Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Loic Abadie

Loic Abadie

Je vis à la Réunion. Je suis ingénieur de formation. Actuellement, j'enseigne en classe primaire. Entre 2003 et 2010, j'ai multiplié par 9 la valeur de mon PEA, en jouant sur des petites valeurs et sur les trackers CAC40 type BX4 pour me couvrir dans les marchés baissiers. En 2011, ce PEA fait plus de 425.000 euros. Il a stagné pendant deux ans, car j'ai préféré jouer la sécurité, l'essentiel de mes économies étant investi dedans.

2013 et 2014, les incertitudes européennes se sont calmées avec le QE. J'ai repris un peu plus d'initiatives. Fin 2014, mon PEA touche un nouveau plus haut à 580.000€.

==> Suivre en direct l'évolution de mon PEA


==> Suivre en direct l'évolution de mon portefeuille Rendement et Dividendes

 

Loic-Abadie

promospeciale

Déclin de civilisation : n'en soyez plus l'otage !

Audience de l'article : 4782 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction
Il y a des signes qui ne trompent pas quand au basculement à venir du leadership mondial.

L'énergie est au coeur de la compétition entre les civilisations (Eh oui, désolé, nous ne sommes pas dans un gentil village planétaire de bisounours décroissants, et 80% de la planète se moque pas mal de l'idéologie collectiviste du GIEC et de ses partisans !).

Celles qui veulent volontairement se priver d'énergie (sous prétexte par exemple d'hystérie climatique) subiront simplement la sélection naturelle, qui privilégie les structures dissipatives les plus efficaces (c''est à dire celles qui utilisent au mieux l'énergie disponible), pour éliminer les autres. Par "les autres", j'entends par exemple les civilisations qui se lancent dans des politiques de transition énergétiques aberrantes, alors qu'elles n'ont pas les moyens technologiques de réaliser cette transition aujourd'hui, et ne feront qu'ajouter des boulets et du collectivisme aux créateurs de richesse.

Les banques centrales sont dans le même temps de véritables usines à produire en masse des socialistes qui ne rêveront que de s'en prendre à votre patrimoine.
Et cela risque d'arriver à des échéances qui ne sont pas si lointaines.

Ne soyez pas l'otage de ces tendances et des bobos et investissez dans des actifs et pays non corrélés aux dégâts que feront ces bobos chez nous !

http://formation.objectifeco.com/loic-abadie-or-petrole/



loic-investir-devenirrentier
Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire Engin-ear samedi, 25 juillet 2020 20:03 Posté par Engin-ear

    Merci pour l'article, un thème d'actualité.

    Quelques idées de ma part : les banques centrales ne produisent pas les socialistes, elles produisent la classe moyenne.

    Depuis 1970x, les banques privées jouaient ce rôle, par l'émission de crédits faciles.

    On est arrivée au point où les banques privées ont tellement saturé la planète de crédits qu'elle se heurtent contre les contraintes de solvabilité.

    C'est donc aux banques centrales de reprendre ce rôle.