est le trigger qui peut faire perdre le contrôle de la situation ? Tous les alarmistes imminents sont incapables de répondre à cette question. Pendant ce temps là, le temps justement passe, s'écoule sans qu'aucun écroulement soit visible ! Cela secoue certes. Mais rien ne s'effondre.


Qu'est ce qui peut être pire que 2007 ou 2008 ? Qu'est ce qui peut faire péter le système ? A mon sens, rien qu'on ne connaisse déjà. Il faudrait un évènement improbable que l'histoire de l'humanité a produit à intervalle régulier.

Pour Loïc Abadie, c'est la perte de confiance dans l'action des banques centrales, dernier garde fou avant l'effondrement du système ! Et là, je ne suis pas non plus d'accord avec Loïc et encore moins avec Charles Sannat. L'action des banques centrales est de mettre l'inflation à 2% par an. Actuellement, elles utilisent le QE dans cet optique. Charles Sannat critique ce QE en expliquant qu'il échouera à faire de la croissance. A mon sens, aucun QE n'a pour objectif de faire de la croissance de PIB. La croissance de PIB s'obtient essentiellement par des exports et de la conso intérieure. On ne fait pas de conso intérieure avec des cycles démographiques négatifs... (ou pour la France, en important une immigration massive sous capitalisée, sous formée et à religion différente, pour remplacer les baby boomers et cacher le problème, en en créant un encore plus gros, celui du coût financier et celui de l'intégration ratée !).


Les QE résolvent les problèmes d'insolvabilité et d'inflation monétaire, pas de croissance.

Et pour l'instant, ils y arrivent partiellement au Japon si ce n'est pas totalement aux USA.

Je ne pense pas que les banquiers centraux s'illusionnent deux secondes sur la croissance par QE.


Ensuite.

L'argument de Charles Sannat (que je lis deux ou trois fois par semaine) est de dire que l'euro va exploser. Je partage totalement son point de vue. Cette histoire de devise européenne est une aberration économique. Et il n'y a pas de plan B comme le disait récemment Georges Soros dans une interview à la TV anglaise.

Mais l'euro ne va pas exploser demain. Surtout avec l'arrivée du QE qui va retarder toutes les échéances...


Ma vision de l'avenir, différente de celles des analystes vedettes du net, mais assez proche de celle de Jean Christophe Bataille.

Le QE se lance en Europe.

On bouche les trous.

Les années passent. Au moins 4 ou 5 ans.

Des petites crises par ci par là. Des faillites. De la tension... Rien qui fasse sauter le système.

Pendant ce temps là, le graphique que je vous ai sélectionné plus haut...

Lui, il vous démâte la tête. Littéralement. Il vous bousille votre vie.

Tous les français, les 90 ou 95% des salariés du privé, se font littéralement spolier leur pouvoir d'achat.

Depuis 2007, le pouvoir d'achat réel a chuté d'au moins 20% avec les différentes mesures fiscales en France ou aux USA avec les politiques anti partage des richesses.

Rajoutons 15% de baisse d'ici 2019 ou 2020 mini.

Et vous allez tous vous retrouver à sec de pognon.


Pendant ce temps, d'autres que vous auront la belle vie


Au dessus de vous, le top 1% va continuer à se bourrer de pognon sur votre dos. Désolé de vous le dire cash, mais je fais parti de ce top 1%, un peu à mon insu j'en conviens, la vie m'ayant forcée à revenir au business (et croyez moi, j'ai lutté pour essayer d'imposer à mon destin une direction, mon blog du Costa Rica en étant témoin. Après 5 ans d'efforts, j'ai lâché l'affaire, j'ai abandonné ma liberté d'homme et je me suis mis à pisser dans le sens du vent. Le pognon a immédiatement accouru pour ma satisfaction immédiate, mais en même temps à mon grand écoeurement, étant amoureux de la liberté humaine).

Quand je regarde ma situation (en étant détaché comme vous pouvez le voir, car au fond, gagner de l'argent n'est qu'un jeu, une distraction...), je ne vois absoluement pas les mêmes choses que Charles Sannat ou Loïc Abadie. Je vois même au contraire pas mal d'opportunités partout dans le monde dans les années qui viennent.


