Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

promospeciale

L’économie américaine en croissance modeste depuis la mi-août (Réserve fédérale américaine)

Audience de l'article : 953 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Croissance modeste… ce n’est pas de moi c’est de la FED elle-même qui prépare finalement les esprits à une non augmentation des taux ou une augmentation insignifiante de type 0.25% au mieux 0.50% histoire de tenter de redonner un peu de rendement aux grands fonds de pension qui versent les retraites par capitalisation et qui dans un univers de taux 0 n’ont pas grand chose à capitaliser.

Comme je le dis et je le répète, il y a peu de chance que la FED puisse réellement remonter les taux pour la simple et bonne raison que c’est l’ensemble du système économique mondial qui repose sur des monceaux d’endettement.

Une augmentation significative des taux provoquerait donc une cascade d’insolvabilité qui, in fine, pourrait détruire l’ensemble de ce château de carte.

Charles SANNAT



WASHINGTON, 14 octobre (Xinhua) — L’économie américaine a poursuivi une croissance « modeste » entre la mi-août et le début du mois d’octobre, a indiqué la Réserve fédérale américaine dans son Livre beige publié mercredi.

Selon le Livre beige, onze des douze districts de la banque centrale ont signalé une croissance, dont six « modestes » et trois « modérées ». Boston et Richmond ont signalé une hausse des activités, tandis que Kansas City a accusé un léger déclin.

Les dépenses des consommateurs, qui représentent les deux tiers de l’économie, ont connu une croissance modérée, et le secteur de la prodution était généralement morose.

Un certain nombre de districts ont indiqué que l’appréciation du dollar limitait les activités de production et les dépenses du tourisme et que les prix bas de l’énergie continuaient à faire pression sur le secteur énergétique, selon le Livre beige.

Cependant, les contacts commerciaux à travers le pays étaient généralement optimistes quant aux perspectives à court terme.

Par ailleurs, les conditions sur le marché du travail se sont tendues dans la plupart des districts et les prix sont restés relativement stables dans l’ensemble du pays.

Le mois dernier, la Réserve fédérale américaine a décidé de reporter la hausse des taux d’intérêt compte tenu de l’inflation faible et de l’instabilité du marché économique et financier mondial.
Poster un commentaire