Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
promospeciale

Commentaires sur l'article de Charles Dereeper: Le scénario macro économique B - on défonce la M2

Audience de l'article : 1633 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Cet article de Charles Dereeper m'a fait réagir.


Pour moi, les ultra-riches sont des sociopathes.

Je ne fais pas une fixette ou un délire parano.
Un seul chiffre: les 26 personnes les plus riches de cette planète détiennent autant que la moitié la plus pauvre.

Ils n'ont plus qu'un seul but: assouvir une envie irrépressible de dominer.
Cela a trait à leur incapacité à gérer leur mortalité; à une relation malsaine à la disparition inévitable de leur égo.

Je ne les vois pas du tout en garant de l'espèce humaine; organisant une décroissance raisonnée pour éviter la prochaine guerre mondiale.

Si c'était le cas, ils n'auraient pas laissé la dette exploser.
L'histoire a montré que les périodes de turbulences économiques ont toutes les chances de finir par une guerre.
La prochaine mondiale fera 3 ou 4 milliards de morts et pourrait même rendre la Terre invivable.

Ce besoin irrépressible de dominer toujours plus, se traduit naturellement par une concentration des pouvoirs.
Les quelques gars à la tête de la pyramide veulent impacter l'ensemble de la planète.

L'idéal serait d'avoir un gouvernement mondial, avec un "maître du monde".
Mais c'est une utopie instable, car il y a les cultures et les religions.
Cela fait des millénaires que cela dure et que cela va continuer à durer.

Le moyen restant est de dominer via l'économie.
Ce qui, dans une économie développée, signifie dominer la monnaie.

Dans cette optique, je crois plutôt en la théorie décrite par James Rickards, dans the Death of Money.

Le but ultime est d'instaurer une monnaie mondiale de référence.


Quelle pourrait être cette monnaie?

Le dollar US? 

Le dollar US a presque réussi dans ce rôle.

Mais les américains en ont abusé de manière impérialiste.
Le reste du monde n'en veut plus.
Cela peut encore durer quelques décennies, mais le trend est là.
Les 360 millions d'américains ne pourront pas contenir 9 ou 10 milliards de personnes.

Que la haute-finance américaine n'ait pas résussi à rester raisonnable est symptomatique.
Ils se sont tirés une balle dans le pied.
Mais envie sociopathe irrépressible.


Candidat suivant: les DTS?

Les droits de tirage spéciaux ou un futur équivalent sont émis par le FMI, une institution supra-étatique.
Ca, c'est intéressant.

1) Le FMI est légitime aux yeux du monde, mais il n'est pas sous contrôle démocratique des masses, loin des cultures et religions.

2) Le commun des mortels n'a pas accès aux DTS.

Or, il faut que cette monnaie ultime, auxquelles se rattacheraient toutes les autres, domine tout en restant inaccessible, car:
  • "il n'y a pas de grandeur, sans distance" pour une monnaie fiduciaire, c'est un gros atout
  • "loin des yeux, loin du coeur":
    • l'individu de base qui ne manipulera pas directement cette monnaie ne s'y intéressera pas. Il n'ira pas chercher "la cause de la cause" et se contentera de sa monnaie locale.
    • cette monnaie sera déconnectée des particularismes locaux.

On a eu cela en Europe avec l'ECU. Cela a plutôt bien marché.
Les problèmes ont commencé avec l'Euro, monnaie descendue au niveau des peuples, sans harmonisation culturelle.


Ce scénario est-il probale?

Oui si le FMI gagne encore en légitimité mondiale.
Et quel bon moyen que de le faire émerger comme sauveur à l'occasion de criseq économiques ou sanitaires mondiales !

Que la haute-finance surfe sur les événements, voire les provoque est pour moi une évidence.
C'est dans ce cadre de lecture que le suivi de la masse monétaire M2 est intéressant.


Quelques monnaies unifiées sur des zones économiques?

Comme étape intérmédiaire, c'est un scénario très plausible.
Mais ce ne sera que reculer pour mieux sauter et aboutira à des affrontements de blocs hautement dangereux.
Cela n'apaisera pas les turbulences. Au contraire.


Et sinon, l'or ?

Si les DTS ne devaient pas marcher et si l'on voulait conserver une monnaie mondiale, elle ne serait plus fiduciaire, mais physique.


Et l'or est le seul réel candiat.

Pour les mêmes raisons qu'avec les DTS, pour que cette monnaie soit LA référence mondiale, il faudrait interdire l'accès à l'or en dehors de la haute-finance.

Et là, je ne pense pas que cela marchera.

Les êtres humains ont une relation historique à l'or.

Les quelques états qui continueront à garantir l'accès de l'or aux particuliers auront un pouvoir d'attraction extraordinaire des capitaux privés du monde entier.
Les paradis fiscaux auront intérêt à cela.
La Chine aussi, pour affaiblir les USA.
L'Inde aussi, avec une relation particulière entre l'or et les familles.

Il y a donc toutes les chances que l'or contrôlé en tant que monnaie mondiale soit un semi-échec.
Des pays ne prendront pas part à ce schéma mondial.

Et là, deux voies s'offrent à nous:
  • soit ces pays sont assez forts ou malins pour se faire respecter ou oublier; et il faut s'expatrier dans ces pays
  • soit les plus forts contraignent ces pays par la force.
Dans ce dernier scénario, il ne faudrait surtout pas s'expatrier dans ces pays, qui seront la cible de toute les attaques: physiques, cyber ou monétaires.

La meilleure solution serait alors de s'expatrier dans un coin du monde dont tout le monde se fout.
Mais cela signifierait une grande perte de niveau de vie et d'espérance de vie (qui diminuera partout de toute manière avec la déliquescence des systèmes de santé).
Ce serait chacun pour soi et Dieu pour tous.




Conclusion:

Je rejoins le chemin de Charles Dereeper et les indicateurs qu'il faut suivre, mais avec un point de départ et une finalité différente.

  • Le suivi de M2 est très important, pour voir où la haute-finance veut aller.
  • Avoir de l'or, en faible proportion de son patrimoine est une sécurité.
  • S'expatrier immédiatement: oui, si pour se soustraire à une pression fiscale immédiate jugée intolérable.
  • S'expatrier immédiatement pour se protéger des turbulences à venir, me semble très prématuré, voire dangereux.
  • En attendant, identifier 
    • de futurs pardis fiscaux ou bien
    • des coins perdus, mais vivables suivant ses critères personnels.


Enjoy !



Poster un commentaire