Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

promospeciale

« Fumette et RSA, c’est beau la vie en Sochialie !! » L’édito de Charles SANNAT

Audience de l'article : 1098 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction
Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

La jeunesse est statistiquement généreuse, idéaliste et donc majoritairement encline à voter à gauche, c’est-à-dire socialiste.

Or ce président qui voulait être jugé sur le fait que la jeunesse vive mieux en 2017 qu’en 2012 a là encore connu un échec majeur sur une de ses promesses centrales.

Il faut donc reconquérir la jeunesse de France.

Pour cela, rien de plus simple. Ho, rassurez-vous, il n’y a là point de grande vision, pas de grande ambition, il n’y aura aucune résolution des problèmes mais de la “corruption de mineur” si j’ose dire à base d’argent que nous n’avons pas, et donc une extension du RSA aux jeunes de 18 ans.

La jeunesse n’a pas besoin d’argent de poche mais d’un avenir !

Faire l’aumône de la sorte est non seulement démagogique, mais c’est aussi humiliant pour notre jeunesse. C’est accepter le fait que nos enfants ne valent rien ou pas grand-chose. Ils “valent” quoi ? 400 pauvres balles par mois et à vie ? C’est donc cela le socialisme en 2016 ? Jeter quelques cacahuètes à nos gamins pour les mener vers un assistanat minable sans grandeur ni rêves ?

Ce n’est pas une aide. C’est une condamnation.

Nos enfants, les vôtres, les miens, ils valent tous bien mieux que cela.

Ils méritent un avenir, une formation, un apprentissage, ils méritent que nous les accompagnons, que nous leur ouvrions l’horizon, que nous leur proposions une vision.

Les jeunes, il n’en a rien à foutre, c’est juste sa réélection qui compte avec 14 % de popularité !!

Alors notre président Normal 1er n’a qu’une idée en tête : se représenter et gagner. Pour cela, il fera tout ce qu’il faut, y compris dépenser votre argent et celui que nous n’avons pas pour assurer sa réélection.

Il ne veut pas régler les problèmes. Il veut se faire réélire et ce qui me rend malade, alors que notre pays est comptablement en faillite, c’est qu’il ne reculera devant rien, et surtout pas devant l’intérêt général.

Il veut se faire réélire avec une popularité qui n’a jamais été aussi basse. Réélire sans projet. Réélire sur un accident, espérant qu’il sera le choix par défaut contre la candidate d’extrême droite.

Une fois réélu, il le sera sans légitimité et encore, ce n’est pas gagné, car en cas de choix identique à celui de 2012, à savoir Sarkozy à droite et Hollande à gauche, Marine Le Pen pourrait bien être élue dès le 1er tour sur fond d’abstention massive et de ras-le-bol généralisé des Français.

Aider les jeunes, c’est leur donner du boulot !

Mais de cela, nos dirigeants en sont en réalité totalement incapables car ils ont, à gauche comme à droite, abdiqué toutes croyances dans les possibilités de notre pays, et dans son peuple.

Ils n’aiment plus le peuple. Ils cherchent uniquement leurs intérêts, se gavent aux mamelles de la république et de l’Europe. Ils s’empiffrent sans vergogne sur le dos de plus en plus frêle de la bête.

Ils ne comprennent plus rien à l’économie, au monde, à la technologie, dépassés, paresseux et, pire encore, corrompus.

À un an des élections, on distribue le pognon. Une augmentation pour les fonctionnaires, du pognon pour les étudiants boursiers afin de les faire rentrer à la maison… (Ouf ! les vacances scolaires parisiennes sont là, fin de l’histoire.)

Mais comme ce n’est pas encore assez, allez, hop ! assistanat généralisé pour tous dès 18 ans. De l’école au RSA sans passer par la case accomplissement de soi ou dépassement de soi. Rien qu’une vague misère sur fond d’aides sociales et de dépénalisation de la drogue.

L’économie selon “Grollande”

Remarquez, c’est économiquement pas débile.

