Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Loic Abadie

Loic Abadie

Je vis à la Réunion. Je suis ingénieur de formation. Actuellement, j'enseigne en classe primaire. Entre 2003 et 2010, j'ai multiplié par 9 la valeur de mon PEA, en jouant sur des petites valeurs et sur les trackers CAC40 type BX4 pour me couvrir dans les marchés baissiers. En 2011, ce PEA fait plus de 425.000 euros. Il a stagné pendant deux ans, car j'ai préféré jouer la sécurité, l'essentiel de mes économies étant investi dedans.

2013 et 2014, les incertitudes européennes se sont calmées avec le QE. J'ai repris un peu plus d'initiatives. Fin 2014, mon PEA touche un nouveau plus haut à 580.000€.

==> Suivre en direct l'évolution de mon PEA


==> Suivre en direct l'évolution de mon portefeuille Rendement et Dividendes

 

Loic-Abadie

promospeciale

La fed se prépare à la prochaine crise...et manque de solutions !

Audience de l'article : 3929 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction
Laël Brainard, du comité directeur de la FED avoue implicitement se préparer à la prochaine récession.
Le moins qu'on puisse dire est que la solution "nouvelle" qu'elle propose est loin d'être convaincante.
En réalité pour la prochaine crise, les états et banques centrales n'auront sans doute plus qu'une solution de relance artificielle : l'"hélicoptère" de Bernanke déversant son argent directement sur la population.

En complément, voici le lien du rapport de Richard Clarida cité dans la vidéo :

https://sipa.columbia.edu/academics/capstone-projects/bank-japan-japan-yield-curve-control-regime


Pour ne pas subir les cycles économiques et la prochaine crise, et les utiliser à votre profit, rendez vous ici avec le grand accélérateur :

http://formation.objectifeco.com/loic-abadie-le-grand-acclrateur/

loic-investir-devenirrentier
Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire Gibondi vendredi, 17 mai 2019 19:50 Posté par JMG

    Bonjour Loic

    Article prémonitoire bravo. Les echos du jour .Les douces sirénes de la dette pour affronter une nouvelle crise,
    on attend la suite de la chronique avec plaisir