Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Loic Abadie

Loic Abadie

Je vis à la Réunion. Je suis ingénieur de formation. Actuellement, j'enseigne en classe primaire. Entre 2003 et 2010, j'ai multiplié par 9 la valeur de mon PEA, en jouant sur des petites valeurs et sur les trackers CAC40 type BX4 pour me couvrir dans les marchés baissiers. En 2011, ce PEA fait plus de 425.000 euros. Il a stagné pendant deux ans, car j'ai préféré jouer la sécurité, l'essentiel de mes économies étant investi dedans.

2013 et 2014, les incertitudes européennes se sont calmées avec le QE. J'ai repris un peu plus d'initiatives. Fin 2014, mon PEA touche un nouveau plus haut à 580.000€.

==> Suivre en direct l'évolution de mon PEA


==> Suivre en direct l'évolution de mon portefeuille Rendement et Dividendes

 

Loic-Abadie

promospeciale

Bourse : La Fed a-t-elle arrêté la baisse ?

Audience de l'article : 3716 lectures
Nombre de commentaires : 2 réactions

Je vous donne ici mon avis sur l'intervention de la Fed (et des banques centrales) en général dans le contexte de crise actuel.

Et apporte quelques éléments de réponse à la question "Est-ce que le point bas est déjà derrière nous après l'intervention massive de la fed annoncée la semaine dernière" ?

Beaucoup pensent que les banques centrales disposent d'un pouvoir illimité, mon avis est que les choses sont loin d'être si simples et si évidentes !

Pour en savoir plus sur la gestion de mon portefeuille au cours de cette crise, rendez-vous ici : http://formation.objectifeco.com/loc-abadie-portefeuille-pea/



loic-investir-devenirrentier
Poster un commentaire

2 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Fabien mardi, 14 avril 2020 12:36 Posté par fmartot@gmail.com

    Salut Loic,

    Je fais partie de ces lecteurs d'OE qui attendaient justement cette analyse, merci!

  • Lien vers le commentaire karlusson mardi, 14 avril 2020 09:12 Posté par karlusson

    depuis le temps que vous annoncez la limitation du pouvoir des interventions des banques centrales, vous finirez par avoir raison... mais jusqu'à ce jour, la japonisation de l'endettement souverain et non souverain reste à la base du système, c'est devenu le système. Et sur des bilans, des dettes peuvent s'annuler, mesures non conventionnelles, comme d'hab.... Cdt.