Hollande va filer du pognon qu’il n’a pas à des gamins sans avenir pour qu’ils puissent lui acheter la drogue qu’il va légaliser…

Fumette et RSA les mecs ! Y a pas à dire, c’est beau la vie en “sochialie” !! Il n’y a donc personne pour expliquer à cette bande d’abrutis finis qu’être de gauche ce n’est pas être misérabiliste et drogué ? Il n’y a donc personne pour rappeler nos grands penseurs de gauche, ceux qui ont marqué l’histoire de notre pays et qui étaient tout sauf des lâches, des menteurs et des démagogues ?

Il n’y a donc plus personne pour dire haut et fort qu’être de gauche c’est penser que nos enfants doivent être le plus cultivés possible car c’est la connaissance qui libère et pas le cannabis ?

Vous connaissez ce pays merveilleux qu’est la “Sochialie” ?

C’est un pays où c’est la chienlit, c’est un pays où certains font la générosité avec au mieux le pognon qu’ils n’ont pas, et au pire le pognon des autres.

C’est un pays où l’on mélange tout !

Un pays où l’on confond tolérance et acceptation.

Un pays où nous avons peur de tout.

Un pays où nous laissons des bandes de sauvageons terroriser des gens, un pays où on attend que “jeunesse” se passe, un pays où l’on subit une chienlit terrifiante.

Un pays où au lieu d’apprendre à lire, on explique doctement que “Mehdi doit mettre du rouge à lèvres” et que “les filles doivent conduire des tractopelles” car il faut lutter contre les “stéréotypes”.

Un pays où si le Premier ministre (à juste titre) sait dénoncer les curés pédophiles, il parle nettement moins fort pour dénoncer les enseignants pédophiles qui, eux aussi, sont mutés d’un évêché à un autre… pardon d’une académie à l’autre sans que cela ne nécessite une grande repentance collective… Il faudra attendre que notre Belle-Kacem prenne des mesures l’année dernière pour sortir enfin d’un délire collectif, ou un enseignant condamné pour pédophilie pouvait continuer à exercer…

Bref, c’est tout cela la Sochialie et encore plein d’autres conneries monumentales qui renvoient l’idée de bon sens à un vieux souvenir historique.

De l’ambition pour notre pays et pour ses enfants !

Une telle absence d’ambition pour notre pays et nos enfants ce n’est pas de l’incompétence, c’est de la trahison.

Nos enfants sont notre part d’éternité, ils sont notre futur.

Nous leur devons bien plus, nous leur devons bien mieux.

En attendant, mes chers amis, préparez-vous, il est déjà trop tard !

Charles SANNAT

“Insolentiae” signifie “impertinence” en latin
Pour m’écrire Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Pour écrire à ma femme Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL, “patrimoine, emploi, localisation”. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire dindonsauvage mercredi, 20 avril 2016 10:02 Posté par gatling

    J'apprécie vos articles que mais je suis (heureusement) parfois en désaccord avec vous. Vos à priori sur les jeunes sont... j'ai pas de mots. La réalité, c'est que les jeunes sortant de formation sont exploités en stages. Beaucoup de boites (notamment les PME) qui sont les premières à se plaindre de la flexibilité du travail tournent parfois seulement avec des stagiaires! A ce niveau là, ce n'est plus de la main d'oeuvre à pas chère, ce n'est même plus de l'esclavagisme puisque les esclaves étaient nourris-logés (là c'est les parents qui paient). De plus, pourquoi les gamins sortant de formation et donc demandeurs sont condamnés à finir dans la rue s'ils ne trouvent pas vite du boulot alors qu'un gars qui a déjà travaillé même 6 mois, touchera le RSA alors qu'il est pourtant aussi demandeur d'emplois. Ou alors on supprime le RSA pour tous dans ce cas, point barre. Tant qu'à mettre en place une mesure, autant ne pas la faire à moitié. Soit on la donne à tous les concernés, soit on la donne pas. Et au contraire cette mesure va peut-être enfin tuer l'exploitation des stagiaires.