Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

promospeciale

« Et une complète indigeste de la BCE, une ! » L’édito de Charles SANNAT

Audience de l'article : 1048 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Une crêpe. Je ne sais pas pourquoi, ce qui me vient à l’esprit c’est une crêpe, mais pas n’importe laquelle : une complète, jambon, œuf fromage… Remarquez, les kebabs aussi ça se mange complet ou pas… la célèbre phrase “salade, tomates, oignons”?

Pourquoi une complète ? Parce que Mario Draghi a décidé aujourd’hui de nous faire une complète ! Une politique non conventionnelle complète !!

Au menu, des taux négatifs encore plus négatifs, tous les autres taux directeurs de la BCE sont en baisse et à zéro, et enfin, il va racheter encore plus d’obligations moisies avec de l’argent qu’il n’a pas mais qu’il va imprimer puisque c’est lui qui possède l’imprimante “no limit”.

Ses rachats d’actifs ? Il les passe de 60 à 80 milliards et hop ! comme dit ma femme “c’est la fête à la cafet’!”. Et le tout est prolongé de 6 mois supplémentaires ! Génial.

Son taux de facilité de dépôt des établissements bancaires auprès de la BCE a été abaissé ce jeudi 10 mars à -0,40 % contre -0,30 % auparavant, en conformité avec le consensus des analystes.

Son taux de refinancement a été abaissé à 0 % – au lieu de 0,05 % auparavant – pour le moment, la BCE, n’ayant pas osé traverser le Rubicon d’un taux de refinancement négatif comme l’a fait la banque centrale du Japon le 29 janvier dernier.

Enfin, le taux de prêt marginal, moins connu que les deux autres taux directeurs et correspondant “à un taux d’escompte au jour le jour des prêts de la BCE auprès des établissements bancaires”, a également été abaissé à 0,25 % contre 0,30 % auparavant.

Mais ce n’est pas tout, car c’est une complète de chez complète… Il n’y a pas que du jambon, des œufs et du fromage, il y a aussi de la crème fraîche, des oignons, des patates et tous les ingrédients de la cuisine du Mario.

Toutes les obligations ou presque seront rachetées !

Jusqu’à présent, c’était uniquement des obligations souveraines, désormais n’importe quelle obligation du CAC 40 ou presque pourra être rachetée par la BCE… C’est génial. Excellent pour EDF par exemple, parce qu’avec tous les réacteurs à refaire, il va falloir en imprimer des obligations que personne ne voudra racheter à part la BCE !!

Mais ce n’est pas tout, aujourd’hui Mario vous propose encore autre chose :

Nouveau plan de TLTRO

“Enfin, à partir de juin 2016, la BCE va lancer quatre opérations successives de « TLTRO » (targeted longer-term refinancing operations). Ces TLTRO seront des prêts successifs, chacun d’une durée de quatre ans, accordés par la BCE aux établissements bancaires au taux de -0,4 %. Ces prêts permettront de compenser, pour ces établissements, les pertes réalisées à cause du taux de facilité de dépôt négatif. Cette mesure a donc pour but d’éviter une baisse de la rentabilité des établissements bancaires dans l’actuel contexte de taux faibles…”

Celle-là est géniale… D’un côté les banques vous facturent les taux d’intérêt négatifs et de l’autre, la BCE rembourse les banques du pognon qu’elles vous auront volé… ou quelque chose comme ça. Je dois vous avouer que celle-là, je ne m’y attendais, mais elle est brillante, elle est excellente hahahahahahahahahahahaha !!

Et la reprise alors ?

Comme tout va mieux que bien, vous prendrez bien un peu de complète Mario, c’est la crêpe de la reprise et de la croissance, que dis-je, la crêpe de l’inversion de la courbe !

Pour saluer la grosse artillerie plus ou moins lourde de la BCE, la bourse de Paris termine en baisse de 1,7 % et l’or qui ne sert à rien est en hausse.

Tout se passe donc comme prévu et la fuite en avant pour masquer l’insolvabilité généralisé d’un système économique et financier à bout de souffle a encore de beaux jours devant elle, jusqu’au jour où nous serons tous ruinés !

En attendant mes chers amis, préparez-vous, il est déjà trop tard !

Charles SANNAT

“Insolentiae” signifie “impertinence” en latin
Pour m’écrire Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Pour écrire à ma femme Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL, “patrimoine, emploi, localisation”. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

Poster un commentaire