Si je me permets de vous conseiller à longueur de mois de vous casser de la zone occidentale, c'est parce que fondamentalement, la France vend désormais une vie terne avec des problèmes de pognon, un avenir qui sera compliqué, loin, très loin du sentiment de légereté. J'ai été pauvre, au RMI avant 2003. Je sais ce que signifie problème de pognon. Pas un vaste choix de partenaire amoureux. Arbitrage permanent des dépenses. Peu de loisirs. Beaucoup de stress, angoisse du futur.

Je me refuse à vous décrire pour faire de l'audience un futur immédiat noir (et je ne dis absolument pas que Charles Sannat ou Loïc Abadie le font, ces deux cerveaux agissant par convictions personnelles et donc par honnêteté) qui vous donnerait un espoir de changement dans vos vies, qui ferait revenir un peu de justice économique.

Je crois que depuis 2007, le top 1% enfume tout le monde et qu'il va continuer peinard à le faire dans les 5 ans à venir. Tout le monde va couiner. Mais tout le monde va continuer à se lever le matin pour bosser, cracher de la valeur ajoutée pour les actionnaires et payer les impôts pour les nombreux rentiers des Etats...

Devenir esclave moderne chair à dividende ? Ou non ?


Je n'ai pas écrit mon dossier sur l'expatriation pour en vendre des milliards. Je l'ai fait parce que fondamentalement, si vous avez encore un gramme d'instinct de survie et deux grammes de couilles, il faut fuir en Asie... Comme l'écrivait dans mon dernier article deux expats, l'expatriation est un énorme projet qui englobe l'amitié, l'amour, les impôts, le climat, le pouvoir d'achat, la sécurité des biens et des personnes, la santé, la réalisation de soi, le choc des cultures... C'est du lourd. Mais il faut mieux partir que rester en France ou aux USA à devenir esclave moderne - chair à dividende...

Prenez votre courage à deux mains et barrez vous. Le QE est là. Si la Banque Centrale Suisse a lâché l'euro dans le chaos, c'est qu'elle le sniffe et qu'elle doit avoir de sérieuses infos en insider...

QE = poursuite en avant dans la stabilisation du système à votre détriment (sauf si vous faîtes partie du top 1% et je sais chers lecteurs que vous êtes nombreux à être plus blindés que je ne le suis...)


Charles Dereeper



lead-enrichir-25000
Poster un commentaire

13 commentaires

  • Lien vers le commentaire PERRAIN vendredi, 23 janvier 2015 13:23 Posté par PERRAIN9393

    Mettre son argent a l'exterieur de la france c'est déjà une bonne solution non ?


    car l'expatriation c'est pas facile, j'étais en Thailande pendant 3 mois...


     


    1€ = 39 baths....finie la belle époque.


    quelles garanties bancaires la bas ou ailleurs ?


     


    Je suis d'accord à propos de l'euro..un matin cela sera comme en Argentine, ok mais que faire ?

  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper mercredi, 21 janvier 2015 10:11 Posté par Charles DEREEPER

    pour ceux qui restent en France, la note sera très salée. obligatoirement. meme pour le top1% a moins d'avoir des affaires internationales... la seule solution ! vivre en france oui, mais surtout pas pour son argent !

    Il n'y a pas de solutions sinon. Le système va broyer méthodiquement et lentement tout le monde. c'est ainsi. Il le fait déjà depuis pas mal d'années.

    si je rentrais en France apres seulement 5 ans d'expatriation, mon niveau de vie est explosif par rapport à avant et à ceux qui sont restés.

  • Lien vers le commentaire Closter mercredi, 21 janvier 2015 10:02 Posté par Hercule50fr

    Bonjour,


    Je vous suis tout comme je suis Charles Sannat (mais vous depuis un peu plus longtemps puisque j'avais acheté votre livre avant d'acheter ma résidence principale en 2010 qui m'avait vraiment fait méditer :))


    Il est intéressant de voir votre point de vue qui va "dans le même sens que Charles" mais qui diverge sur la forme. Lui parle d'explosion, vous d'une mort à petit feu.


    Mais qu'en est il des gens qui restent en France et placent leur épargne en MPX et diverses valeurs "tangibles".


    Ceux là vont-ils également mourir à petit feu selon vous ou bien vont-ils justement pouvoir tirer leur épingle du jeu en faisant de bonnes affaires avec une bulle immobliere qui devrait se dégonfler, un euro qui devrait souffrir.


