Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

promospeciale

La rébellion contre la BCE a commencé

Audience de l'article : 1130 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
C’est un article d’Audrey Duperron de L’Express revenant sur une révélation du quotidien allemand Der Spiegel qui “rapporte que la Bayerische Sparkassenverband (l’Association des banques bavaroises) vient de demander à ses membres de stocker des espèces dans leurs coffres. Der Spiegeltiendrait cette information d’un rapport du Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ).”

“Cette demande fait suite à l’introduction de taux d’intérêt négatifs par la Banque centrale européenne. Désormais, lorsque les banques confient des dépôts à cette dernière, elles sont tenues de payer des intérêts, en vertu de ces taux d’intérêt négatifs. Avec cette politique, la BCE cherche à stimuler l’octroi de prêts, et donc, à relancer l’activité économique.”

“La Bayerische Sparkassenverband semble vouloir entamer une “révolution” contre la BCE, écrit le blog Zero Hedge. Elle recommande à ses membres de stocker l’argent physique dans leurs coffres plutôt que de le transférer à la BCE, et de lui payer un intérêt de 0,3 % pour sa conservation.”

Le problème est évident : il n’y a pas assez de billets en circulation !!

C’est avec ce genre d’information que vous pouvez comprendre que l’absence de monnaie papier, fiduciaire, même si vous n’avez rien à vous reprocher, même si vous n’êtes ni un terroriste, ni un évadé fiscal, encore moins un travailleur au noir, est une prison pour tous qui met chacune et chacun de nous à la merci de décisions économiques et politiques pouvant nous ruiner d’un simple trait de plume.

Car que veulent faire les banques allemandes pour échapper aux taux négatifs et donc à la nécessité de les imposer ensuite à leur propre clients ? Convertir ces excédents en cash, en billets qui à défaut de rapporter quelque chose, au moins ne coûteront rien ou presque à personne.

Hélas, la masse monétaire sous forme de pièces et billets est parfaitement négligeable désormais. Il faudrait donc que la BCE imprime des quantités phénoménales de billets au moment même où elle souhaite supprimer le billet de 500 euros, dont le succès en Allemagne ne se dément pas alors qu’en France il est presque refusé partout !!

Retenez donc aussi que les taux d’intérêt négatifs arrivent. Que ferez-vous ?

Charles SANNAT

Source L’Express ici 
Poster un commentaire