    Dans le cas où l'expatriation n'est pas une possibilité, car vous l'indiquez à juste titre  il faut faire beaucoup de concessions qui ne sont pas envisageables quand on est assez impliqués dans la vie (maison, enfant etc...) Que recommanderiez vous?


    Merci d'avance :)

  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper mardi, 20 janvier 2015 17:41 Posté par Charles DEREEPER

    RDV dans 4 ans. on verra bien si tout a sauté et s'est écroulé...

    en revanche, totalement d'accord pour dire qu'il faut partir maintenant en expat pendant qu'on peut encore le faire librement et facilement...

  • Lien vers le commentaire hftrade mardi, 20 janvier 2015 16:31 Posté par hftrade


    Je ne suis pas d'accord avec cet article. les nuages noirs s'amoncellent en france
    en plus d'une situation economique desastreuse  :


    - 10000 militaires dans la rue ( meme en amerique du sud on voit plus ca, en repoubellique francaise...normal) bien sur en afrique centrale c'est plus que courant mais qui voudrait vivre en afrique centrale ou moyen-orient


    - des lois liberticides en preparation, et une surveillance accrue des petits francais


    - un guerre en europe dont on parle de moins en moins en ukraine mais qui fait de plus en plus de degats


    bien sur la corruption et lachete des dirigeants francais (UMPS) premiers responsables de cette debacle n'est que rarement denoncée.
    les francais demontrent plus que jamais qu'ils sont des VEAUX


    concernant la finance, nous allons vers un krach monetaire generalisé. la BNS a laché l'euro alors que la majorite des echanges de la suisse sont avec la zone eur.


    concernant l'expatriation, bientot ce sera plus un choix mais une NECESSITE pour tout francais de souche qui aspire a vivre decemment et en securité
    de plus il vaut mieux preparer son expatriation avant que les portes ne se ferment a la sortie  et l'entree dans des pays etrangers


    la Ve repoubellique , d'inspiration communiste et premier etat au monde en terme de depenses sociales, n'aura bientot plus le moyen de sa politique d'acheter la paix sociale (hollande a quand meme mis recemment 5 milliards de coté pour les banlieues !)


    certains DOM-TOM francais sont devenus des caricatures, comme mayotte, on touche les allocs mais on meprise ouvertement le pays

  • Lien vers le commentaire karlusson dimanche, 18 janvier 2015 13:33 Posté par karlusson

    notre contrarien voyait l'or flamber fin 2014, il est vrai qu'il en vend, mais l'effet d'annonce est resté sans effet... et les partisans du QE de la BCE ne semblaient pas prévoir la forte hausse du CHF. Pourtant, la BNS n'allait pas rester en parité à 1,20 si la planche à billets de l'euro rentre en scène fin janvier. Les pro-QE auraient pu le sentir, non ?

  • Lien vers le commentaire karlusson samedi, 17 janvier 2015 16:36 Posté par karlusson

    hum... c'est pas le 1% qui détient la dette souveraine, pas fou. Il n'y a que deux classes, le 1% et les 99% qui sont le prolétariat. Il y a ensuite plusieurs couches au sein même du prolétariat qui s'opposent entre elles et qu'on abreuve de spectacles idiots. C'est de la lutte des couches que le 1% tient son pouvoir de classe dominante. Le chaos maintient son harmonie.

  • Lien vers le commentaire Falconni samedi, 17 janvier 2015 15:54 Posté par Mapomme

    Jusqu'ici, Marx avait tort, et Henry Ford raison : les riches ont besoin des pauvres comme les pauvres des riches, et moins les pauvres sont pauvres, plus les riches sont riches.
    Mais avec les robots et les bactéries ou algues pour faire le boulot, l'intérêt de l'existence des pauvres peut être questionné - d'où l'intérêt des 2 religions de la haine pour déclencher une bonne guerre finale...

  • Lien vers le commentaire Helios samedi, 17 janvier 2015 14:45 Posté par helios

    Charles Hugh Smith raconte pas mal de choses là-dessus dans son blog.
    Pour résumer, nous ne sommes évidemment pas dans un système libéral, car dans un tel système un problème de difficulté de remboursement de dettes se règle simplement : c'est le créancier qui se prend le défaut dans la tronche, il n'avait qu'à investir correctement.
    Dans notre système de "crony capitalism", ce qu'on endend par "résolution de crise" (d'après C.H. Smith) c'est la préservation du statu quo, en particulier la hiérarchie sociale. Ce qui exclue qu'on touche aux plus mouillés dans les problèmes de dettes (ils sont évidemment parmi les plus riches). On prendra donc des mesures dites "non conventionnelles", c'est-à-dire contraires à l'esprit du capitalisme, en essayant de nous faire croire qu'il s'agit simplement d'astuces géniales au profit de tout le monde, alors qu'il s'agit uniquement de préserver le statu quo. Evidemment la motivation de ces actions finit par se voir dans leurs conséquences.


     


     

  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper samedi, 17 janvier 2015 13:39 Posté par Charles DEREEPER

    on est d'accord. je l'ai écrit ci dessus. tous les évènements déjà connus ne peuvent pas servir de trigger à l'écroulement. il faut un truc inhabituel ou anodin.

    et la perte de confiance, ce ne sont pas les gens du 90%. ce sont le top 10% qui détiennent 60% des marchés d'actions et qui payent les deux tiers des impots. ce sont eux qui ont le pouvoir d'impacter économiquement

    ou alors, c'est une révolution des 90% qui impactera non économiquement mais politiquement.

  • Lien vers le commentaire Sebastien Chaumet samedi, 17 janvier 2015 13:34 Posté par imhotep

    Oui mais je suis dans le camp de ceux qui pensent que le système s'écroulera le jour où la confiance du peuple dans ce système s'évanouira. Et elle s'évanouira d'un seul coup. Et cet évanouissement sera déclenché par quelque chose impossible à anticiper, vraisemblablment un événement totalement anodin en apparence mais qui sera déclencheur pour on ne sait quelle raison.


    Et les quelques mecs qui ont le pouvoir absolu par l'intermédiaire des BC et autres, ne pourront jamais agir si la confiance du peuple s'évanouit d'un coup. Jamais.


    Donc tu peux avoir l'impression de penser que tu peux anticiper les choses mais c'est une illusion. Par essence, le déclencheur n'est pas anticipable.


    Ce n'est que mon avis.


    La psychologie des foules est tout à fait compréhensible mais tout à fait non maitrisable ;-)

  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper samedi, 17 janvier 2015 12:48 Posté par Charles DEREEPER

    pas d'accord avec toi

    anticiper l'heure de sa mort est totalement impossible. quoique j'ai un exemple confirmé d'une personne qui a écrit le jour exact de sa mort sur un bout de papier, et ce 15 ans plus tot...

    en revanche, la proba d'anticiper correctement un mouvement économique est beaucoup beaucoup plus élevée. surtout quand ce meme évènement dépend de mecs qui ont un pouvoir presque absolu par le biais des banques centrales US et UE.

  • Lien vers le commentaire Sebastien Chaumet samedi, 17 janvier 2015 12:26 Posté par imhotep

    Charles, tu as raison sur le fond, tout le système 1% doit continuer à enfumer les 99% et tout est fait pour que cela perdure éternellement.


    MAIS personne, ni Abadie, ni Sannat, ni Bataille, ni Dereeper, ni moi ne peut savoir quand ça va s'arrêter. Alors quand tu dis ça va continuer pendant 5 ans ... ben t'aurais pu dire 50 ans ou 5 minutes, c'était du kif kif. Reste à savoir ce que chacun, en son âme et conscience VEUT faire, sachant cela. Certains se protégent au max pensant que ca va arriver demain et d'autres espèrent que ça durera aussi longtemps que possible.


    Chaque matin, je me regarde dans le miroir et je note dans mon calepin si je suis mort ou pas. Ce n'est encore jamais arrivé. Puis-je donc dire que cela n'arrivera jamais ? Non bien sûr. Mais puis-je dire que ca va encore perdurer pendant 5 ans au moins. Non plus. Je sais que je vais crever, mais personne au monde ne sait quand. Chacun arbitre avec ça.


    Par contre une chose est presque certaine, et tu le dis tres bien, la survie sera plus dure en occident qu'en pays emergent, c'est du suicide de rester ... ou alors de la servitude volontaire. Faut le savoir, c'est tout.